Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 18:57

La Bible

Dieu, le grand-Esprit Invisible est Tout-Puissant, Esprit, invisible et… Amour. Il a créé l'homme pour l'aimer et en être aimé. Pour se faire aimer de celui qu'il a créé imparfait, sans la possibilité de le voir, il faut d'abord que le "Grand Esprit Invisible"  se rende accessible à celui qui ne peut le voir. Il a donc choisi des messagers visibles, les prophètes, chargés de faire connaître sa Parole, et pour que sa Parole ne soit pas déformée par des êtres imparfaits, il a choisi comme prophètes des anges, parfaits qui ressemblent si parfaitement aux hommes que les hommes ne peuvent faire la différence.

Le message de chaque prophète est un livre à lui tout-seul, et il raconte une histoire : histoire de la création du monde, histoire du peuple choisi par Dieu, histoire des relations de Dieu avec son peuple, histoire des auxiliaires du Seigneur, parfois simplement l'histoire du prophète lui-même. Ainsi Judas dans son évangile, raconte sa propre histoire.

Les livres de tous les prophètes reliés dans un seul Livre constitue le Bible.

 

La Bible est un livre d'histoires

Chaque homme lit la Bible à sa façon, et juge certains livres raisonnables et d'autres farfelus. Les hommes responsables des Eglises ont établi pour leur Eglise, la liste des livres raisonnables et ceux qui ne le sont pas. Ils ont imposé à leurs fidèles, la Parole de Dieu raisonnable, et la Parole de Dieu farfelue. Ainsi chaque Eglise  a sa propre Bible et détient sa propre Parole de Dieu, sa propre vérité et prétend détenir la vérité. Les livres qu'elle reconnaît sont Histoire de Dieu ; les autres ne sont que des histoires, des balivernes.

Sans s'être encore mis d'accord sur la liste des livres canoniques, différentes Eglises ont réussi à donner une traduction unique des principaux livres canoniques : ils ont édité ensemble la TOB, la traduction œcuménique de la Bible. Un événement !

Elles ont accepté comme canoniques des livres de l'Ancien Testament  qui manifestement n'ont pas été écrits par l'auteur présumé, puisqu'ils ont été écrits après sa mort. Elles les ont déclarés écrits par des disciples. Ainsi, il y a  trois livres d'Esaïe, et  deux  de Zacharie. Par contre elles ont refusé le label de canoniques à tous les livres du Nouveau Testament écrits après la mort de leurs auteurs : les apocryphes des évangélistes, des apôtres, de Marie Madeleine, de Pilate…  Elles ne comprennent pas que ces apocryphes sont écrits par des anges qui ne déforment pas la Parole de Dieu, alors que les hommes qui ont rédigé les Evangiles ont pu la déformer, et l'ont déformée puisqu'ils ne sont pas d'accord sur de nombreux détails.

Irénée a condamné l'Evangile de Judas: il l'a considéré comme le support d'une hérésie. Benoît XVI l'a condamné aussi, et avec eux tous ceux qui osent chercher à comprendre.

Judas ? Un ange ? Baliverne !

Dieu ? "Un grand-Esprit Invisible" ?  Jésus ? Un "grand Ange lumineux et divin" ? Balivernes !

Les apôtres ? Des prêtres qui " sacrifient leurs propres enfants  et d'autres leurs femmes" dans un autre éons ? Balivernes !

Le "mauvais larron" un ange auxiliaire de Jésus ? Balivernes !

 

Est-ce bien raisonnable ?

Pierre et les apôtres ont reçu la légitimité de Jésus lui-même ; leurs successeurs, papes et évêques sont les successeurs légitimes de Pierre et des apôtres, mais ils se sont donné le pouvoir de juger la Parole de Dieu : ils l'ont jugée raisonnable dans certains livres qu'ils ont déclarés canoniques, et déraisonnable dans d'autres qu'ils ont rejetés. Est-ce bien raisonnable !

L'homme Irénée et l'homme Pie I ont jugé déraisonnable l'Evangile de Judas et l'ont condamné. Pas raisonnables à leurs yeux ces histoires d'anges, de Judas et du "mauvais" larron Saklas ! L'homme Irénée a condamné, l'Evangile de Judas l'homme Benoît XVI le condamne parce déjà jugé par un homme. Est-ce bien raisonnable ?

Jésus n'a condamné personne, pas même la femme adultère : il a dit : "Moi non plus, je ne te condamne pas"(Jn 7, 11). Il lui a redonné sa dignité et il a dit aux hypocrites : "Vous avez l'apparence d'hommes justes, mais à l'intérieur vous êtes pleins d'hypocrisie et de mal" (Mt 23, 28). Jésus ne juge pas. Est-ce bien raisonnable de juger ?

Jésus a reconnu la justice des hommes. Il a reconnu à Pilate le droit d'exercer la justice au nom de l'empereur, comme il lui a reconnu le droit de lever des impôts au nom de l'empereur. Il a dit : " Rendez à César ce qui est à César"(Lc 20,25). Il a accepté la justice des hommes, et en est mort sur la croix. L'homme Pilate a condamné Jésus, et comme l'ange Judas, l'ange Pilate est redescendu du ciel, envoyé par le Seigneur, pour expliquer son histoire dans un livre intitulé Acte de Pilate. Acte condamné comme l'Evangile de Judas. Est-ce bien raisonnable ! 

L'Eglise s'est arrogée le droit de juger ; elle a établi ses propres lois et ses propres tribunaux Il a fallu les scandales des derniers temps pour que l'Eglise accepte que ses évêques fornicateurs relèvent de la justice humaine. Enorme progrès ! Mais les prêtres qui ont engrossé des femmes et donné naissance à des enfants relèvent des tribunaux de l'Eglise. Les prêtres sont souvent confirmés dans leur ministères, leurs femmes ignorées et aux enfants n'est pas reconnu le droit d'avoir un père. Le père ne peut les reconnaître qu'en quittant l'Eglise. Est bien raisonnable ?

Aussitôt après avoir donné à Pierre sa légitimité de chef de son Eglise, Jésus lui a dit : "Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes"(Mt 16, 23). Les responsables d'Eglise ont cependant déclaré, dans Vatican 1, le pape infaillible. Est-ce bien raisonnable ?

La Bible, un livre d'images

Les enfants aiment les images et de projettent facilement dans un autre monde : ils croient au "père Noël et au prince charmant. Les hommes raisonnables ne voient dans certaines images de la Bible que des images non raisonnables, bonnes pour des esprits puérils.

Ceux qui se croient " enfants de Dieu" font confiance aux visionnaires de la Bible : les prophètes n'ont vu que des images de Dieu, mais ils annoncent le "grand Esprit invisible".

Les gens raisonnables ne voient en Jésus qu'un homme. Ceux qui voient en lui, " le grand Ange Auto-Engendré lumineux et divin" sont des illuminés. Les responsables des Eglises sont raisonnables et considèrent comme illuminés ceux qui voient en Judas et en Saklas des anges, et dans les apôtres des hommes ou des anges, des archontes ou des géants fornicateurs, selon les éons où ils vivent.

 

La Bible, le Livre au sept sceaux

Les Eglises ont compris les Ecritures : elles sont mandatées pour diffuser la Parole de Dieu et promouvoir la Vérité.

Pourtant, Jean a vu "l'Agneau : il se tenait debout, et il était comme immolé… Quand l'Agneau eut reçu le Livre, les quatre Vivants et les vingt-quatre anciens … chantaient un cantique nouveau : Tu es digne de recevoir le livre scellé et de l'ouvrir, car tu as été immolé ; par ton sang, tu as racheté pour Dieu (Ap 5, 6-9).

Les quatre Vivants sont les quatre évangélistes, et les vingt-quatre anciens sont les douze fils de Jacob et les douze apôtres ; ils sont le Nouveau et l'Ancien Testament réunis, et ils ont reçu la clé de lecture de la Bible :  ils peuvent lever une partie de la multitude des sceaux qui la rendent inaccessible. Cette clé est la croix sur laquelle l'Agneau a été immolé et dont le sang versé a racheté pour Dieu.

 

La plus belle image de Dieu, l'Ange Auto-Engendré

Judas révèle la plus belle image de Dieu dans son Evangile : Jésus, l'Ange Jésus, est la plus belle image de Dieu ; il est le "Grand Ange Auto-Engendré, lumineux et divin".  Il est la Lumière créatrice de la lumière créature (cf. art.210), apparue à Pierre Jacques et Jean, le jour de la Transfiguration avec des "vêtements resplendissants, d'une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille" (Mc 8, 3).

Jésus-hostie est l'image du corps de la plus belle image de Dieu, corps abandonné sur la croix pour  "racheter pour Dieu".

 

La plus belle histoire de la Bible

La plus belle histoire de la Bible est l'histoire de Dieu lui-même, l'histoire de "l'Auto-Engendré lumineux et divin", l'histoire de Jésus. Pour les  gens raisonnables, c'est l'histoire d'un homme, du "Fils de l'homme" ; pour ceux qui croient être les fils de Dieu, c'est l'histoire d'un Dieu qui s'est fait leur frère et qui les aime.

L'homme Jésus parle un langage chiffré ; il parle en paraboles. Chacun en comprend ce qu'il peut. Seul l'Esprit peut guider l'homme dans sa recherche de la Vérité (Jn 16, 13).

Dieu n'est pas une image

Dieu montre ses images, mais n'est pas une image. Il est "le grand Esprit invisible" : il n'est ni Père ni Fils, ni Homme ni femme : il est l'Esprit et il est l'Amour.

Dieu est un peu accessible aux hommes qui le cherchent ; peut-être le sera-t-il davantage aux anges qu'ils deviendront.

Fin du Tome 3

Ici se termine le tome 3 du blog  " duneufdanslabible.over-blog.com ".

Les articles du tome 4 commenceront par 400.

 

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens