Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 09:46

 

 

Le laboureur sème dans l'espérance d'une moisson qui se fera, avec ou sans lui.

Il ne publie plus toutes les semaines, mais prépare deux livres : "Le quatorzième jour du premier mois" et " Le jeu de clés". Il projette de les publier le même jour. Dieu sait quand et comment !

 

Aujourd'hui, je donne de mes nouvelles : je parlerai donc, à la première personne, de moi, René George. Et je parlerai en langage codé. Chacun comprendra ce qu'il peut en comprendre.

Cet article servira un jour de témoignage dûment daté.

 

J'ai conscience de jouer avec le feu : je conduis un camion chargé de dynamite avec prudence, et avec la certitude qu'il explosera un jour.

Quand ? Je l'ignore : l'avenir est le secret de Dieu. Mais Dieu me parle avec son Verbe et son Esprit; Je vous l'ai déjà dit : il m'a donné un truc. Quand la main droite me brûle, je chauffe ; quand la main gauche me brûle, je suis à côté de la plaque ou alors, ce n'est pas l'heure.

De plus, il m'a donné d'interpréter les songes. Et il me parle souvent en songe.

De plus, il me montre ce que je dois lire, et comment comprendre.

De plus, il guide ma main quand j'écris.

Alors ne vous étonnez pas que j'écrive des choses qui me dépassent complètement.

Le Seigneur me donne des instructions personnelles, et je ne vous en dirai rien, mais certains songes sont pour tous. Celui de la nuit dernière en particulier.

Le voici.

 

J'étais à Triaucourt en Argonne, dans la Meuse. Je vis un avion futuriste. Le fuselage était réduit à une simple structure portant le moteur, et les ailes portaient et emportaient cent vingt passagers. Un accident s'était produit : le fuselage s'était détaché des ailes. Les ailes avaient continué leur vol et avaient atterri sans heurt et sans casse. Cet incident technique ne provoqua aucun commentaire de quiconque tant la technique des hommes est grande et sûre.

Je me réveillai et compris aussitôt la portée de ce  songe.

 

L'homme a un très grande confiance en lui, et c'est très bien ainsi. Il a tellement confiance en lui qu'il fait des miracles ; il n'a plus besoin de Dieu ; il ne connaît plus Dieu ; il ne le reconnaît plus ; il se passe de lui et s'en trouve bien.

Alors ne vous étonnez pas des tsunamis, des tornades, des tremblements de terre, des bombes atomiques, des pédophiles, des crimes en séries, des drames de famille, des murs qui se dressent et qui tombent, entraînant la mort des coupables et des innocents.

Dans l'extrême détresse, quand il n'y a plus aucune solution humaine possible, alors seulement l'homme commence à penser à Dieu.

 

Le monde va mal, de plus en plus mal, et ira de plus en plus mal tant qu'il ne reviendra pas à Dieu.

L'homme oublie Dieu : Dieu se rappelle à lui.

L'homme peut lui faire confiance : lui seul peut transporter les montagnes.

 

C'est mon témoignage pour aujourd'hui.

Le laboureur te salue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

dan 29/03/2015 01:55

vous devriez contrôler les pubs qui entourent vos textes.... ! ils ne sont pas en harmonie avec vos textes.... !
soyez vigilant !

Madeleine 18/09/2011 14:37


Et voilà: le Laboureur "retient" et "va publier"
alors qu'il lui est demandé de laisser couler...


Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens