Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 06:42


Pour s'y retrouver

Pour comprendre ce qui suit, il faut se replonger au temps de Jésus, voir comment on comptait alors le temps, et connaître la loi de ce temps.

Le temps se comptait en heures, en jours, en mois, en années. Pas en semaines. On disait  : "Le 14 du premier mois de la trentième année." On ignorait le nom des jours, on ignorait le zéro.

Evidemment on ne se référait pas à la naissance de Jésus, mais à celle d'hommes en place. On disait : "L'an 15 du règne de l'empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur…".

Il y avait la façon officielle de compter le temps et la façon de tous les jours.

La façon officielle, dans un pays occupé, c'est la façon de l'occupant. Pour les actes officiels, édits, jugements, condamnations …  on utilisait le calendrier julien, celui de Jules César, sur lequel est basé le calendrier grégorien. Année de 365,25 jours, 12 mois de 30 ou 31 jours, des jours de 24 heures que l'on compte à partir de minuit.

Dans un pays religieux, la façon officielle est celle du pouvoir religieux  : il fait appliquer la loi, en l'occurrence la loi de Moïse : "Six jours on fera son travail, mais le septième jours est le sabbat, un jour de repos, avec réunion sacrée, un jour où vous ne faites aucun travail : c'est le sabbat du Seigneur, où que vous habitiez.

Voici les fêtes solennelles du Seigneur, les réunions sacrées que vous devez convoquer aux dates fixées : Le premier du mois, le quatorze du mois au crépuscule, c'est la Pâque du Seigneur"(Lv 23,3-4).

Le Sabbat est le septième jour. Où que l'on habite, quel que soit l'époque où l'on vit, on ne travaille pas. Les fêtes sont commémorées  à jour fixe, et on ne travaille pas.

Pour le pouvoir civil juif, celui d'Hérode, l'année commençait à l'équinoxe de printemps et la journée, le soir à 18 heures, quand à l'équinoxe, le soleil se couche. La première heure était donc la première heure de la nuit : 18 heures  de la veille pour nous.

Au quotidien, on se lève avec le soleil, et la première  heure est la première du jour, 6 heures pour nous. Quand Jésus parle des ouvriers de la onzième heure (Mt 20 1-16 ), il parle de ceux qui commencent à travailler une heure avant le coucher du soleil.

 

Le Sabbat : premier jubilé de la création de la Lumière

Le sabbat est le septième jour de la semaine. Dans la Genèse, le premier jour est celui de la création de la Lumière. Le 7ème jour, Dieu n'a pas travaillé, il s'est reposé : c'est le premier sabbat et le premier jubilé de la création de la Lumière.

Ni la Genèse, ni le Lévitique ne donne de nom aux jours de la semaine. Seul le sabbat a un nom et tombe toujours un samedi dans notre calendrier. Il tombe le dimanche pour les chrétiens et le vendredi pour les musulmans. Quel que soit le jour, c'est le jour des réunions sacrées.

 

Célébration de la Pâque juive

"Que les enfants d'Israël viennent et observent la Pâque au moment de son jour fixé au 14ème jour du 1er mois entre les soirs, de la 3ème part du jour jusqu'à la 3ème part de la nuit, car 2 portions du jour sont données à la lumière et une 3ème à la nuit. C'est ce que le Seigneur te commanda que vous deviez l'observer entre les soirs et il n'est pas permis de le tuer dans une autre période du jour, mais dans une période en bordure du soir jusqu'à la 3ème part de la nuit."(Jubilés 50)

Le Seigneur s'adresse à Moïse, que nous savons être Hénok (cf. art. 416), et ce qu'il lui dit est valable pour tous les hommes qui célèbrent la Pâque.

La Pâque juive s'est passée le 14ème jour du premier mois, le 14ème jour du mois d'avril qui suit l'équinoxe du 20 ou 21 mars.

L'heure de la mort de Jésus est fonction des heures de la Pâque juive, précisées par le Livre des Jubilés : "Entre les soirs, de la 3ème part du jour jusqu'à la 3ème part de la nuit". En clair, l'agneau est préparé vers la troisième part du jour. Le jour se léve à 6 heures  du matin ; il y a 4 parts de jour ; la 3ème court de 12 à 15 heures.

De même l'agneau sera consommé avant la deuxième part de la nuit. La nuit commence à 18 heures ; la fin de la deuxième part se termine à minuit. L'agneau sera consommé avant minuit.

Jésus a fixé le jour de la Cène avant la Pâque juive. Jean le dit dans son Evangile : "Avant la fête de la Pâque, sachant que la l'heure était venu pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus ayant…" (Jn 13,1). Le tempo de sa Pâque devance celui de la Pâque juive.

De combien de jours ?

"Déjà le soir était venu ; or, comme c'était la veille du sabbat, le jour où il faut tout préparer, Joseph d'Arimathie intervint. C'était un homme influent, membre du conseil, et il attendait lui aussi le Royaume de Dieu. Il eut le courage d'aller chez Pilate pour demander le corps de Jésus. Pilate s'étonnant qu'il soit déjà mort, fit appeler le centurion, pour savoir depuis combien de temps Jésus était mort. Sur le rapport du centurion, il permit à Joseph de prendre le corps. Joseph acheta donc un linceul et le déposa dans un sépulcre qui était creusé dans le roc. Puis il roula une pierre contre l'entrée du tombeau." (Mc 42, 45)

 

Jésus est mort le mardi 13 avril, à la 3ème heure - à minuit pour nous - et dit en mourant : " Tout est consommé" (Jn 19, 30).

Pourquoi le mardi ?

 

Parce que : "Déjà le soir était venu… le jour où il faut tout préparer".

Si Jésus meurt le mercredi, le soir étant venu, il est trop tard pour tout préparer et Joseph  d'Arymathie ne peut pas acheter le linceul. Si Jésus meurt le mardi, il reste jusqu'au lendemain 18 heures pour mettre Jésus au tombeau.

La Cène n'a rien à voir avec la fête des pains. C'est le repas de la Cène, la préparation de la consommation. Le Lévitique est formel : la fête des pains est le 15ème jour du 1er mois : "Le quinze de ce mois, c'est la fête des pains sans levain pour le Seigneur. Pendant sept jours vous mangerez des pains sans levain ; le premier jour vous aurez une réunion sacrée ; vous ne ferez aucun travail pénible… Le septième jour il y aura une réunion sacrée ; vous ne ferez aucun travail pénible." (Lv 23, 4-8)

 

 

Toutes les dates sont récapitulées dans le tableau ci-dessous  :

 

12 01       13 01         14 01             15 01           16 01         17 01        18 01

                           24 h                                                                6 h

                                                              

Céne       mort           Pâque            Pains           Sabbat                       tombeau vide

                                                    sans levain

 

                                chômé           chômé         chômé

 

mardi      mercredi      jeudi             vendredi      samedi       dimanche     lundi

              = mardi      = mercredi

              à minuit      dès 18 heures                                  

 

Jésus est mort le mardi 13 01, et il a passé trois jours et trois nuits dans le tombeau avant sa Résurrection, respectant ainsi à la lettre sa prophétie : "Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai" (Jn 2, 19).

 

La Pâque du Seigneur et le calendrier

La Pâque de Jésus n'est pas sa "Résurrection", c'est sa mort. La mort du "Fils de l'homme" (cf. art. 234). Ce n'est pas sa mort que l'on fête, mais son arrivée triomphale au ciel (cf. art. 235).

Jésus est mort un mardi. La commémoration de sa Pâque ne peut être tous les ans un mardi, pas plus qu'un vendredi. En effet, le jour des fêtes est imposé à date fixe dans le mois pour les juifs. Si le jour du mois est fixe, le jour de la semaine ne l'est pas.  Pour respecter la loi, les juifs ont mis au point un calendrier qui leur est propre, particulièrement compliqué.

Rome n'a pas tenu compte de la loi de Moïse : Grégoire a préféré le calendrier de l'empereur Jules César qu'il a accommodé avec des années bissextiles  et un 29 février baladeur.

Le calendrier d'Hénok est d'une simplicité biblique, mais hérétique !

Nous connaissons avec précision l'heure, le jour et le mois de la mort de Jésus : le mardi 13 avril à minuit, mais nous ignorons de quelle année !

Au temps de Jésus le premier repère était l'accession au trône  de  l'empereur en place. Pourquoi pas ? Mais que représente Tibère aujourd'hui pour les Africains ou les Australiens ?

Il fallait un repère universel et Grégoire a choisi la naissance de Jésus.

 

Noël

L'Eglise romaine a arbitrairement décidé de fêter Noël le 25 décembre : un jour fixe dans le mois. Elle n'y était pas tenue par la loi du Lévitique. Elle y était pour Pâques et n'en a pas tenu compte !

Le 25 décembre ! Pourquoi ? Je ne sais pas.

Il eut été logique - et c'est ce que nous allons faire - de choisir comme début de l'ère chrétienne le jour de l'an : l'heure 1, du jour 1, de la semaine 1, du mois 1, de l'année 1. Ce qui revient à dire que le vrai jour de Noël est le premier janvier. L'ère chrétienne commence à la naissance de Jésus.

Les hommes cherchent aujourd'hui la date de la naissance de Jésus par rapport à une date qu'ils ont établie fausse. Ce n'est pas la date de naissance de Jésus qu'il faut changer, c'est le calendrier qu'ils ont établi. Notre calendrier marche à l'envers : ce n'est pas la date d'un événement qui prime sur la date de naissance de Jésus, c'est la date de naissance de Jésus qui prime sur l'événement. 

Hénok a prophétisé la date de la naissance de Jésus, avec la précision d'un astronome. Le premier jour, " on voit s'avancer le grand luminaire qu'on appelle soleil… Bientôt il s'incline… Il part par la quatrième porte" (Enoch 71, 2-10). Le même premier jour, à la même heure, la lune sort par la porte opposée : "Quand le soleil se lève, la lune se lève avec lui" ( Enoch 71. 7)  (cf art 407 et 408)

La première heure du jour de la naissance du Christ est quand le soleil se couche à l'ouest, (pour nous à 18 heures) et que la lune se lève à l'est. A cette heure, on voit encore le soleil sans le voir et déjà la lune sans encore la voir. L'un à l'ouest, l'autre à l'est.

L'année de la naissance de Jésus commence à l'équinoxe d'automne, quand le jour est égal à la nuit. Jésus est né dans l'année qui commence à l'équinoxe d'automne, le soir à 18 heures quand le soleil disparaît à l'ouest et que la lune apparaît à l'est.

Les astronomes peuvent retrouver avec leurs lunettes et leur calculette l'heure, le jour, l'année de la naissance de Jésus. Les forts en math peuvent le faire aussi en appliquant les précisions que l'ange Hénok est venu leur apporter sous le nom de Méton et d'Euctenon (cf. art. 417). Scaliger l'a sans doute établi, un peu par hasard (si le hasard existe) et sans en voir la portée.

Les forts en math doivent tenir compte aujourd'hui des apports des documents apocryphes de la mer morte et de Nag Hadami. Le livre des Jubilés leur apporte la période des jubilés : 49 ans de 364 jours évidemment. En associant la période de Méton et celle des jubilés, sachant que le point d'intersection se trouve en l'an 1, naissance de Jésus, Les scientifiques peuvent-ils trouver en quelle année nous sommes. Pas encore !

Il leur manque encore un élément : Le signe du zodiaque. Il vient de leur être apporté par le "Pistis Sophia" en français " la fidèle sagesse" : "Lorsque la sphère du petit Sabaoth Dios se tournera pour qu'elle parvienne au premier éon de la sphère que l'on appelle Aphrodite, lorsqu'elle parviendra à la septième sphère qui est la lumière …" 

 

La nuit pascale

Langage codé ! J'en conviens. Il faut une clé de lecture pour commencer à comprendre un tout petit peu.

Que les scientifiques sachent seulement ceci :

- une sphère est une étoile ou une constellation du zodiaque

- la sphère du petit Dieu Sabaoth est le soleil

- Aphrodite est le signe de la vierge opposé aux poissons : Ichtus  en grec;  les initiales de Jésus Christ, sauveur.

- La vierge est le sixième signe du zodiaque

- La balance est le septième, appelé ici Lumière.

En clair : "Lorsque le soleil quittera l'alignement vierge-poisson pour entrer dans le signe de la balance, de la Lumière… ", nous serons bien près de l'équinoxe de printemps, quand la nouvelle lune donne naissance au premier quartier, Nous serons au milieu de la nuit de la Pâque du Seigneur.

 

Quel jour, la Pâque ?

 

                 30 jours                       30 jours                       31   jours       14 jours                            

     

     01 01                       01 02                          01 03                        1 04       15 04        01 05

                              

     Noël                                                                                                               Pâque

 

     P. L .                      P.L.                             P.L.                          P.L.        N.L      

 

Le 14ème jour commence pour nous la veille au soir et est donc le 15ème  du mois.

 

Pâque est donc le 15 04 01 soit 91 + 15 soit 105 jours après Noël. (1 période  + 2 périodes  + ½ période après Noël).

Un apocryphe, le manuel disciplinaire, récemment découvert à Qumram précise : "Que l'on ne s'écarte point d'un pas de ce que dit la Parole de Dieu concernant ses temps. Que les dates  fixées par elle ne soient pas avancées et qu'aucune de ses fêtes ne soit retardée.

Les astronomes savent que le signe de la balance commence le 23 septembre. Le jour de l'équinoxe d'automne, le 23 septembre ! Le jour de la mort de Jésus, Lumière du monde, est donc dans la nuit où point le premier quartier : c'est le 15 04 01 puisque la journée commence à 18 heures, la veille au soir pour nous. Confirmation : Jésus est bien mort  en  calendrier grégorien dans la nuit du 14 au 15 avril à minuit.

 

Sans preuve ?

Evidement ces propos reposent sur une lecture subjective des Ecritures. Il n'y a aucune preuve. Ces énoncés ne sont pas scientifiques.

Ils le deviendront si les scientifiques les vérifient avec leurs calculettes.

Je ne sais pas m'en servir. Je suis seulement un homme et  je peux me tromper, et je reconnais d'avance toutes les erreurs que relèveront les astro-physiciens. D'avance,  je me range à leurs raisons… et à celles de Galilée.

Je crois en Galilée, je crois en la science. La terre tourne, et tourne dans tous les sens. 

 

La terre tourne

L'homme l'a découvert : je crois en l'homme.

C'est Dieu qui  la fait tourner : je crois en Dieu.

C'est l'ange-prophète Hénok qui l'a révélé aux hommes, avec l'aide d'Uriel, l'Ange du Seigneur  (cf. art.403).  L'ange du Seigneur est  Jésus lui-même : je crois en Hénok ; je crois en la révélation ; je crois aux anges ; je crois en Uriel, l 'Ange du Seigneur  ; je crois en Jésus, fils de Dieu fait homme ; je crois en Jésus, Fils de l'homme, mort le mardi 15 avril ; je crois en Jésus, Fils de Dieu, monté au ciel dans la gloire ce même mardi 15 avril 33.

 

Epiphanie

"Des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : Où est le roi des juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui." (Mt 2, 1-2)

Les mages ne sont pas des rois, mais des astronomes ou des astrologues qui savent lire les signes dans le ciel.

En ces jours là, ils ont vu des signes dans le ciel et les ont compris. Ils les ont calculés ou les ont vu en songe  :  le soleil disparaissait  à l'ouest à l'instant où  la lune pointait à l'est. Ils ont vu les signes du zodiaque. Alors, ils ont compris et se sont mis en route. De Saba (Es 60, 6), ils sont partis pour Jérusalem. Les signes du ciel se sont concrétisés dans l'étoile. Ils l'ont suivie et elle les ont amenés au berceau du roi d'Israël.

C'est écrit dans l'Evangile de Matthieu (Mt 2,1-12), et confirmé dans le dans le Pistis Sophia.

L'Epiphanie est le deuxième jubilé de la naissance de Jésus.

La circoncision n'est pas un jubilé. Le prêtre la pratiqua le 8ème jour : on ne travaille pas le jour du jubilé. Elle a eu lieu le 23 avril (15 + 8) de l'an 01.

 

Année de la mort de Jésus

Luc nous rapporte le baptême de Jésus par Jean Baptiste : c'est le début de sa vie publique.  Il ajoute : "Au moment de ce début Jésus avait environ trente ans" (Lc 3, 23).

Environ ! Un repère peu sûr. Pourquoi cet "environ" ? A quoi correspond-il ? Une approximation estimée à des mois ou à des années ?

Cet "environ" veut simplement dire que le temps était compté de différentes façons, selon des calendriers différents.

En termes administratifs, l'occupant romain donnait à Jésus un âge ayant pour repère le 1er janvier à minuit ;  l'administration juive prenait pour  repère l'équinoxe de printemps et le sanhédrin le faisait naître six mois plus tôt. Pour nous, l'année précédente.

Dans le calendrier d'Hénok, il n'y a pas d'environ. Jésus entre dans sa vie publique a l'âge de trente ans, des ans qui commencent à l'Equinoxe d'automne.

Certes les évangélistes ne sont pas précis sur la durée de la vie publique de Jésus et sont même en désaccord sur le nombre de fois où Jésus est monté à Jérusalem pour célébrer la Pâque.

Les évangélistes synoptiques sont des hommes et transmettent les messages de Dieu comme ils les ont compris et ont droit à l'erreur.

Jean est un ange et transmet les messages sans aucune erreur. Il signale trois montées de Jésus à Jérusalem. Il ne se trompe pas. Jésus est monté à Jérusalem trois ans de suite.  La troisième année, il y est mort.

Jésus est mort à 33 ans.

Il est mort à la nouvelle lune qui suit l'équinoxe de printemps ; il était né à la pleine lune de l'équinoxe d'automne. Jésus est mort exactement à trente trois ans et six mois moins 14 jours,  puisqu'il y a deux quartiers de lune entre la nouvelle et la pleine lune.

 

Pentecôte

La Pentecôte est le jour où les apôtres ont reçu l'Esprit. C'est aussi le jubilé de Pâques : quarante neuf jours après la Pâque de Jésus. La Pentecôte dans le calendrier d'Hénok doit être célébrée 49 jours après la Pâque du Seigneur.

La Pâque du Seigneur est le mardi. La Pâque juive est le vendredi. En célébrant la Pentecôte le 50ème jour après Pâques, l'Eglise romaine célèbre le jubilé de la Pâque juive. Le jubilé de la Résurrection du Seigneur serait le mardi

avant la Pentecôte. Egarement des hommes !

 

La boucle est bouclée

C'est fini. Et c'est compliqué !

Compliqué parce que tous les calendriers sont compliqués, sauf celui d'Hénok.

Le calendrier d'Hénok est simple : simplicité biblique ! C'est la transposition qui est compliquée. Alors revenons aux sources : revenons au calendrier d'Hénok !

Il est universel. Il convient à tous : aux juifs, aux chrétiens  et aux musulmans. Qu'ils cherchent !  Ils verront que les fêtes imposées par le Coran, s'incorporent parfaitement dans le calendrier d' Henok . Le Coran appelle Hénok, Idriss.

"Selon Anas Ibn Mâlik, le Prophète… a dit dans le hadîth de l'ascension : "Je fus ensuite porté au quatrième ciel et Gabriel (que la paix soit sur lui) demanda qu'on nous ouvrît. - "Qui est-ce?", demanda-t-on. - "C'est Gabriel ", répondit-il. - "Et qui t'accompagne?". - "C'est Muhammad ". - "A-t-il donc reçu la Mission?". - "Oui". On nous ouvrit et je trouvai Anoch (Idris) qui me souhaita la bienvenue et le bien. Allâh - à Lui la puissance et la gloire…"

Un seul calendrier ! Signe sacré de l'œcuménisme.

Le calendrier d'Hénok simplifierait l'administration de tous les pays du monde et serait un sacré signe d'unité de l'humanité.

 

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

aubert yves 23/04/2011 19:07


merci le laboureur,il aura fallu que j'attende 64 ans et un veille de paques pour comprendre quand jésus était mort par rapport a la résurection !le tout en tombant par hasard sur votre
blog.Continuez a labourer pour nous....
Amitiés Yves


françoise 31/12/2010 13:53


Je crois savoir pourquoi on fête la naissance de Jésus le 25 décembre. C'est approximativement la date du solstice d'hiver, c'est-à-dire la date où les jours rallongent et où les nuits
raccourcissent.C'est donc une date symbolique, celle du commencement de la victoire de la lumière sur les ténèbres. Ce n'est peut-être qu'une date symbolique mais c'est un beau symbole.


Христос Воскрес 21/12/2016 14:33

Les Orthodoxes fêtent Noël le 7 janvier. Rien à voir donc avec le solstice d'hiver (21 décembre)...

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens