Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 06:45

 

Jours et Sabbat

"Qu'il y ait des luminaires au firmament du ciel…Qu'ils servent de signes tant pour les fêtes que pour les jours et les années… Quatrième jour." (Gn 1,14)

Le quatrième jour, le mercredi de la première semaine de sept jours, Dieu créa le soleil et la lune pour établir le jour des fêtes et pour établir le calendrier. "Parole du Seigneur".

"Dieu fit…  les bestiaux selon leur espèce… Dieu créa l'homme à son image… Sixième jour." (Gn 1,25-27)

Le sixième jour, le vendredi de la première semaine, Dieu créa les bestiaux. Le plus beau des bestiaux qu'il créa est le corps de l'homme.

Le soir du sixième jour, au crépuscule, quelques instants avant 21 heures, le soir où la lune est au maximum de sa plénitude, le soir le plus proche du solstice d'hiver quand le soleil atteint son zénith, quand il entre dans le premier décan de la vierge dans le zodiaque, le bestiau Adam reçut l'esprit et devint un homme. 

"Dieu arrêta au septième jour toute l'œuvre qu'il faisait. Dieu bénit le septième  jour et le consacra." (Gn 2,2-3) 

Le  septième jour de la semaine, Dieu se reposa. Il avait créé le sabbat.

"Six jours on fera son travail, mais le septième jour est le sabbat, un jour de repos, avec réunion sacrée." (Lv 23, 3)

Dieu a créé le monde en six jours sur un système en base 6 ;  Il a créé le sabbat le septième jour sur un système en base 7.

Dieu n'a pas créé le néant. Zéro est le néant. Il a commencé la semaine le jour 1, le lendemain du sabbat.

 

Durée des jours et des semaines

La semaine de la création est composée de jours d'une durée qui se compte en milliards d'années.

La semaine qui sépare deux sabbats est composée de jours qui comptent 24 heures dans le calendrier grégorien, 18 dans celui d'Hénok. Il a en effet  compté les passages du soleil (cf. art. 407) et de la lune (cf. art. 408) par les portes du ciel. Il en a compté 18. Le jour d'Hénok est de 18 heures.

Le Seigneur créa Adam au crépusculedu sixième jour, quand la lune est au maximum de sa plénitude

Dieu créa Adam au crépuscule du sixième jour. Le crépuscule le jour de l'équinoxe c'est 21 heures en grégorien

21 heures d'un jour qui en compte 24. Pour la journée d'Hénok  de 18 heurs, 21 heures correspondent à  18 x 21 / 24 = 15,75 soit 15 3/4 ce qui fait 15 heures, 13 minutes et 30 secondes.

Les jubilés se comptent en semaines de sept fois sept années soit de 49 années.

 

Le Livre des jubilés

  http://www3.sympatico.ca/jjosianelegrand/index_fichiers/Jubiles.htm 

Le "Livre des Jubilés" est canonique pour la seule Eglise éthiopienne. Pour les autres lecteurs de la Bible, juifs catholiques, orthodoxes ou protestants, il est apocryphe.

Des fragments en ont été retrouvés récemment dans les Manuscrits de la Mer Morte : ils ne sont plus cachés, mais encore apocryphes.

 

Jubilé

Le jubile est définit dans le Lévitique :

"Tu compteras sept semaines d'années, c'est à dite sept fois sept ans ; cette période de sept semaines d'années représentera donc quarante neuf ans… Ce sera un jubilé pour vous que la cinquantième année : vous ne moissonnerez pas ce qui aura poussé tout seul… ce sera pour vous une chose sainte. Vous mangerez ce qui pousse dans les champs." (Lv 25,8-12)

L'année zéro ne compte pas, les 49 années vont de 1 à 49 et la dernière est chômée : elle est sabbatique, non travaillée.

Rome ne reconnaît pas canonique le Livre des Jubilés, mais célèbre le jubilé de sa basilique : Saint Pierre.

 

Premiers apports de la Genèse et du Lévitique

Les premiers versets de la Genèse nos apprennent que :

- le jour zéro n'existe pas,

- la lune et le soleil ont été créés le quatrième jour de la semaine, le mercredi en calendrier grégorien,

- lune et soleil détermine la date des fêtes d'Israël.

- la semaine est un système basé sur le 6.

Le Lévitique nous apprend que :

- que les fêtes juives se fêtent toujours le même jour,

- les jubilés sont établis sur la base du 7,

 

Que savons-nous d'Hénok ?

Nous savons ce qu'en dit la Genèse, l'épître de Jude, le Livre d'Enoch et le Livre de Jubilés.

 

D'après la Genèse, Hénok est le fils d'Yered et le père de Metoushélah. Il fut père à 65 ans, et 300 après, "il disparut car Dieu l'avait enlevé." (Gn 1, 8-24)

 

La lettre de Jude enseigne des " anges qui ne se sont pas maintenus dans leur dignité, mais ont quitté la demeure qui était la leur"(Jude 6) et ajoute : "C'est encore pour eux qu'a prophétisé Hénok, le septième à partir d'Adam, qui disait : Voici que le Seigneur, avec ses saints anges par dizaines de milliers, vient siéger pour le jugement universel et accuser tous les hommes pour tous les actes d'impiété qu'ils ont commis, et toutes les paroles intolérables que les pécheurs impies ont prononcé contre lui. (Jude 14-15)

Cette lettre devient compréhensible depuis que Judas, dans son Evangile a révélé que des anges indignes avaient quitté le ciel et étaient devenus les géants impies. Le Seigneur les a jugés, exterminés par le déluge et voués aux enfers.

 

Dans le Livre d'Enoch, Hénok dit : "J'aperçus les limites de la terre, et l'endroit où le ciel finissait. Les portes du ciel étaient ouvertes et j'en vis sortir les étoiles. Alors je les comptais à mesure qu'elles sortaient et j'en notais exactement le nombre. Je pris note également de leurs noms, de leurs courses périodiques, de leur vicissitudes, à mesure que l'ange Uriel, qui était avec moi, me les expliquait. Car il me les montra toutes, et de toutes il me donna connaissance. Il me fit connaître leur nom, leur rang et leurs diverses influences" (Enoch 32, 1-4)

Hénok, enlevé au ciel a vu le soleil et la lune sortir par les portes du ciel ; il a noté le nombre de leurs passages ; il a compté la course périodique du soleil ( cf. art. 407) et de la lune (cf. art.408) ; il a compris l'importance de l'un et de l'autre et leur influences réciproques.

 

Le Livre des Jubilés dit :

"Et dans la quatrième année de la cinquième semaine, elle lui porta un fils et il l'appela Hénok. Il était le premier homme parmi les hommes étant né sur terre qui apprit l'écriture et la connaissance de la sagesse et qui écrit dans un livre les signes du ciel selon l'ordre de leurs mois pour que les hommes connaissent les saisons des années suivant l'ordre de partition de leurs mois. Et il fut le premier à écrire un témoignage et qui témoigna aux fils des hommes parmi les générations de la terre et fit le décompte des semaines et des jubilés, et il leur fit savoir les jours des années et plaça en ordre les mois et décompta les repos des années comme nous lui avons fait savoir. Et ce qu'il a vu dans une vision de son sommeil, ce qui était et qui sera, ce qui arrivera aux enfants des hommes à travers leurs descendances jusqu'au jour du jugement : il vit et comprit toute chose et écrit son témoignage et plaça le témoignage sur terre pour tous les enfants des hommes et leurs générations. (Jub 4, 11)

Tout est clair.

Le livre des jubilés confirme d'abord la date de naissance d'Hénok : 622. (4 + (4.7) + (4.49). La Genèse avait déjà permis de l'établir en 622. Voir le tableau du calendrier biblique publié dans l'article 402.

Il confirme qu'Hénok a inventé l'écriture (cf. art. 409) et découvert la sagesse, qu'il est descendu du ciel vers les hommes pour leur expliquer tout ce qu'il avait vu et compris du fonctionnement du cosmos (cf. art 407) (cf. art. 408), du passé et du devenir des hommes (cf. art. 412).

 

Le treizième mois d'Hénok

Dans le Livre des Jubilés, Hénok  "fit savoir les jours des années et plaça en ordre les mois" (Jub 4,11).

Il l'avait déjà dit dans le Livre d'Enoch : "Dans ces jours, à chaque cinq années on ajoutera trente jours, parce qu'ils sont en plus dans l'année solaire… Il y aura en plus cinq jours pour chacune d'elle, de manière à former un mois supplémentaire de trente jours parce qu'ils sont en plus dans l'année solaire. Et tous les jours qui appartiendront à une de ces cinq années seront au nombre de 364. Il y aura en plus six jours pour chacune d'elles, de manière à former un mois supplémentaire de 30 jours." (Enoch 73, 11-12)

Hénok a inventé le calendrier de l'année de 364 jour avec une année à 13 mois tous les 5 ans parce qu'il avait observé que "le mois lunaire est plus court que le mois solaire et sidéral" (Enoch 75, 13).

Sous son nom l'ange Hénok a résolu le problème du mois lunaire plus court que le mois solaire. Sous le nom de Méton et d'Eucténon, il est venu institué la " grande année de 19 ans ", la relation "19 années solaires = 235 lunaisons", et le "cycle de Méton" qui a servi de base à tous les fabriquants de calendrier (cf. art 417).

 

Le calendrier d'Hénok dans le Livre des Jubilés

Le chapitre 4 du Livre des Jubilés donne des éléments chiffrés qui permettent d'établir un calendrier jubilaire, similaire au calendrier biblique établi à partir de la Genèse (cf. art. 402)

En voici quelques extraits qui permettent d'en comprendre le principe :

Eve, " dans la quatrième année de la cinquième semaine… elle porta un fils et lui donna le nom de Seth" (Jub 4, 3)…"Et dans le cinquième  jubilé…dans la quatrième année de la sixième semaine, elle lui porta Enos." (Jub 4,5)…et "Dans la troisième année de la cinquième semaine du septième jubilé, elle lui porta…Kanan"(Jub 4, 7).

Cela permet de résumer les résultats dans un tableau, et de le comparer à celui du calendrier biblique établi d'après la Genèse (cf. art. 402)

Dans l'avant-dernière colonne les résultats du calendrier biblique, et dans la dernière les remarques.

 

 

Comparaison des calendriers d'Hénok et biblique (Naissance)

 

 

année

semaine

jubilé

calculs

Hénok

Biblique

remarques

Seth

4

5

3

4+(4.7)+(2.49)=

130

   130

 

Enos

4

6

5

4+(5.7)+(4.49) =

235

   235

 

Kenan

3

5

7

3+(4.7) + (6.49) =

325

   325

 

Mahalalel

 

1

9

<7+392 =

395

   395

 

Jared

6

3

10

6+14+(9.49) =

460

   460

 

Hénok

4

5

11

4+28+490 =

522

   622             

-100

Methouselah

6

7

12

6+42+(11.49) =

587

   687            

-100

Lamech

1

3

14

1+14+(13.49) =

652

   874             

-222

Noah

 

3

15

14+(14.49) =

700

 1056            

-356

 

Les dates de naissance des premiers patriarches correspondent jusqu'à Hénok, Après, rien ne va plus.

Le déluge

  Le Livre des Jubilés dit :

"Et à la nouvelle lune du premier  mois dans la cinquième année de la cinquième semaine du vingt-sixième jubilé d'années, Noah fit l'arche (Jub 5,26). C'est à dire à la nouvelle lune du premier mois de l'année  1258 : [5 +(4.7)+(25.49)].

La suite du texte confirme 1258 pour le début du déluge et 1259 pour la fin.

Le calendrier biblique donnait 1656 et 1657.

Une différence de 426 ans !

 

Suite du calendrier des naissances

Les chapitres 11, 16, 19 et 39 du Livre des Jubilé permet de prolonger le calendrier des naissances jusqu'à Moïse.

 

Naissance

Années

semaines

jubilés

calculs

Hénoch

Bibliques    

Remarques

Reu

4

2

34

4+7+(33.49) =

1628

 1783           

-155

Seroh

7

3

35

7+(2.7)+(34.49) =

1687

 1815          

-128

Nahor

1

5

36

1+(4.7)+(35.49) =

18

 1847           

-101

Terah

7

6

37

7+(5.7)+(36.49) =

1806

 1874           

-68

Abraham

7

2

39

7+7+(38.49) =

1876

 1944           

-68

Isaac

5

4

41

5+(3.7)+(40.49) =

2044

 2046           

-2

Jacob

2

6

42

2+(5.7)+(41.49) =

2046

 2104           

-58

Joseph

2

6

46

2+(5.7)+(45.49) =

2242

 2195           

+47

 

Aucune date ne correspond avec les dates données par la Genèse, et il n'y a aucune logique dans les différences.

 

Pourquoi tant de précisions pour tant de différences ?

Hénok est un prophète. Descendu du ciel en 987, il annonce à sa descendance l'avenir que lui ont dévoilé les anges.

Ce qui précède son retour sur terre est du passé, et les dates données par Enoch et le Livre des Jubilés concordent parfaitement jusqu'à la naissance de son père.

La suite est prophéties, destinées à ceux qui les liront le moment venu. Juste avant leur extermination par le déluge en 1656, les hommes ont dit : "C'était écrit ". Ecrit depuis longtemps ! Ce long temps est indéterminé et sans importance. 300 ans en plus ou en moins, peu importe ! C'est du passé ! Du passé antérieur !

Pour nous qui lisons aujourd'hui ces prophéties, elles sont aussi du passé antérieur. Peu nous importe la date de la mort de Reu ou de Terah !

 

La lettre tue ! Les chiffres aussi !

" La lettre tue, mais l'Esprit donne la vie." (2 Cor 3,6)

Prendre un texte à la lettre, n'est pas le comprendre ; en retenir l'esprit est commencer à le comprendre. Il ne faut donc pas s'attendre à ce que "ça marche" ; ça ne marchera jamais pour le futur, pour les prophéties. S'il y avait une logique dans les chiffres, il serait possible de prévoir. Seul Dieu prévoit : il est "Providence" ; il voit avant.

Les hommes ne peuvent voir qu'après. Alors les chiffres "marchent " quand il s'agit du passé.

 

C.V. et mort de Moïse

" Tu es né dans la sixième année de la quatrième semaine du quarante-huitième jubilé".

 En 2330. [(7+(6.7)+(46.49) = 2330]

"Tu fus trois semaines d'années à la cour." soit 21 ans.

"Dans la sixième année de la troisième semaine du quarante-neuvième jubilé, tu es parti habiter la terre de Midian cinq semaines et un an", soit 36 ans, en l'an 2352. [6+14+(48.49)]

"Tu es retourné en Egypte dans la deuxième année de la deuxième semaine du cinquantième jubilé." Soit en 2410. [2+7+(49.49)]

En 2410 [2+7+(49.49) ], Moïse est âgé de 80 ans (21+36+(2410-2330).

"Souviens-toi du commandement que le Seigneur te commanda concernant la Pâque que vous devez la célébrer dans sa saison au quatorzième jour du premier mois, que tu dois la sacrifier avant la nuit et qu'ils en mangent de nuit le quinzième soir au moment du coucher du soleil."(Jub 49)

"Que les enfants d'Israël viennent et observent la Pâque au moment de son jour fixé au quatorzième jour du premier mois entre les soirs de la troisième part du jour jusqu'à la troisième part de la nuit car deux portions du jour sont données à la lumière et une troisième portion à la nuit… Et il n'est pas permis de le tuer durant une autre période du jour mais durant la période en bordure de la nuit."(Jub 49)

La première Pâque eut lieu le quatorzième jour du premier mois. Au crépuscule, avant le sabbat on tua le mouton, et on le prépara. Le lendemain, jour du sabbat, on le mangea.

 

Le jubilé des jubilés

"J'ai ordonné pour toi…les années et les jubilés : il y a 49 jubilés de jours, d'Adam jusqu'à ce jour et une semaine et 2 ans. Et il y a encore 40 ans à venir pour apprendre les commandements du Seigneur jusqu'à ce qu'ils passent par-dessus jusqu'à la terre de Canaan en traversant le Jourdain vers l'Ouest." (Jub 50)

Ce jour où le Seigneur parle à Moïse, il s'est passé 49 jubilés depuis Adam c'est à dire 2401 années ; 7 + 2 ans plus tard, cela fera 9 ans plus tard soit un jubilé.

Mais le Seigneur parle en semaine, sans préciser semaine de jours ou semaines d'années. Ce sont des semaines d'années pour former un jubilé, mais des semaines de jours pour faire la différence entre le jour de la mort de Jésus et le jour de sa résurrection.

L'entrée en terre promise, en traversant le Jourdain se passe 49 ans plus tard. C'est le jour de la mort de Moïse. Ce jour est le jubilé de la Pâque.

Non ! Impossible. On ne traverse pas le Jourdain un jour de Sabbat : on respecte la loi du Sabbat ; on ne traverse pas le Jourdain un jour de Sabbat.

Ce jubilé est le jour de la mort de Moïse et en même temps son retour au ciel

Le jubilé du jubilé des jubilés de la création d'Adam est deux jours avant Pâques : le Vendredi Saint !

La jubilation n'est pas pour le jour de la résurrection de Jésus, elle est pour le jour de sa mort : mort du Fils de l'homme, mais arrivée dans la gloire, au ciel, du Fils de Dieu, de l'Ange Jésus.

 

Le calendrier d'Hénok

La Pâque est célébrée le deuxième sabbat de mars.

L'année d'Hénok commence en mars à l'équinoxe.

L'année est divisée en 12 mois de 30 ou 31 jours pour former 364 jours de 18 heures.

Tous les 5 ans, on ajoute un mois intercalaire de 30 jours.

Adam a été créé le sixième jour de la première semaine, 2410 avant la mort de Jésus Christ.

Hérésie !

Calendrier hérétique !

 

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

LE SUD 29/02/2016 23:41

Bonsoir !
Je viens de lire cet article, si j'ai bien compris, ceux qui se basent sur le calendrier d'hénoch est pur hérésie c'est bien cela?
Pour les fetes annuels du Créateur , beaucoup se basent pour la Pâque sur le 22 avril de cette année .
Qu'en pensez vous ?
Merci de votre réponse .

Filbluz 28/09/2011 21:27


Bonjour,

Il est difficile d'expliquer clairement la différence entre l'année de 364 jours et celle de 365 jours ;

en fait, je ne comprends pas pourquoi on dit que l'année est de 365 jours. Mais si on revient sur les chiffres qui ne mentent pas et qu'il y a bien 52 semaines en un an ;

alors, ce qui fait 52 x 7 = 364 jours!!!


Le Laboureur 30/09/2011 10:57



Bonjour,


4 semaines de 7 jours font un mois lunaire, et 52 semaines font une année lunaire de 364 jours


Le calendrier lunaire fait 364 jours : il est basé sur la rotation de la lune autour de la terre.


Le jour solaire est le temps de la rotation de la terre sur elle-même et durerait 24 heures si la terre ne tournait pas autour du
soleil. 


Pour que la terre se retrouve à la même place par rapport au soleil, il faut environ 365,5 jours, et non pas 365 jours. C'est pourquoi le
calendrier grégorien a pour base une année de 365 jours à laquelle il faut ajouter un 29 février tous les quatre ans.


Le calendrier grégorien est un calendrier solaire.


J'ai répondu à la question.


 


Mais je profite de la circonstance pour aller plus loin.


La terre se déplace autour du soleil en une année zodiacale, parce que tous les ans le soleil se retrouve dans la même position par rapport au
zodiaque.


Il n'y a aucune formule qui permettent de concilier en chiffre rond l'année lunaire, l'année solaire et l'année zodiacale. Aucun calendrier
n'est juste, et il faut toujours ajouter un jour ou un mois par-ci, par-là. Il faut bien respecter les saisons, pour qu'il ne neige pas au mois d'Août.


La loi imposée par le Seigneur à Moïse répond à cet impératif : elle exige que les fêtes reviennent tous les ans à jours fixes. Pour respecter
cette loi, les juifs ont établi un calendrier très compliqué.


 


Celui qui a établi le calendrier le plus simple s'appelle Hénok : il est revenu sur terre pour l'expliquer à son fils Mathusalem et à sa
descendance. Il a tout expliqué de vive voix, et, en plus, il a écrit un livre, "Le Livre d'Enoch", que n'a pas reconnu l'Eglise catholique.


Hénok parle dans un langage codé qu'il faut déchiffrer pour le comprendre.


Les trois derniers articles de ce blog étudient ce calendrier, mais de façon non satisfaisante.  C'est pourquoi, j'écris
maintenant deux livres à la fois. Ils seront publiés le même jour, le moment venu, si telle est la volonté de Dieu. Le premier aura pour titre "Le quatorzième jour du premier mois" ; le second,
"Le jeu de clés".


 


Si vous avez compris qui est Hénok, vous ne pouvez douter qu'il donnera un jour la solution parfaite, par moi ou par un autre.


 



Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens