Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 06:42

 

Dans l'article 309 intitulé "De la Genèse à la croix", Les personnages présents dans la Genèse se retrouvent au Golgotha. Cela étonnait.

Tous les personnages que présentent les apocryphes de la création se retrouvent sur le Golgotha et se retrouvent encore dans les Apocryphes écrits bien après la mort de Jésus.

Nous savons maintenant que selon les éons, ils sont tantôt des hommes, tantôt des anges. Cela n'étonne plus ceux qui croient aux anges.

 

La colère des hommes

Aujourd'hui (comme hier) tout va mal : tsunami, Fukushima, intégrisme de tous bords, terrorisme, cardinaux pédophiles. La pauvreté, la famine, les génocides progressent dans le monde. Toujours plus de misère.

Les hommes sont en colère : ils ne peuvent croire à un Dieu méchant et ne croient plus en Dieu. Ils quittent l'Eglise et les églises se vident.

Ceux qui restent ne comprennent  pas. Certains s'emportent contre Dieu : comme Job, mais en d'autres termes ils crient à Dieu leur colère et lui disent : "Qu'est-ce que tu f… là-haut ?"

D'autres ne veulent pas comprendre et ne posent pas de questions : ils n'auront pas de réponse.

 

La réponse de Dieu : les auxiliaires

Dieu répond toujours aux questions, mais tout bas, comme le constata Elie. Dieu répond dans "le bruissement d'un souffle tenu. Alors, en l'entendant, Elie se voila le visage… Une voix s'adressa à lui : Pourquoi es-tu ici, Elie? Il répondit : Je suis passionné pour le Seigneur, le Dieu des puissances ; les fils d'Israël ont abandonné ton alliance… Je suis resté seul, et l'on cherche à m'enlever la vie… Le Seigneur lui dit … : Je laisserai en Israël un reste de sept mille hommes, tous ceux dont les genoux n'ont pas plié devant le Baal" (1 R 1912-17).

Alors pour entendre le bruissement du souffle tenu du Seigneur, il faut faire silence et tendre l'oreille. Alors seulement, on entendra sa réponse.

Pour trouver Dieu, il faut le chercher là où il se révèle. Dieu se révèle dans les apocalypses. Apocalypse veut dire révélation. Le langage y est codé ; il faut chercher le code où il est, dans les Ecritures, dans toutes les Ecritures, sans en rejeter aucune.

La réponse de Dieu  aux misères du monde, la voici. Dieu veut avoir besoin des hommes qu'il a créés libres et imparfaits. Le créateur a partagé son pouvoir avec ses créatures qu'il a créées libres, mais imparfaites.

En disant aux premiers créés : "Remplissez la terre et dominez la", le créateur partage son pouvoir, avec eux. Il fait d'eux ses auxiliaires, mais il reste le maître au pouvoir et à l'amour infinis.

Le  responsable  du mal et de la misère du monde n'est pas Dieu : il est parfait.

Les responsables du mal et de la misère des hommes sont les auxiliaires, les hommes imparfaits.

Cette vérité nous est révélée par Judas dans son Evangile.

 

L'Evangile de Judas : les éons

Judas nous apprend l'existence d'éons différents. Les éons diffèrent selon le lieu ; le paradis, le firmament, la terre sont des éons différents. Ils diffèrent selon le temps : l'éon de la création, l'éon des prophètes, l'éon de l'incarnation, l'éon de la croix sont des éons différents.

L'homme sur terre vit dans un éon, la terre. En mourant, il change d'éon et devient une étoile dans l'éon firmament, un ange dans l'éon paradis, un archonte dans l'éon création.

 

Le choix des auxiliaires

"Il existe un Royaume grand et illimité…  dans lequel il y a le grand Esprit invisible… qui n'a jamais été appelé d'aucun nom. Et une nuée lumineuse apparut alors en ce lieu-là. Il dit : Qu'un ange soit, pour être mon auxiliaire. Un grand ange, l'Auto-engendré lumineux et divin, émergea de la nuée. De son fait, quatre autres anges vinrent à être, issus d'une autre nuée, et ils devinrent les auxiliaires de l'Auto-Engendré angélique."(Ev Judas 47)

Au ciel, le "Grand Esprit invisible", choisit, comme premier auxiliaire, un grand Ange, "l'Auto engendré divin", "L'Auto-engendré angélique". Il l'envoya sur terre, sous l'apparence d'un homme, Jésus.

Jésus, à son tour, "de son fait", choisit quatre auxiliaires. Ils apparurent sur terre venant d'une autre nuée, d'un autre éon.

Au Paradis, Dieu choisit des anges auxiliaires et les envoie comme messagers. Des anges auxiliaires apparaissent sur terre et disparaissent : ce sont les prophètes, la Vierge ou des apparences d'hommes si ressemblants aux hommes que nul ne sait qui est qui.

Le Christ lui-même fut envoyé comme Ange messager : il est le premier Ange auxiliaire, "l'Auto engendré divin",  "L'Auto-engendré angélique".

 

Le nom des auxiliaires

Judas a révélé dans un langage codé le nom des quatre auxiliaires. Nous les connaissons déjà. Ce sont Nebrô, le "bon" larron, Saklas, le "mauvais" larron, et les anges Raphaël et Gabriel (cf. art 314).

 

Les cinq qui règnent sur le Chaos 

Judas donne aussi le nom des cinq qui régnèrent sur le monde des enfers et du chaos.

"Le premier est Seth, qu'on appelle le Christ. Le deuxième est Harmathôth Le troisième est Galila. Le quatrième est Iôbel. Le cinquième est Adônaios. Tels sont les cinq qui régnèrent sur le monde infernal, et d'abord sur le chaos."

Le seul connu est Seth car son nom est donné. Les autres ne le sont pas (cf. art 315).

Où les chercher ?  On ne les connaît pas dans les Ecritures canoniques.

Cherchons dans les apocryphes. Sait-on jamais ?

Alors, j'ai cherché Et j'ai cherché dans l'Apocryphon de Jean et j'ai découvert ceci :

"Les noms doubles des douze premiers anges.

En conséquence, lorsque ces autorités ont été manifestées par l’Engendreur principal, Premier Archonte de la ténèbre, c’est de l’ignorance de celui qui les a engendrées qu’elles ont reçu leur nom.
Le premier nom est Iaôth. Le deuxième est Hermas, « l’oeil du feu ». Le troisième est Galila.
… Le douzième est Bélias. (Apocriffon 1, 3)

Le texte est long et codé. Avec la clé, et du travail, il deviendra tout à fait clair.

"Toutes ces autorités ont donc des noms différents… Mais ce sont des noms différents doubles qui ont été donnés à celles-ci et leurs seconds noms leur ont été donnés par la gloire du ciel, et manifestent véritablement leur nature."(Apocriffon 1, 3)

Le deuxième nom donne sens au premier.

"Et Saklas les a appelés des noms qui précèdent mélangeant de la folie à leur puissance. Par ces derniers, par moments, ils déclinent et s’affaiblissent. Par les autres, au contraire, ils acquièrent force et croissent."(Apocriffon 1,3)

Saklas, a donné, le premier nom et il affaiblit le pouvoir des autorités. Le deuxième nom au contraire leur donne toute leur force, mais dans un autre éon. Cela donne le sens de  l'interpellation de Jésus aux apôtres dans le livre de Judas : "Ceux que vous avez vus recevant les offrandes à l'autel, voilà qui vous êtes" (Ev Judas 39).

 

Sept anges règnent sur les cieux et cinq sur le Chaos"

"Et le Premier Archonte commanda à sept rois de régner sur les cieux et aux cinq autres de régner sur le Chaos infernal. Les noms de gloire de ceux qui dominent sur les sept cieux sont les suivants :
Le premier est Iaôth à l’aspect de lion… Le septième est Sabbataios à l’aspect de flamme de feu lumineux.

Telle est l’hebdomade du Sabbat ! Tels sont ceux qui gouvernent le monde !…"(Apocriffon 1, 3)

Ce sont des auxiliaires qui règnent sur le chaos. Dieu n'a pas créé le chaos.
Quant à Ialdabaôth-Saklas, lui qui s’identifie à cette forme multiple de sorte qu’il se manifeste lui-même en tout visage en fonction de son désir, il a réparti entre eux une portion du feu qui est sien et de sa puissance. Mais de cette lumière pure de la Puissance qu’il a dérobée à la Mère, il ne leur en a pas donné. C’est ainsi qu’il a été pour eux un Christ, à cause de la [gloire qui est en] lui, et qui lui vient de la puissance [de la lu]mière de la Mère. C’est pour [cette raison qu’il] s’est fait lui-même proclamer Dieu, se montrant ainsi désobéissant envers l’entité dont il était issu."(Apocriffon 1, 3)

Ialdabaôth et Saklas sont une seule et même personne. Le feu les réunit : Iadabaoth est l'ange que devint Saklas le mauvais larron en mourant. Cet ange n'a pas transmis à sa descendance ( les géants) la lumière qui lui donne sa puissance. Il a en effet dérobé sa puissance à sa mère, la Lumière. Aldabaott s'est proclamé Dieu en désobéissant à la lumière dont il est issu.

L'Apocriffon donne ensuite le nom double des sept puissances qui règnent sur les cieux. Le premier nom est donné par Saklas qui lui enlève toute force dans son éon ; le deuxième explique sa force dans un autre éon. (cf. ci-dessus)

"Et Ialdabaôth jumela aux Puissances sept Pouvoirs. Par sa parole ils existèrent. Et il leur donna un nom. Il installa les Puissances en commençant par le haut :

Le premier Pouvoir donc est Pré-pensée pronoia, auprès de la première Puissance, Iaôth.

Le deuxième…

Le cinquième est Royauté, auprès de la cinquième, Sabaôth…

Le septième est Sagesse, auprès de la septième, Sabbataiôs."(Apocriffon 1, 3)

 

La Puissance d'Epinoianoia, Eve, Pensée supérieure de la Lumière

Le premier pouvoir appartient à pronoia, la Pré-pensée. Encore un code à découvrir pour comprendre.

S'il y a une Pré-pensée, c'est qu'il y a  d'autres pensées qu'il ne faut pas confondre avec la pré-pensée. L'apocryphon de Jean décrit plus loin Epinoia : "Pensée supérieure Epinoia de la Lumière s'était auparavant cachée en Adam et de par sa volonté, le grand Archonte désira l'en faire sortir au moyen de la côte. Mais comme Pensée supérieure Epinoia de la Lumière est un être insaisissable, l'obscurité, bien qu'elle l'ait poursuivie ne put la saisir" (Apocryphon 1, 4).

Epinoia est Pensée, c'est à dire Esprit insaisissable ; elle est Pensée supérieure  de la Lumière que l'obscurité, les ténèbres, ne peuvent évidemment saisir. Cette Pensée supérieure était cachée en Adam. Dieu, le grand Archonte "désira l'en faire sortir au moyen de la côte"

Il ne le fit pas : " Le Grand Archonte décida donc de faire sortir la Puissance hors d'Adam en faisant à nouveau un modelage en forme de femme et mit ainsi "cette" femme debout devant Adam. Cela ne se passa pas comme l'a dit Moïse : " Il prit une côte ", mais il fit la femme auprès de lui."

La puissance est donc la Pensée supérieure de la Lumière; Elle était cachée en Adam. "Cela ne se passa pas comme l'a dit Moïse" ; Dieu ne prit pas une côte à Adam, il modela Eve avec de l'argile, lui insuffla l'haleine de vie et donna Eve, debout, à Adam.

La Genèse n'est pas fausse : elle ne ment pas, mais la connaissance augmente car Dieu se révèle de façon progressive : la révélation est évolutive.

 

Adam conscient de la supériorité d'Eve

"A cet instant, Adam fut dégrisé de l'ivresse de l'obscurité, car Pensée-supérieure Epinoia de la Lumière se retira …Aussitôt, il reconnut sa propre essence. Il dit : Maintenant, c'est bien un os de mes os… Adam l'a nomma Mère de tous les vivants." (Apocriffon 1, 4)

Adam reconnut la supériorité de la Lumière de la Pensée sur son corps d'homme sortant des ténèbres.

 

Le Dieu Sabaoth

Sabaoth est le cinquième pouvoir qui règne sur les cieux auprès de la cinquième puissance  : "le cinquième est Royauté, auprès de la cinquième, Sabaôth."(Apocriffon 1, 3)

Enfin nous allons connaître le Dieu Sabaoth que chantent les anges. Jean va le révéler…, mais pas sous le nom de Jean. L'Apocryphon parle d'Ialdabaoth, mais ne dit rien de plus sur Sabaoth.

Il faut aller chercher Sabaoth dans un autre apocryphe, le "Traité  des origines du monde".

Ialdaoth-Saklas est l'auxiliaire que choisit Dieu pour créer le monde. Il se prit pour Dieu et il est responsable du mal et des misères du monde.

Sabaoth est son Fils : "Quand Sabaoth , le Fils de Yaldabaoth entendit la voix de Foi, il l'a louangea et il condamna père et mère. Sur la parole de Foi, il lui rendit gloire de leur avoir fait connaître l'Homme immortel et sa lumière. Puis Foi-Sagesse tendit son doigt et répandit sur lui une lumière issue de la lumière, pour la condamnation de son père. Et quand Sabaoth fut illuminé, il reçut un grand pouvoir en face de toutes les puissances du chaos. A partir de ce jour , on l'a appelé le Seigneur des forces" (Traité origines 103-104).

Sabaoth est le fils de Ialdabaoth-Saklas, responsable du mal. Sabaoth, son fils fut éclairé par la voix de Foi-Sagesse, "la fidèle Sagesse, Pistis Sophia". Elle répandit sur lui la lumière née de la lumière (cf. art. 211)

Sabaoth est devenu, à partir de ce jour le "Seigneur des forces".

Sabaoth n'est pas le Dieu de l'univers, mais le vainqueur des forces du chaos.

 

L'Apocriffon de Jean

Jean a écrit une apocalypse canonique, l'apocryphon et trois apocalypses apocryphes.

Le déchiffrage de l'Apocalypse canonique a permis d'augmenter la connaissance de Dieu.

L'Apocriphon et les trois Apocalypses apocryphes vont l'augmenter davantage encore puisqu'elles viennent en complément d'information.

Ce qui est vrai pour les apocalypses est vrai pour tous les apocryphes.

"Le traité des origines du monde" contient énormément d'informations sur l'éon de la création et sur le rôle de Sophia, le Foi- Sagesse, qui a répandu la lumière issue de la lumière avant la création d'Adam, sur les trois Adam et ses trois fils, sur les trois baptêmes, sur les androgynes, sur le milieu, la gauche et la droite, la nature de la Trinité, le rôle des larrons et des apôtres dans les différents éons, la nature du Christ assurant le salut de tous les hommes… toutes choses qui se recoupent dans toutes les Ecritures, sans les contredire mais en les complétant. 

Mieux encore il mentionne des apocryphes que personne ne connaît : "le premier traité de Noréa"et, s'il y a un premier c'est qu'il y en a d'autres.

Si personne ne les connaît, c'est qu'ils n'ont pas encore été découverts ou que ceux qui les ont découverts les tiennent encore cachés.

De toutes façons, il y aura du neuf dans la Bible jusqu'à la mort du dernier homme.

 

Le salut  pour tous

Le renvoi de "Foi-Sagesse" à la "Fidèle Sophia, la Pistis Sophia" est de première importance, pour de multiples raisons. Je ne citerai que la réponse de Jésus à la question de Jean : "Jean dit : Un homme qui a commis tous les péchés et toutes les fautes, si à la fin il trouve les mystères de la lumière, peut-il être sauvé ?

Jésus dit : Celui qui a commis tous les péchés et toutes les fautes, s'il trouve les mystères de la Lumière , sera absous et ses péchés lui seront remis, et il deviendra possesseur des trésors de la lumière. "(Pistis sophia avant dernier paragraphe) (La traduction que le consulte n'est divisée ni en chapitres et en versets).

Le Seigneur, au moment de notre mort, nous fera découvrir à tous, la véritable Lumière, et tous les péchés de tous les pécheurs seront remis.

 

Les différents auxiliaires

 

Une étude exhaustive de tous les auxiliaires dans tous les éons ne présente aucun intérêt.

Plus important est de savoir que chacun de nous est l'auxiliaire du Seigneur à longueur de journée tout au long de sa vie. Les parents sont les auxiliaires du créateur en donnant naissance aux futurs anges qui peupleront le paradis ; les souffrants sont les auxiliaires du salut en souffrant de la souffrance salvatrice du Christ en croix ; les scientifiques, techniciens, ouvriers et agriculteurs sont les auxiliaires de la création en développant les ressources terrestres…

Cependant, les témoins de l'Apocalypse sont les premiers auxiliaires du Seigneur et méritent un chapitre spécial.

 

Alors enchaînons !

Le laboureur te salue.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens