Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 07:36


Zacharie dans les Ecritures

 Les Ecritures rapporte l'existence au cours des âges de plusieurs Zacharie :

Selon le protévangile de Jacques, Zacharie, le père de Jean Baptiste fut assassiné dans le Saint des Saints (cf. art. 268). C'est un apocryphe, mais dans le deuxième Livre des chroniques, un autre Zacharie fut également assassiné dans le temple, sous le règne de Joas, roi de Juda (835-796 av. J.C.). Après la mort du prêtre Yeohyada, les juifs s'éloignèrent du Seigneur. "Alors l'esprit du Seigneur s'empara du prêtre Zacharie". Zacharie leur fit des reproches. "Ils conspirèrent contre lui et le lapidèrent, sur ordre du roi, dans le parvis de la maison du Seigneur."(2 Ch 24, 20-21)

Un autre Zacharie, un prophète, a écrit entre novembre 520 et novembre 518 av. J.C. (cf. TOB) un livre qui porte son nom.

Enfin Luc, l'évangéliste, rapporte, au début du premier siècle, l'annonce d'un fils à Zacharie qu'il devrait nommer Jean.

Que de Zacharie !

Zacharie, le prophète visionnaire, va  nous faire découvrir du neuf dans la Bible.

Le livre de Zacharie

D'après la présentation de la TOB, le livre de Zacharie comprend deux parties très différentes, la première écrite par Zacharie lui-même ; la seconde, deux cents ans plus tard, par un auteur inconnu.

Si Zacharie est un ange, vivant hors du temps, le livre de Zacharie devient un tout bien homogène écrit par un seul auteur, l'ange Zacharie. Le livre est dès lors porteur d'un triple message :  le premier destiné aux exilés de retour de Babylone, le second aux juifs menacés par les troupes d'Alexandre le grand et le troisième aux hommes de tous les temps.

Zacharie dénoue un nœud si serré, et serré depuis si longtemps, que pour le dénouer, il faut du temps, le temps de lire le livre de Zacharie (13 pages dans la TOB), et le temps de lire ce très long article. Mais il faudra beaucoup plus de temps encore, pour accepter ce troisième message.

Présentation de Zorobabel et de Josué par Aggée

Entre le mois d'août et le mois de décembre 520, le prophète Aggée commande à Zorobabel et à Josué : "Rebâtissez ma maison… Et le Seigneur réveilla l'esprit de Zorobabel, le gouverneur de Juda … et de Josué, le grand prêtre, et l'esprit de  tout le reste du peuple : ils vinrent et se mirent à l'œuvre dans la maison du Seigneur. " (Ag 1, 8-14). Le Seigneur ajoute : "La gloire dernière de cette maison dépassera la première." (Ag 2, 9). En terminant, le Seigneur dit : "Je te prendrai, Zorobabel… Je t'établirai comme l'anneau à cacheter." (Ag 2, 22)

Explications : Le gouverneur Zorobabel, et le prêtre Josué doivent reconstruire le temple ensemble, et la gloire dernière de cette maison sera plus grande que la première. A l'époque cela voulait dire que ce temple serait plus glorieux que celui de Salomon ; aujourd'hui cela veut dire que le temple le plus glorieux sera Jésus lui même, le temple qu'il relève en trois jours (Jn 2, 1921). Zorobabel, "l'anneau à cacheter", est choisi pour préparer l'érection du nouveau temple de Jérusalem, comme Jean Baptiste est  choisi pour préparer un monde nouveau, la Jérusalem céleste.

 

Les bâtisseurs du temple

Zorobabel et Josué rebâtissent le temple, avec les juifs de retour de Babylone. Leurs noms sont publiés dans les registres d'Esdras et de Néhémie. Dans les listes, on retrouve Hanania (Néhémie 3, 8), Néhémia (id. 15) Yeshoua (id. 19), Azarias, Anania (id. , 23), Josué, Néhémya, Azarias (Néh. 7, 7), Anania, Mishaël, Zécharia (Néh. 8, 4), Yéshoua, Azarya (id. 7 ) ou encore  Néhémie, Azarias, Daniel, Yéshoua, Yaddoua, Hananya, (Néh. 10, 2-23).

Néhémie précise même le noms des prêtres et des lévites  : Zorobabel, Josué, Yéshoua, Yoyaqim, Elyashiv, Yonatan, Yaddoua, Hanania, Yoseph, Zaccharie, Nétanel, Yohana, Yaddoua (Néhé.12, 1-23).

Les noms de ces bâtisseurs du Temple, de ces prêtres et de ces lévites se retrouvent dans la liste des prophètes et des prêtres à toutes les pages de la Bible. 

Conclusion : Certains des prophètes qui ont écrit la Bible seraient des anges nés de la mort de certains bâtisseurs du temple. Un indice, pas une preuve !

Zorobabel annonce la gloire de la ville de Jérusalem et celle de la Jérusalem céleste.

La première partie du livre de Zacharie est une suite de huit visions qu'il faut décrypter pour les comprendre. Pour les exilés de retour à Jérusalem, elles annoncent une vie nouvelle pour le nouveau temple ; pour tous les hommes de tous les temps, elles annoncent un monde nouveau, Jean préparant le chemin de Jésus jusqu'à la Jérusalem céleste.

Première vision

"C'était un homme monté sur un cheval roux… et derrière lui il y avait des chevaux roux, alezans et blancs…  Ce sont ceux que le Seigneur a envoyé parcourir la terre." (Za 1, 8)

 Explications : Ce sont les chevaux de l'Apocalypse de Jean. Le cavalier du cheval feu est porteur de mort, tandis que le cavalier du cheval blanc est le Christ vainqueur : "Et voilà un cheval blanc; celui qui le montait tenait un arc, une couronne lui fut donnée, et il sortit vainqueur." (Ap 6, 2)

L'ange du Seigneur demanda  alors : "Jusqu'à quand tarderas-tu à prendre en pitié Jérusalem ?  Le Seigneur  répondit : "Je reviens vers Jérusalem avec compassion… Le Seigneur choisira encore Sion, il choisira encore Jérusalem. " (Za 1, 8, 17)

Explication : Le Seigneur n'abandonnera jamais Jérusalem : la ville deviendra la Jérusalem nouvelle qu'a vue Jean dans l'Apocalypse  : "J'ai vu descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la cité sainte, la Jérusalem nouvelle." (Ap 21, 2)

Deuxième vision

"C'étaient  quatre cornes… Ce sont les cornes qui ont dispersé Juda, Israël et Jérusalem" (Za 2, 1)

Explications : Les cornes sont celles de la bête sortant de la mer  de l'Apocalypse : "J'ai vu monter de la mer une bête avec dix cornes avec sur les cornes dix diadèmes" (Ap 13, 1). Ces cornes poussent et tombent comme les rois ennemis d'Israël : L'ange Gabriel l'a expliqué à Daniel : ces cornes représentent les rois ennemis de Médie, de Perses et de Grèce. (Dn 8, 20-22) (cf. art 266).

Troisième vision

"C'était un homme tenant à la main un cordeau à mesurer." L'explication est encore dans l'Apocalypse de Jean auquel  "fut donné un roseau, une sorte de baguette, avec cette parole : Lève-toi et mesure le temple de Dieu" (Ap 11, 1), Le temple de Dieu, c'est Jésus :"Car son temple, c'est le Seigneur." (Ap. 21, 22)

Quatrième vision

"Le Seigneur me fit voir Josué… Cet homme-là n'est-il pas un tison arraché au feu ? … Josué debout devant l'ange, portait des habits sales. L'ange reprit…  : et on te revêtira d'habits de fête… Si tu marches dans mes chemins, …tu gouverneras ma maison… Ecoute, Josué, grand prêtre, … Voici que je fais venir mon serviteur Germe… et je vais éliminer le péché de ce pays  en un seul jour."

Explications :

"Cet homme-là n'est-il pas un tison arraché au feu ?". Josué est Jésus arraché au baptême de feu qu'est pour lui la croix (Mt 3, 11).

"Enlevez-lui ses habits sales. Puis il dit à Josué : Vois, je t'ai débarrassé de ton péché". Jésus, en se faisant "Fils de l'homme", s'est revêtu de son péché : son habit sale c'est le péché. En mourant sur la croix, le péché est mort avec lui : Jésus s'est débarrassé de son habit sale et a éliminé le péché en un seul jour, le Vendredi Saint. "Je vais éliminer le péché de ce pays  en un seul jour".

 " Tu gouverneras ma maison ". En montant au ciel, Jésus gouverne la maison du Père.

" Ecoute, Josué, grand prêtre, …Je fais venir mon serviteur Germe". Qui est ce serviteur Germe ? Ce n'est pas Jésus puisqu'il le Seigneur s'adresse à Josué, le grand-prêtre représentant Jésus. Le Seigneur fait venir Jean Baptiste ; Germe, c'est Jean Baptiste, le serviteur qui fait germer, qui prépare le fruit ; le fruit, c'est Jésus.

Cinquième vision

" C'est  un chandelier tout en or, muni d'un réservoir à la partie supérieure et, tout en haut, sept lampes et sept becs pour ces lampes ; à ses côtés, deux oliviers, l'un à droite du réservoir et l'autre à gauche.

Je repris et demandai à l'ange qui me parlait : Qu'est-ce que cela représente ? … Il reprit et me dit : ces sept lampes représentent les yeux du Seigneur ; ils inspectent toute la terre. Je repris et lui demandai : Que représentent ces deux oliviers à droite et à gauche du chandelier ? …Que représentent ces deux branches d'olivier qui, par le moyen de deux conduits en or, déversent leur huile dorée ? Il me dit … Ce sont les deux hommes désignés pour l'huile, ceux qui se tiennent devant le maître de toute la terre. Telle est la parole du Seigneur à l'intention de Zorobabel…

"Qu'étais-tu, toi, grande montagne ? Devant Zorobabel, tu es devenue une plaine, d'où il a dégagé la pierre principale…

Ce sont les mains de Zorobabel qui ont posé les fondements de cette maison, ce sont elles qui l'achèveront… qu'on se réjouisse en voyant la pierre de fondation dans la main de Zorobabel."(Za 3, 1- 4, 13)

Explications 

" Que représentent ces deux oliviers à droite et à gauche du chandelier ?"

Le chandelier est le Christ en croix, et les deux oliviers sont les deux larrons, témoins de la mort de Jésus, cloués, eux aussi, sur des croix identiques à la sienne ; ils sont désignés pour oindre Jésus de Nazareth, Roi des Juifs, comme inscrit sur la croix de Jésus sur ordre de Pilate (Jn 19, 19 ). L'Apocalypse confirme : "Je donnerai à mes deux témoins de porter le message prophétique… Ce sont eux, les deux oliviers, les deux chandeliers,  qui se tiennent debout devant le Seigneur de la terre." (Ap. 11, 3-4) (cf. art. 248)

"Qu'étais-tu, toi, grande montagne ? Devant Zorobabel, tu es devenue une plaine."

Zorobabel aplanit les montagnes, dégage la pierre principale, la pierre angulaire, et commence la construction du temple. Jean Baptiste aplanit la route du Seigneur (Mc 1, 3). Zorobabel et Jean réalisent tous deux la prophétie d'Esaïe : "Dégagez un chemin pour le Seigneur, nivelez dans la steppe une chaussée pour notre Dieu. "(Esaïe  40, 3) (Mc 1, 3).

"Ce sont les mains de Zorobabel qui ont posé les fondements de cette maison, ce sont elles qui l'achèveront… qu'on se réjouisse en voyant la pierre de fondation dans la main de Zorobabel". Comme Jean Baptiste, Zorobabel tire de la montagne la pierre principale, (cf. art. 236). Zorobabel a commencé la construction du temple ; il la terminera sous le nom de Jean Baptiste. "Si vous voulez bien comprendre, Elie qui doit venir, c'est lui."(Mt 11, 1).

Sixième vision 

"C'est un livre… D'après l'une de ses faces, tout voleur sera éliminé et, d'après l'autre tout parjure sera éliminé".  Explication : Une face du rouleau est l'Ancien Testament : les prophètes condamnent le voleur au nom de la loi. L'autre face est le Nouveau Testament, écrit par les témoins de Jésus. Au nom du bon droit, Jésus élimine le péché et justifie le pécheur (cf. art. 225).

Septième vision 

"C'est là un boisseau qui s'avance. Et il ajouta : c'est leur péché dans tout le pays… Deux femmes s'avançaient… elles soulevèrent le boisseau… Je demandai : où emportent-elles le boisseau? Il me répondit Au pays de Shinéar, pour lui construire un sanctuaire.

Explication : Le boisseau contient le péché du monde, et les femmes l'emmènent à Babylone, le sanctuaire du péché.

Huitième vision 

"C'étaient quatre chars qui s'avançaient entre deux montagnes."

L'explication est donnée par l'ange Zacharie deux siècles plus tard : "Le mont des Oliviers se fendra par le milieu, d'est en ouest, changé en une immense vallée. Une moitié de la montagne reculera vers le nord, et l'autre moitié vers le sud". Les chars sont ceux des quatre vivants décrits par Ezéchiel, les quatre évangélistes ; ils portent la Bonne Nouvelle dans les quatre directions. (Ez.1 , 1-14)

Importance de Germe

Zacharie revient sur le personnage de Germe, annoncé dans la quatrième vision : "Voici un homme dont le nom est Germe, sous ses pas tout germera, et il construira le temple du Seigneur. C'est lui qui construira le temple du Seigneur. C'est lui qui sera revêtu de majesté, il siègera sur son trône pour dominer. Un prêtre aussi siègera sur le trône, et tous deux témoigneront d'une entente parfaite entre eux. " (Za 6, 12-13)

Germe est bien Jean Baptiste. Il préparera le chemin de Jésus et siègera sur le même trône que lui ; tous deux  témoigneront d'une entente parfaite.

Jérusalem dans l'allégresse

 "J'éprouve une immense jalousie pour Sion et je brûle d'une ardente passion pour elle … Je vais revenir vers Sion" (Za. 8,  2-3) …A présent, pour le reste de ce peuple, je ne suis plus comme avant… Je sèmerai la paix, et la vigne donnera son fruit." (Za 8, 11)… Le jeûne  du quatrième mois, le jeûne du cinquième, le jeûne du septième et le jeûne du dixième mois deviendront pour la maison de Juda des jours d'allégresse, de réjouissance et de joyeuses fêtes." (id. 19)

Explication : le Seigneur est fidèle à Jérusalem. Ceux qui rebâtissaient le temple dans la peine comprirent que Jérusalem redeviendrait lieu d'allégresse. Les hommes de tous les temps comprendrons qu'il s'agit de la  Jérusalem céleste, et d'une joie éternelle et universelle : "En ces jours là, dix hommes de toutes les langues que parlent les nations s'accrocheront à un juif par le pan de son vêtement en déclarant : Nous voulons aller avec vous, car nous l'avons appris : Dieu est avec vous." (id, 23)

Message décodé de la première partie de Zacharie

Le message est déjà dans le titre du livre : Zacharie. Zacharie - nous le savons aujourd'hui - est le père de Jean Baptiste. Le livre annonce aux exilés de retour à Jérusalem - eux ne connaissaient pas Jean Baptiste - que Zorobabel et Josué rebâtiront ensemble le temple de Jérusalem ; à nous  - qui connaissons Jean Baptiste et son père -  Zacharie annonce le couple inséparable de Jean Baptiste et de Jésus qui nous mènera à la Jérusalem nouvelle.

Le Seigneur choisira toujours Jérusalem (Vision 1) ; les rois ennemis s'effondreront (V.2) ; prenons la mesure du vrai temple, Jésus (V.3) ; Jésus vaincra le péché, l'habit sale avec l'aide de Germe, autre nom de Jean Baptiste (V.4) ; Jésus en croix est entouré des deux larrons, et Zorobabel prépare la construction d'un temple que terminera Jean Baptiste (V. 5) ;  la venue de Jésus est une rupture dans la vie du monde : avant lui l'Ancien Testament est écrit sur un côté du rouleau, après lui, le Nouveau est écrit de l'autre côté (V. 6) ; Jésus est vainqueur du péché (V.7) ; Jean Baptiste ouvrira  dans la montagne un large chemin qu'utiliseront les quatre évangélistes pour porter, dans leurs chars, la Bonne Nouvelle au monde (V.8). Pour finir, Zacharie insiste sur l'importance de Jean Baptiste qu'il confirme être Germe, et annonce la fidèlité du Seigneur pour Jérusalem, pour la Jérusalem céleste. Tableau final : l'allégresse générale !

Le deuxième Zacharie du livre

La deuxième partie du livre aurait été écrite par un autre Zacharie et serait très différente de la première. Certes, elle est écrite deux siècles après la première, dans un contexte différent et sans le recours à des visions. Mais l'auteur est le même : l'ange Zacharie, car les anges se moquent du temps terrestre. L'ange Zacharie ne s'adresse plus aux exilés de retour, mais à un peuple menacé par les troupes d'Alexandre le grand. Pour eux le langage n'est plus codé, mais il l'est encore pour nous.  Quand nous l'aurons décodé, avec la clé de la croix, nous comprendrons que le message du "deuxième " Zacharie complète le premier, et l'enrichit de prédictions nouvelles.

 Il y a continuité entre les deux parties : la première finit dans l'allégresse, la deuxième commence dans l'allégresse : "Tressaille d'allégresse, fille de Sion ! Pousse des acclamations, filles de Jérusalem ! (Za. 9, 9)

Dans cette deuxième partie, Zacharie annonce l'arrivée du Royaume : "Voici que ton Roi s'avance vers toi"

Zacharie annonce la pierre angulaire : " De Juda sortira la pierre de l'angle, le piquet de la tente.( id. 10, 4), l'unité du monde et le salut : " Je leur ferai entendre mon signal pour les rassembler car je les ai tous rachetés " (id.10, 8)

Il annonce encore des temps difficiles, des luttes et des colères du Seigneur envers les mauvais bergers et les brebis récalcitrantes. Ainsi parle le Seigneur : "Ecoutez le gémissement des bergers"  (id. 11, 3)…  "Je supprimerai les trois bergers en un seul mois (id. 11, 8). Et parlant des brebis, il dit : "Celle qui doit mourir, qu'elle meurt (id. 11,9) !

Le Seigneur par dépit, va jeter sa houlette "Faveur" et accepte d'être congédié  : "Si bon vous semble, payez moi mon salaire, sinon laissez-le. De fait, ils payèrent mon salaire : trente sicles d'argent." (id. 11, 12)

Depuis la mort du Christ en croix, nous pouvons comprendre que le Seigneur vendu pour trente deniers (Mt 27,3), est mort gratuitement pour sauver ce peuple qui l'insulte et hurle : "Crucifie-le " (Luc 23, 21)

Zacharie annonce, comme Matthieu (Mt 24, 4-5) les faux-prophètes, et comme Jean ( 1 Jn 2, 18) l'antichrist : "Je vais susciter un berger dans ce pays… Il mangera les bêtes grasses et leur fendra le sabot."(id. 11, 15)

Il annonce la pérennité de Jérusalem  : "Mais Jérusalem restera toujours installée à la même place" (Za. 12, 6).

Il annonce la salut du monde dans la faiblesse du Christ en croix : "Le plus chancelant …sera là comme David, et la maison de David sera là comme Dieu, comme l'ange du Seigneur devant eux".

Il annonce la mort du Fils de l'homme, le coup de lance du soldat romain et la reconnaissance du centurion : "Alors, ils regarderont vers moi, celui qu'ils ont transpercé." (id. 12, 8)

Il annonce le Vendredi Saint : "Ce jour-là, une source jaillira pour la maison de David et les habitants de Jérusalem en remède au péché." (Za 13, 1) "Je dirai : C'est mon peuple, et lui, il dira : Mon Dieu c'est le Seigneur." (Za 13, 9)

Zacharie, le père de Jean Baptiste

Le livre de Zacharie annonce la naissance de Jean Baptiste et de Jésus. L'évangile de Luc raconte sa réalisation.  Dans le Saint des Saints, le Seigneur apparaît à Zacharie et lui annonce la naissance de son fils pour lequel il impose le prénom : Jean. Après la naissance, l'ange Zacharie bénit le Seigneur en résumant le livre qu'il a écrit en deux fois quelques siècles plus tôt. Cette bénédiction résume le livre de Zacharie et l'histoire du monde.

 "Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, parce qu'il a visité son peuple pour accomplir sa libération. Dans la maison de David, son serviteur, il a fait lever une force qui nous sauve. C'est ce qu'il avait annoncé autrefois par la bouche de ses saints prophètes : le salut qui nous délivre de nos adversaires, des mains de tous nos ennemis. Il a montré sa miséricorde envers nos pères, il a rappelé son Alliance sainte : il avait juré à notre père Abraham qu'ils nous arracherait aux mains de nos ennemis., et nous donnerait de célébrer sans crainte notre culte devant lui, dans la piété et la justice, tout au long de nos jours. Et toi, petit enfant, on t'appellera prophète du Très-Haut, car tu marcheras devant le Seigneur pour lui préparer le chemin, pour révéler à son peuple qu'il est sauvé, que ses péchés sont pardonnés. Telle est la tendresse du cœur de notre Dieu ; grâce à elle, du haut des cieux, un astre est venu nous visiter ; il est apparu dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, pour guider nos pas sur le chemin de la paix. 

L'enfant grandit et son esprit se fortifiait. Il alla vivre au désert jusqu'au jour où il devait se manifester à Israël." (Lc 1, 67-80)

Le neuf

Il n'y a qu'un Zacharie: Le prophète, le prêtre et le père de Jean sont un seul et même ange.

Il y a une continuité parfaite entre les prophètes visionnaires. Tout prend sens dans la continuité. Ce qui était inextricable devient compréhensible.

Il n'y a qu'un auteur du livre de Zacharie et de l'Apocalypse et de tous les prophètes : le Verbe de Dieu. Il envoie ses messagers porter des messages qui ne doivent pas être déformés. Les hommes en sont incapables à moins d'être parfaits. Les hommes parfaits sont les anges que sont devenus les hommes imparfaits.

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

alexandre 17/04/2015 06:21

Germe est bien Jean Baptiste. Il préparera le chemin de Jésus et siègera sur le même trône que lui ; tous deux témoigneront d'une entente parfaite. - - Jean Baptiste n'est pas Cohen כֹהֵן, prêtre pour s'asseoir près du Germe.
יג וְהוּא יִבְנֶה אֶת-הֵיכַל יְהוָה, וְהוּא-יִשָּׂא הוֹד, וְיָשַׁב וּמָשַׁל, עַל-כִּסְאוֹ; וְהָיָה כֹהֵן, עַל-כִּסְאוֹ, וַעֲצַת שָׁלוֹם, תִּהְיֶה בֵּין שְׁנֵיהֶם

zorobabel 22/01/2010 11:48


Je me mets bien à la place d'un juif.. Josué est celui qui fait passer le peuple de Dieu, Il fut envoyé au juif... n'est-ce pas Jésus... Zorobabel est l'élu, il vient en mission par Dieu, avec
esdras (qui représente la loi de Moise , puis Josué (Jéshua), qui vien avec l'Esprit de Dieu..avec la nouvelle alliance et ces avec ces deux (entre autre) que Zorobabel reconstruit le temple... mon
frère, Zorobabel n'est que l'heureux outil de Dieu (pour son grand plaisir..)


zorobabel 21/01/2010 14:59


Shalom,
Je pense que tu fais une erreur sur la compréhention des 2 oliviers..
12 Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis : Que signifient les deux rameaux d’olivier, qui sont près des deux conduits d’or d’où découle l’or ?

13 Il me répondit : Ne sais–tu pas ce qu’ils signifient ? Je dis : Non, mon seigneur.
14 Et il dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre.

les 2 oints sont Moïse et Jésus..
La nouvelle alliance réunira les deux..


Le Laboureur 22/01/2010 09:53



Bonjour Zorobabel,


Il y a dix huit mois, je ne connaissais pas même ton nom et aujourd'hui nous dialoguons.


Aujourd'hui, j'ai publié un article intitulé : "la Bible est le livre aux sept sceaux". Pour la comprendre, il faut briser les sceaux et
d'après l'apocalypse aucun homme n'est capable de les briser. Nous cherchons, mais seul l'Esprit peut nous guider. L'Esprit t'a soufflé une compréhension des rameaux d'oliviers et à moi une
autre. Elles sont bonnes toutes les deux, puisque inspirées toutes les deux par l'Esprit.


Tu dis  qu'une nouvelle alliance réunira Moïse et Jésus : elle les a déjà réunis.


Je vois bien qui est Moïse, mais je ne vois pas qui tu appelles Jésus. Est-il, à tes yeux, un homme, un prophète ou un Dieu ?


Ne le sachant pas, nous allons nous mettre tous les deux dans la peau d'un juif vivant avant la naissance de Jésus, ne connaissant de la Bible
que les livres connus à l'époque.


Josué était le nom de Jésus. Josué n'est pas l'égal de Moïse pas plus qu'il n'est l'égal de Zorobabel. Moïse a préparé le chemin de Josué, et
c'est Josué qui est entré avec le peuple de Dieu, en terre promise. De même, Zorobabel et Josué ont rebâti ensemble le temple, mais c'est Josué qui y a officié: c'est Josué le grand prêtre, pas
Zorobabel.


Dans sa vision, Zacharie voit un chandelier à sept lampes : c'est Dieu, et de chaque côté, deux oliviers. Ces deux oliviers sont sur un pied
d'égalité et ne devraient pas l'être, s'ils sont Moïse et Jésus.


En l'an 1 du règne de Cyrus, Daniel se trouvait sur le bord du grand fleuve quand il eut une vision. Levant les yeux, il vit un homme vêtu de
lin. Deux ans plus tard, en l'an 3, Daniel eut une nouvelle vision : "Voici que deux autres hommes se tenaient
là, l'un sur une rive du fleuve et l'autre sur l'autre rive. On dit à l'homme de lin qui se trouvait au-dessus des eaux du fleuve…" (Dn12, 5-6)


Les deux hommes sur les rives opposées du fleuve, sont de chaque côté de l'homme de lin, comme les oliviers de chaque côté du
chandelier.


Revenons à la sixième vision de Zacharie: il vit un livre qui volait et ce livre avait deux faces, comme celui qu'Ezéchiel dût manger
(Ez 3,1). Pourquoi écrit des deux côtés ? Le rouleau
sur lequel est écrite la Bible n'est écrit que d'un côté.


Le rouleau est écrit des deux côtés, parce que la deuxième partie de la Bible est écrite à la suite de la première. La Bible est un tout, un
seul livre qui contient un Ancien Testament et un Nouveau. Il y a continuité et rupture dans la continuité. La rupture, c'est l'incarnation du Fils de Dieu, c'est sa mort sur la croix.


Sur l'autre côté du rouleau, il y a trois croix, celle du Christ au milieu et celles des deux larrons de chaque côté, les oliviers de Zacharie,
les hommes de Daniel, les témoins de Dieu comme les appelle Jean dans l'Apocalypse.
Jésus est le chandelier au milieu, il n'est pas d'un côté.


Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens