Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 06:46

La reine du Cosmos

"Un grand signe apparut dans le ciel : une femme vêtue de Soleil, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles." (Ap 12, 1)

Cette femme est une reine, la reine du cosmos. Vêtue du soleil, à ses pieds la lune et sur la tête la couronne de reine formée de douze étoiles. Reine divine reconnue de tous.

"Elle était enceinte et criait dans les douleurs de l'enfantement." (id 2)

La Reine du cosmos est sur le point d'enfanter : la Vierge va devenir mère.

 

Le grand dragon rouge

"Alors, un autre signe apparut dans le ciel : c'était un grand dragon rouge feu. Il avait sept têtes et dix cornes, et, sur ses têtes, sept  diadèmes." (id 3)

 Dragon, symbole du mal ; rouge feu, symbole du sang  ; sept têtes, symbole de Dieu ; dix cornes, symbole des rois. Le dragon est un roi sanguinaire, puissant venant de Dieu.

Au moment où Marie va enfanter, le roi puissant s'appelle Hérode, Hérode le grand, fils d'Antipater.

Sa puissance était grande : "Sa queue  qui balayait le tiers des étoiles du ciel les précipita sur la terre"(id, 4).

Pour comprendre cette phrase, il faut se reporter à la vision d'Hénok-Daniel du bélier et du bouc.(cf. art. 266) : "Le bouc était en pleine vigueur (Dn 8, 8).  Le bouc est Alexandre le grand (Dn 8,21) (cf art 266)

Le dragon a dix cornes qui représentent dix générations de roi. "de l'une d'elle sortit une corne toute petite qui grandit tant et plus vers le midi, l'orient, et le pays magnifique. Elle grandit  jusqu'à l'armée du ciel ; elle fit tomber par terre une partie de cette armée, lui enleva le sacrifice perpétuel avec perversité et bouleversa les fondations de son sanctuaire"(Dn 9-11).

Cette corne toute petite, c'est Hérode : il grandit au point qu'on le nomme Alexandre le grand : il étendit son royaume vers l'Egypte, l'Orient, la Judée et Jérusalem, le pays magnifique. Il bouleversa le temple et fit arrêter le culte. L'armée du ciel, est l'assemblée des serviteurs de Dieu qui suit le culte : elle en fut empêchée par Hérode.

Hérode le grand est le grand dragon rouge. L'Apocalypse est l'histoire des juifs.

 

L'enfantement de Jésus, les Saints innocents

Jean décrit alors la naissance de Jésus en ces termes : "Le dragon se posta devant la femme qui devait enfanter afin de dévorer l'enfant dès sa naissance" (Ap 12, 4)

Toute l'histoire des mages et des saints innocents est dans ce verset.

Hérode voulait tuer celui qui allait devenir le Roi des Juifs. Comme les mages repartirent "par un autre chemin", Hérode, "le grand dragon rouge feu", fit égorger tous les enfants de moins de deux ans.

 

L'an un du calendrier d'Hénok

"Elle mit au monde un fils, un enfant mâle" (id 5)

La naissance de Jésus est le nœud de l'histoire du monde. La date de cette naissance est une clé sans laquelle on ne peut comprendre la précision historique de l'Apocalypse et de toute la Bible.

Personne ne sait la date de naissance de Jésus… sauf Hénok.

Jésus est né à l'équinoxe d'automne, le soir à 18 heures de l'année un, quand le soleil disparût à l'ouest et que la lune apparût à l'est, quand le soleil quitta l'alignement de la vierge et des poissons pour entrer dans le signe de la balance (cf. art. 420).

Les astrophysiciens ont tous les éléments pour faire la transposition en calendrier grégorien.

Si c'est compliqué, cela n'est pas la faute d'Hénok, ce n'est pas de la faute de la science. C'est la faute de ceux qui pensent : "Pourquoi chercher la vérité quand le mystère permet de tout imaginer ? " Ils préfèrent le mystère à la connaissance ; ils lcondamnent la connaissance ; ils condamnent le calendrier de 364 jours ; ils condamnent la Gnose !

 

Le bon berger

"C'est lui qui doit mener paître toutes les nations" (id 5)

L'enfant sera le bon berger de toutes les nations.

 

L'enlèvement de l'enfant

"Et son enfant fut enlevé auprès de Dieu et de son trône" (id 6)

Hénok, de la lignée humaine d'Eve et d'Adam, fut choisi et enlevé pour rejoindre le Seigneur dans sa gloire. De même, Jésus, le "Fils de l'homme" et de Marie fut élevé sur la croix et son Esprit a rejoint le Père dans la gloire (Ez 1, 1-28). 

 

La fuite en Egypte

"Alors la femme s'enfuit au désert où Dieu lui avait préparé une place pour qu'elle y soit nourrie mille deux cents soixante jours."( id, 6)

Marie et son enfant menacés par Hérode, s'enfuirent au désert pour y être nourris, loin du dragon rouge. Ils attendaient sa mort. Elle survint au bout de 1260 jours.

 

Les 1260 jours

Les 1260 jours, sont les 42 mois (Ap 11,2) qui séparent le départ de Joseph, Marie et l'enfant pour l'Egypte de leur retour après la mort d'Hérode : "Après la mort d'Hérode, l'Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph, en Egypte et lui dit : Lève-toi, prends avec toi l'enfant et sa mère, et mets-toi en route pour la terre d'Israël ; en effet, ils sont morts ceux qui en voulaient à la vie de l'enfant"(Mt 2, 19).

Hérode est mort en l'an -4 du calendrier grégorien : "An 4, fin mars, début avril, mort d'Hérode à Jéricho" (cf. chronologie de la TOB qui a oublié le -). La TOB mentionne aussi date de la naissance de Jésus, mais avec une incertitude : "Vers 7-6 Naissance  de Jésus ?"

Pourquoi cette incertitude ?

Pour comprendre, il faut retourner aux sources, à Flavius Josèphe.

 

Flavius Josèphe

Toute l'histoire des juifs et sa chronologie repose sur un historien romain d'origine juive, Flavius Josèphe, né en 37 et mort en 100. Ses œuvres sont parvenues jusqu'à nous, notamment  la " Guerre des juifs" et les "Antiquités judaïques". Pour les consulter, il suffit d'utiliser le lien :

  http://remacle.org/bloodwolf/historiens/Flajose/intro.htm#GUERRE .

Le tableau chronologique de la TOB est le résumé de ce que les historiens ont établi aujourd'hui avec les moyens les plus modernes. Ils connaissent bien Flavius Josèphe, et le reconnaissent comme l'un des leurs. Ses œuvres leur ont servi de base pour établir l'histoire de cette période.

 

La fin des 1260 jours est la mort d'Hérode

La date exacte de la mort d'Hérode ne pose aucun problème. Flavius Josèphe donne tous renseignements avec une précision astronomique. Au Livre 17 des Antiquités judaïques, chapitre 6, § 167. on  lit :

 [167] Ainsi Hérode destitua Matthias du grand pontificat ; quant à l’autre Matthias, le promoteur de la sédition, et certains de ses compagnons, il les fit brûler vifs. Cette même nuit il y eut éclipse de lune[79].

La note précise : [79] La date de cette éclipse a été fixée du 12 au 13 mars, 4 av. J.-C. (Ginzel, Specieller Kanon etc., p. 195.)

Quelques jours avant sa mort, Hérode destitua le grand-prêtre et fit brûler le promoteur d'une sédition contre lui.

C'est ce jour-là qu'eut lieu une éclipse que les astronomes situent dans la nuit du 12 au 13 mars - 4. Voici une date certaine. Hérode est mort quelques jours après, dans la deuxième quinzaine de mars ou début avril de l'année grégorienne -4.

Ces 1260 jours vont nous permettre d'établir l'année de naissance de Jésus

 

L'année de naissance de Jésus

Les mages, en rentrant "par un autre chemin"(Mt 2, 12), déclenchèrent la colère d'Hérode, la mort des saints innocents et la fuite en Egypte de Marie et de Jésus. Le début des 1260 jours n'est pas la naissance de Jésus. La naissance est antérieure de quelques semaines.

Hénok a permis d'établir la  date de naissance de Jésus. Dans l'article 420, j'ai écrit : "L'année de la naissance de Jésus commence à l'équinoxe d'automne, quand le jour est égal à la nuit. Jésus est né dans l'année qui commence à l'équinoxe d'automne, le soir à 18 heures quand le soleil disparaît à l'ouest et que la lune apparaît à l'est.

Les astronomes peuvent retrouver avec leurs lunettes et leur calculette l'heure, le jour, l'année de la naissance de Jésus. Les forts en math peuvent le faire aussi en appliquant les précisions que l'ange Hénok est venu leur apporter sous le nom de Méton et d'Euctenon (cf. art. 417)."

Le moment de la naissance de Jésus est précis, mais l'année n'est pas encore précisée. Un astronome ou un fort en math pourrait le faire, mais ne l'a pas encore fait.

Nul n'est besoin d'attendre son bon-vouloir, la réponse est dans ces 1260 jours.

1260 jours, c'est exactement trois ans et demi (1260 / 30 = 3,5).

Jésus est né à l'équinoxe d'automne de l'année x ; Hérode est mort dans la deuxième quinzaine de mars -4. Entre les deux trois ans et demi. 3,5 ans après l'équinoxe de printemps -4  mène à l'équinoxe d'automne -7.

Jésus est né à l'équinoxe d'automne -7.

Les astrophysiciens et les forts en math n'ont plus à chercher. Il leur suffit de vérifier qu'à l'équinoxe d'automne de l'année grégorienne 7 avant J.C., le soleil quitta l'alignement vierge-poisson et entra dans le signe de la balance, et qu'à 18 heurse, la pleine lune laissait poindre le premier quartier (cf. art. 420).

 Ils ne devront pas oublier dans leurs calculs que le premier mois de l'année en calendrier universel est le neuvième de l'année précédente en calendrier julien ou grégorien.

                                          Représentation graphique

 


 

                            Naissance Jésus       Mort Hérode      

          3,5 ans            3, 5 ans

 
   

 

 

       Equinoxe           Equinoxe           Equinoxe  

    de printemps        d'automne         d'automne

          an -7                  an -4                an 1 

                                                                                

                                             

Le combat de Michel et du dragon

"Il y eut un combat dans le ciel : Michaël et ses anges combattirent contre le dragon et le dragon aussi combattait avec ses anges, mais il n'eut pas le dessus ; il ne se trouva plus de place pour eux dans le ciel. Il fut précipité, le grand dragon, l'antique serpent, celui qu'on nomme Diable et Satan, le séducteur du monde"(Ap 12,9).

C'est le combat du serpent avec Eve au paradis terrestre. Le serpent n'eut pas le dessus. Michaël et ses anges sont les chérubins que le Seigneur a placé à l'orient du jardin d'Eden : "Ayant chassé l'homme, il posta les chérubins à l'orient du jardin d'Eden avec la flamme de l'épée foudroyante" (Gn 3, 24).

Quant aux anges du dragon, ce sont les géants, les anges venus du ciel, mais anges-esprits déchus, précipités aux enfers après le déluge où ils furent engloutis.

 

Les auxiliaires vainqueurs par le sang du Christ

"Et j'entendis une voix force qui disait : Voici le temps du salut, de la puissance et du règne de notre Dieu, et de l'autorité de son Christ ; car il a été précipité l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu, jours et nuits. Mais eux, ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau et par la parole dont ils ont rendu témoignage." (Ap 10-11)

Le temps du salut est la mort du Fils de l'homme sur la croix. Dès lors, les apôtres sont vainqueurs des accusateurs romains qui les martyrisèrent à Jérusalem, à Massada, à Rome et ailleurs. 

Ils sont vainqueurs par la mort du Christ et par le témoignage qu'ils portent du salut par la croix dans le monde.

"Soyez dans la joie, vous les cieux et vous qui y avez votre demeure."(id 12)

La croix réjouit les anges, non à cause du sang répandu par le Fils de l'homme, mais à cause du retour de son Esprit au ciel.

 

La vengeance du Dragon

"Quand le dragon fut précipité sur la terre, il se lança à la poursuite de la femme qui avait mis au monde l'enfant mâle."(Ap 12, 13)

Le dragon n'est pas mort ; le mal n'est pas mort ; il est sur terre où il fut précipité. Il poursuit Marie et son Fils. C'est pourquoi Jean écrit  : " Malheur à vous, la terre et la mer, car le diable est descendu vers vous, emporté vers vous, sachant que peu de temps lui reste"(id 12, 12). 

Il lui reste le temps qui le sépare de la mort de Jésus disant : "Tout est achevé" (Jn 19,30).

En attendant, le diable poursuit Marie au désert avec son Fils.

(Ne cherchez pas une chronologie logique. Les anges vivent dans le temps céleste qui est l'éternel présent. Ils interviennent et disparaissent sur terre quand bon leur semble.)

 

Le grand aigle

"Mais les deux ailes du grand aigles furent données à la femme pour qu'elle s'envole au désert où elle devait être nourrie, loin du serpent, un temps, deux temps et la moitié d'un temps." (Ap 12,14)

Le grand aigle qui surveille le monde, qui vole si haut qu'on ne voit pas est une image de la providence divine. Elle est libre, et voit, du haut du ciel, avant et dans l'intérêt des hommes. Eux, sur terre ne voient rien venir.

Le grand aigle vient au secours de Marie et lui donne ses ailes lui permettant de fuir au désert, pour "un temps, deux temps et la moitié d'un temps". 

 

Un temps, deux temps et la moitié d'un temps

Les 1260 jours qui séparent la naissance de Jésus de la mort d'Hérode font exactement 3 ans et demi.

3, 5 est la moitié de sept : 3, 5 est un demi-temps ou une demi-période.

La période est 7, deux périodes font 14. le total 7 + 14 fait 21.

Que s'est-il passé 21 ans avant la mort d'Hérode le grand ? Quelque chose qui concerne le temple ?

Oui ! La naissance de son fils, Hérode Antipas, responsable de la mort des saints innocents et de la fuite en Egypte.

Le Temple de Dieu est Jésus (Jn 2, 19). Jésus et sa mère furent  menacés, depuis la naissance d'Hérode Antipas pendant une période, deux périodes et une demi-période. Ensuite, la providence divine les protégea. Selon la volonté divine, la terre s'ouvrit pour les protéger.

"Alors le serpent vomit comme un fleuve d'eau derrière la femme pour la faire emporter par les flots. Mais la terre vint au secours de la femme : la terre s'ouvrit et engloutit le fleuve vomi par le dragon." (Ap 12, 15-16)

 

Le combat contre le mal n'est pas fini

"Dans sa fureur contre la femme, le dragon porta le combat contre le reste de sa descendance, ceux qui observent les commandements de Dieu et gardent le témoignage de Jésus."(Ap 12,17)

Le dragon combat contre la descendance de Marie, comme le serpent combattit contre la descendance d'Eve.

Tout homme, descendant d'Adam et d'Eve-Marie la charnelle, aura à lutter contre le mal s'il veut observer la loi et témoigner de Jésus.

"Puis il se posta sur le sable de la mer." (Ap 12, 18)

Le serpent, le dragon venait de la terre. Il se pose désormais sur le sable de la mer : encore sur terre, mais déjà dans la mer.

De la mer et de la terre sortiront les bêtes que vit Jean dans l'Apocalypse.

 

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens