Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 07:26

Elie et Jean Baptiste, une seule et même personne

Jésus a dit à propos de Jean : "Si vous voulez bien comprendre, Elie qui doit venir, c'est lui. Celui qui a des oreilles, qu'il entende." (Mt 11, 14-15). Jésus l'a dit : Jean Baptiste, c'est Elie. Tout le monde a compris qu'Elie, remonté au ciel sous les yeux d'Elisée, dans un char de feu était revenu dans l'homme Jean. Comment ? Les Ecritures ne nous le disent pas,  mais elles nous disent d'où vient Jean : sa mère est Elisabeth et son père le prêtre Zacharie (Lc 1, 19-24).

La réponse pour une fois est dans la tradition.

Le protévangile de Jacques.

Datant du deuxième siècle, le protévangile  de  Jacques, fixe par écrit ce que l'on croyait au deuxième siècle : c'est un apocryphe, c'est à dire un texte non authentifié, car écrit après la mort du dernier apôtre témoins du Christ.

L'auteur fait un arrêt sur image. Il a écrit ce qu'il a entendu et compris : il a écrit la tradition.

Le protévangile n'est pas Parole de Dieu : il est la parole de Dieu déformée par les hommes au cours des temps et déformée par l'homme qui l'écrit.

Cependant, l'Eglise s'est appuyée sur ce texte, et d'autres, bien qu'apocryphes, pour reconnaître Joachim et Anne comme les parents de Marie, et en faire des saints.

Il est facile de se procurer ce texte. Il suffit de taper :   http://seigneurjesus.free.fr/protevangiledejacques.htm

D'après ce protévangile, l'ange Gabriel est apparu au prêtre Zacharie pendant qu'il assurait le service du culte. Marie avait alors douze ans et demeurait dans le temple. Zacharie fut assassiné dans ce temple pendant qu'il officiait seul dans le Saint des Saints. "Les fils  d'Israël ignoraient tout de ce meurtre". Ne le voyant pas sortir, un des prêtres "s'enhardit et entra dans le sanctuaire ; près de l'autel, il aperçut du sang figé". Les autres prêtres entrèrent à leur tour : "Ils sortirent effrayés… Ils n'avaient pas trouvé son cadavre, mais ils avaient vu son sang pétrifié."(24, 2 et 3).

Cette mort sans cadavre, avec seulement du sang pétrifié, rappelle le tombeau sans cadavre avec seulement le suaire ensanglanté de Jésus, qu'observèrent  Marie Madeleine, Pierre et Jean, au matin de Pâques. (Jn 20, 1-8)

A croire le protévangile de Jacques, Zacharie, comme Jésus serait un ange : Les anges apparaissent et disparaissent  à leur gré  puisqu'ils sont esprit (cf. art. 249).  L'ange Zacharie, visible, devenus invisible serait un ange et aurait donné naissance à l'ange Jean Baptiste. Jean Baptiste, comme Elie serait aussi un ange !

On ne peut faire confiance à un apocryphe. Mais Jésus a parlé.

L'ange Jean Baptiste

Jésus a dit : Qu'êtes-vous allés voir au désert ?… Un prophète ?  Oui, je vous le dis ; et bien plus qu'un prophète ! … Je vous le dis : Parmi les hommes, aucun n'est plus grand que Jean ; et pourtant, le plus petit dans le Royaume est plus grand que lui" (Lc 7, 24-28).

Aucun homme n'est plus grand que Jean sur terre, parce que Jean, sur terre, est un ange ; le plus petit au ciel est plus grand que lui, parce qu'à l'instant où Jésus parle, Jean Baptiste n'est pas au ciel puisqu'il est sur terre.

Une question n'est pas résolue par les Ecritures. Comment Jean Baptiste a-t-il échappé au massacre des innocents ? Il avait alors moins de deux ans, et aurait dû être égorgé comme les saints innocents (Mt 2, 16-18). Les Ecritures ne disent rien, mais le protévangile de Jacques explique : "Elisabeth qui avait appris que l'on cherchait Jean, l'emporta et gagna la montagne,… disant : Montagne de Dieu, accueille une mère et son enfant… Aussitôt, la montagne se fendit et la reçut en son sein…Car un ange du Seigneur était avec eux." (protév. 21,1). L'ange est Jean Baptiste.

L'ange Elie

L'ange Elie apparaît pour la première fois dans les Ecritures, au premier livre des Rois vers 850 av. J.C.: le roi Akhab "fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur " (I R 16,30). Elie lui annonce trois ans de sécheresse (1 R 17,1), et fuit au désert où il sera ravitaillé par les corbeaux (id. 6) ; il assure la subsistance d'une veuve et de son fils grâce à une cruche de farine qui ne se vide pas et une jarre d'huile qui ne tarit pas (id., 14) ; il ressuscite l'enfant de cette veuve (id. 23). Il avait une apparence d'homme, et Elisée vit ce qu'il prit pour un homme s'élever au ciel dans un char de feu (2 R 2, 11 ). Elie est un ange, remonté, de façon visible au ciel après avoir fini sa mission sur terre.

Elie et Jean Baptiste un seul et même ange

Elisée a vu monter Elie au ciel, mais de nombreux témoins ont vu la tête de Jean Baptiste sur le plateau que présenta Salomé à sa mère. On ne coupe pas la tête des anges. Non, mais on peut voir l'apparence d'une tête d'une apparence d'homme sur un plateau. Les anges ressemblent tellement aux hommes qu'on ne peut les différencier.

Elie et Jean Baptiste sont un seul et même ange.

Pourtant,  quand les juifs ont demandé à Jean : "Es-tu Elie ?" , il a répondu : "Non. Pourquoi ? Parce que Jean Baptiste n'est pas l'être de chair que voyaient  les juifs ; il n'est pas l'homme Elie ; il est l'ange Elie.

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

françoise 04/12/2009 06:15


J'ai voulu essayer de comprendre ta théorie des anges mais j'y renonce en partie.
-Pour moi, Judas, Joseph et Jean-Baptiste ne sont pas des anges descendus sur terre.
Judas était un homme qui a trahi le Christ, qu'il ait agi par cupidité ou par jalousie, ou qu'il ait cru accomplir les Ecritures.
Joseph a respecté la virginité de sa femme toute sa vie, tout en restant homme.
Jean-Baptiste a souffert dans sa chair la décapitation (comme Saint Paul).
De tout temps et aujourd'hui encore, il y a eu et il y a des êtres humains qui ont eu et qui ont des vertus surhumaines et qui vont jusqu'à subir le martyre pour rester fidèles au Christ.
-Par contre je te suis quand tu dis qu'au Paradis, nous serons des anges. Etre comme des anges ou être des anges, pour moi, c'est la même chose. Cela signifie qu'au ciel, nous n'aurons plus de
sexualité ( mais nous resterons hommes et femmes).
- Je te remercie pour tes références au livre de la Sagesse. J'ai pu lirs les passages que tu cites dans leur contexte et me nourrir de la Parole de Dieu dont il me semble qu'elle me concerne
particulièrement.
Quant à la citation du livre des Proverbes, si elle signifie qu'il vaut mieux ne pas être marié qu'être mal marié, pour moi, c'est une évidence.


Le Laboureur 05/12/2009 08:05


Il n'y a pas de théorie des anges ; il y a lecture des Ecritures pour trouver Dieu. Pour moi, la connaissance de Dieu passe par les anges. L'important n'est pas les anges, c'est Dieu. La découverte
de Dieu est personnelle et peut passer par les hommes.
L'important, c'est les Ecritures, pas le commentaire. L'important, c'est ce qu'on fait.
Un scientifique invente une théorie et passe à une autre dès qu'il se rend compte que ça ne marche pas toujours.
L'élève qui fait une explication de texte rédige ce qu'il a compris, et le lecteur cherche à comprendre et découvrir l'auteur du livre.
L'élève qui planche sur le "Petit Prince", ne fera pas le même devoir, s'il ne connait que ce livre, ou s'il a déjà lu "Vol de nuit ".Et pour mieux connaître Saint Ex, décidera t'il de lire "Terre
des hommmes".
Chaque élève lira le "Petit Prince différemment, et connaîtra différemment l'auteur.
Le devoir de l'élève n'est qu'un commentaire de l'oeuvre ; l'important n'est pas le commentaire, c'est l'oeuvre et son auteur : le "Petit Prince" et Saint Ex.
Le commentaire d'un passage de la Bible peut seulement donner envie de lire la Bible et de découvrir son auteur. Il peut éventuellement en faciliter la compréhension.
L'erreur, et c'est celle de l'Eglise, est de donner trop d'importance au commentaire et au commentateur. Elle se réfère trop à Saint Augustin ou à Saint Ambroise, et en fait une doctrine, un dogme,
et refuse d'en démordre. L'important n'est pas Saint Augustin ou Saint Paul, c'est la Bible, et c'est l'auteur de la Bible. La Bible , c'est le Livre où Dieu se révèle et qu'il écrit par ses
prophètes.
J'ai seulement compris que les prophètes étaient des anges et qu'ainsi le message ne serait pas déformé par des hommes imparfaits.


françoise 29/11/2009 16:49


Je commence à être séduite par la théorie des anges du Laboureur. Mais j'irais plus loin.Je dirais que les personnes chastes, qu'elles soient mariées ou célibataires, sont déjà des anges sur cette
terre. Qu'en pense le Laboureur?


Le Laboureur 30/11/2009 10:08


Tu me dis ce que tu penses et tu me demandes ce que j'en pense. Ce que tu penses et ce que je pense n'ont guère d'importance. L'important est de rechercher Dieu où il se révèle, dans les Ecritures,
d'en comprendre ce qu'on peut, mais le plus important est ce que l'on en fait.
Ce que j'ai compris :
1 - L'homme est sexué, pas les anges. C'est la mort des hommes sexués qui fait les anges.
2 - L'usage du sexe est nécessaie pour faire les anges. Jésus, Adam et Eve mis à part, aucun ange au ciel, n'est devenu ange sans être né dans l'acte sexuel de ses parents.
3 - L'usage du sexe n'est pas le seul péché de la chair. La gourmandise et la coquetterie le sont tout autant.
4 - Le péché est dans le mauvais usage du coeur, dans le refus d'aimer l'autre.
5 - C'est Paul qui a donné tant d'importance à la chasteté, car il a compris comme ça.
6 - La Genèse dit : "Soyez féconds et prolifiques."
     Le livre des proverbes  :  "Mieux vaut habiter en un coin sous les toits que partager la maison d'une femme querelleuse"(21, 9). 
     Le livre de la sagesse dit  : "Heureuse plutôt la femme stérile(3, 13)ou encore :" Mieux vaut ne pas avoir d'enfant et posséder la vertu." (4, 1).


Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens