Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 06:46

"J'aperçus les limites de la terre, et l'endroit où le ciel finissait. Les portes du ciel étaient ouvertes et j'en vis sortir les étoiles. Alors je les comptais à mesure qu'elles sortaient et j'en notais exactement le nombre. Je pris note également de leurs noms, de leurs courses périodiques, de leur vicissitudes, à mesure que l'ange Uriel, qui était avec moi me les expliquait. Car il me les montra toutes, et de toutes il me donna connaissance. Il me fit connaître leur nom, leur rang et leurs diverses influences" (Enoch 32, 1-4)

Hénok est à la limite entre ciel et terre et les portes du ciel sont ouvertes. Il se comporte en guetteur et note le nombre, le nom et la course périodique des étoiles.

L'Evangile de Judas nous a appris que les hommes, en mourant, deviennent anges dans l'éon du paradis et étoiles dans l'éon du firmament (cf. art. 314)

Hénok, compte les étoiles qui tombent du firmament  et les anges qui descendent du ciel, c'est à dire les prophètes. Il note leurs noms et leurs courses périodiques, c'est à dire les différents noms sous lesquels ils descendent sur terre. Il note les noms sous lesquels il descendra lui-même sur terre et les dates où il descendra.

Sous le nom de Moïse, Hénok descend du ciel pour construire la tente de la rencontre ; sous le nom de Salomon, il redescend pour bâtir le temple ; sous le nom de Zorobabel, il redescend de nouveau pour rebâtir le temple détruit pendant l'exil de Babylone.

 

Moïse fabrique la tente de la rencontre

"Ils me feront un sanctuaire, et je demeurerai parmi eux. Je vais te montrer le plan de la demeure et le plan de tous les objets : c'est exactement comme cela que vous ferez. (Exode 25, 8)

Moïse fabrique la tente de la rencontre pour abriter l'arche d'alliance. Les ordres du Seigneur sont rigoureux : il donne avec précision le plan de l'arche, de la demeure et de tous les objets.

Tout y est symbole.

 

Plan de  l'arche et du mobilier

"Ils feront donc une arche en bois d'acacia longue de deux coudées large d'une coudée et demie, haute d'un coudée et demie."(Ex 25, 9)

Bien noter le rapport des côtés du rectangle : 2 / 1,5

L'arche sera plaquée d'or pur, munie d'anneaux permettant son transport et contiendra une charte que le Seigneur établira.

L'arche est le symbole de la présence de Dieu et de son alliance avec son peuple, comme l'arc en ciel. La tente sera sa demeure.

 

Le propitiatoire et les chérubins

"Tu feras un propitiatoire en or pur long de deux coudées et demie, large d'une coudée et demie." (1d 17)

Bien noter le rapport des côtés du rectangle : 2,5 / 1,5

Le propitiatoire est le lieu où l'on peut se purifier.  Dans le désert, il est impossible de se purifier dans l'eau !

"Tu feras deux chérubins  en or… Les chérubins déploieront leurs ailes vers le haut pour protéger le propitiatoire de leurs ailes, ils seront face à face et regarderont vers le propitiatoire... au-dessus de l'arche." (id 18-20)

L'arche est le symbole de la présence du Seigneur ; les deux chérubins qui regardent le propitiatoire purificateur sont les deux larrons, ses témoins en toutes circonstances. Dans l'éon de la rédemption, ils entourent le Christ offert pour la propitiation.

 

La table

"Puis tu feras une table longue de deux coudées et large d'une coudée et demie…  et tu placeras perpétuellement du pain d'offrande sur la table devant moi." (id 17-30) 

Bien noter le rapport des côtés du rectangle : 2 / 1,5. Le même que celui de l'arche.

La table est l'autel de nos églises, et le pain l'eucharistie de l'offrande.

 

L'autel

"Tu feras l'autel en bois d'acacia : cinq coudées de long, cinq coudées de large… Tu feras à ses quatre angles  des cornes "(Ex 27, 1)

Un carré cette fois, avec, à chaque angle, des cornes destinées à recevoir le sang des victimes sacrifiées. Symbole du Christ sacrifié ! Dans l'éon de la rédemption, le Christ  donne son corps qui sera nourriture, et verse son sang qui donnera la Vie Eternelle.

 

Le chandelier

"Tu feras un chandelier en or pur" (id 31)

Avec le Seigneur qui en est le sommet, le chandelier et ses six branches portent sept lampes.

Le Seigneur est la lumière du monde et ses auxiliaires sont, avec lui, lumière du monde.

 

David veut construire le temple

David fit remonter l'arche d'alliance à Jérusalem, et voulut lui construire une maison. Le prophète Nathan lui transmis un message du Seigneur : "Et le Seigneur t'annonce que le Seigneur te fera une maison… J'élèverai ta descendance après toi, celui qui sera issu de toi-même, et j'établirai fermement sa royauté. C'est lui qui bâtira une maison pour mon nom." (1 S 7, 11-13).

Le Seigneur construira la maison de David et Salomon, le premier de la maison de David, construira la Maison du Seigneur.

 

Salomon construit le temple

La construction du temple est rapportée, à la fois dans le "premier Livre des Rois" et dans "le deuxième Livre des Chroniques". Les deux livres se complètent. Ils sont du même auteur : Enoch !

"La quatre cent quatre-vingtième année après la sortie des fils d'Israël hors du pays d'Egypte, la quatrième année du règne du mois de Ziw, qui est le deuxième mois, il bâtit La Maison du Seigneur. ( 1 R 6, 1)

La TOB donne pour le début du Règne de Salomon 972 environ. Les historiens et les archéologues sont encore moins précis. Ils contestent même la magnificence du règne de David et de Salomon. Bizarrement, Ils n'ont retrouvé aucune trace archéologique de leur règne. Cela surprend tout le monde… sauf ceux qui ont compris que David et Salomon sont des anges, sont l'ange Hénoch. Les anges apparaissent et disparaissent sans laisser de trace. Comme Hénok, ils n'ont laissé aucune trace sur terre !

 

Formes et mesures du temple

 

"Voici les bases fixées par Salomon pour bâtir la maison de Dieu : longueur en coudées d'ancienne mesure, soixante coudées, largeur, vingt coudées… Le vestibule, dont la largeur correspondait à la largeur de la Maison, avait vingt coudées…Puis il fit la salle du lieu très saint ; sa longueur, dans le sens de la largeur de la Maison était de vingt coudées et sa largeur de vingt coudées…"(1 Ch 3, 8)

"La Maison, c'est à dire la grande salle qui précède la chambre sacrée avait quarante coudées" (1R 6, 17)

 

Comme dans la Tente de la rencontre, des rectangles et des rapports largeur / longueur différents.

 

 

 

 

 60                                          20

                                     

 

O                     O

                        

   20             

O                                                                                                               

                   O

                                                                                                                            

O                    20                               40                                   20

                                                  O

L'arche d'alliance et les chérubins

"La onzième année, au mois de Boul, la Maison fut achevée. "(1 R 6, 38)

Le livre des Chroniques rapporte la mise en place de l'arche d'alliance : "Les prêtres amenèrent l'arche d'alliance du Seigneur à sa place, dans la chambre sacrée de la Maison, dans le lieu très saint sous les ailes des chérubins… Il n'y a rien dans l'arche, sinon les deux tables données à Moïse à l'Horeb" (2 Ch 5, 7 et 10).

L'arche est toujours sous la protection des chérubins, les larrons. L'arche semble vide, mais le " Grand Esprit Invisible", le Seigneur  y est présent.

 

La  mer et les boeufs

Il n'y a plus de propitiatoire. Ici l'eau ne manque pas ; elle es symbolisée par la "mer" : "Elle avait dix coudées de diamètre et elle était de forme circulaire… Un cordeau de trente coudées en aurait fait le tour"(1 Ch 4, 2).

"Des images de bœufs en dessous, en faisaient tout le tour… trois tournées au nord, trois vers l'ouest, trois vers le sud et trois vers l'est"( 2 Ch 4, 3-4).

Ces bœufs sont les symboles qu'utilisait déjà Hénok pour désigner les anges (Enoch ch. 88) (cf. art. 411) : ils entourent la mer, comme l'eau de la source, sortant du temple, que voyait Ezéchiel grossir en un fleuve allant jusqu'à la mer (Ez, ch 47).  Au bord de cette eau poussaient des arbres dont le feuillage servait de remède (Ez, ch 47, 12).

 

Le Livre des Rois précise comment Iram avait construit ce bassin : " Il fit ensuite les dix bases… elles étaient constituées de châssis entrecroisés de traverses… Il y avait des lions, des taureaux et des chérubins… Chacune des bases comportaient quatre roues de bronze… Les quatre roues se trouvaient en-dessous des châssis. (1 R 7, 27-32) 

Nouvelle version des quatre vivants d'Ezéchiel (Ez ch.1) et de l'Apocalypse (Ap 4,7-8) ; les roues quelles soient du char ou du châssis, sont l'Esprit guidant les vivants  (cf. art 414).

 

Les colonnes

"Hiram était plein d'habilité… Il vint chez le roi Salomon et … il façonna les deux colonnes de bronze… Il dressa ces colonnes près du vestibule du temple ; il dressa celle de droite et l'appela Yakin, il dressa la colonne de gauche et l'appela Boaz." (1 R 7,13-21)

Deux colonnes qui ne supportent rien ! Elles sont à droite et à gauche de la porte du temple. Symbole des larrons à droite et à gauche de la porte. Jésus est la porte (Jn 10, 9)

Les colonnes sont les deux larrons ; ils ont encore de nouveaux noms ! Yakim et Boaz.

 

Le Parvis extérieur

C'est Ezéchiel qui en donne les mesures : un carré de cinq cents cannes. C'est Ezéchiel qui nous parle de cette "canne à mesurer" (Ez 42, 17).

Il y avait un mur tout autour : "Ce mur devait séparer le sacré du profane" (id 20).

Un grand espace est réservé pour les gentils ( les non-juifs). Des portes leur permettent le passage, mais ce mur sépare le profane du sacré. Le Seigneur établit une séparation entre le culte et le profane. Jésus dira : "Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu"(Lc 20, 20-26). Sacré et politique sont deux choses à ne pas mélanger.

 

Zorobabel et Josué reconstruisent le temple

"L'an deux du règne de Darius, le sixième mois, le premier jour du mois, la parole du Seigneur fut adressée par l'intermédiaire d'Aggée, le prophète à Zorobabel, fils de Shaltiel le gouverneur de Judas, et à Josué, fils de Yehosadak, le grand-prêtre." (Ag 1, 1)

Par la voix d'Aggée, le Seigneur dit : "Rebâtissez ma Maison" (Ag 1,8). Par la même voix, il dit à Zorobabel : "Je te prendrai, Zorobabel,  fils de Shaltiel, mon serviteur - oracle du Seigneur - je t'établirai comme l'anneau à cacheter, car c'est toi que j'ai élu - Oracle du Seigneur, du tout-puissant (id 2, 23).

Sous le nom de Zorobabel, Hénok est confirmé dans sa mission : le Seigneur lui redit : " C'est toi que j'ai élu".

 

Les outils des bâtisseurs

C'est Ezéchiel qui les décrit dans une vision : "Un homme, son aspect était comme l'aspect du bronze. Il avait à la main comme un cordeau de lin ainsi qu'une canne à mesurer… une canne à mesurer de six coudées - d'une coudée et une palme. (Ez 40, 3 et 5)

Un cordeau : comme celui d'Hiram qui mesura le périmètre de la "mer" (cf. plus haut) : elle faisait trente coudées. (1 Ch 4, 2)

La canne : elle mesure 6 coudées + 1 coudées + une palme. (La palme est la distance qui sépare l'index de l'annulaire, doigts écartés).

La T O B donne à la coudée une valeur allant de 45 à 52 cm, et à la palme 7,5. La canne d'Ezéchiel mesure de trois mètres à trois mètres cinquante.

Si l'on prend comme unité la double coudée, on peut dire que la canne d'Ezéchiel mesure une double coudée, deux doubles coudées, une demie double coudée et un peu plus.

Cette formule est à rapprocher de la réponse de l'homme vêtu de lin, Jésus, auquel on posa la question de la fin des temps. Il répondit par un serment  : " Ce sera pour une période, deux périodes, et une demi-période ; lorsque la force du peuple sera entièrement brisée, toutes ces choses s'achèveront. " (Dn 12, 7).

 

Les bâtisseurs de cathédrales

Les bâtisseurs de cathédrale ont aussi pour outils, une canne à mesurer et une corde : la corde à douze nœuds, et la canne chiffrée constituée d'une coudée, un pied, un empan, une palme et une paume.

L'empan est la distance qui sépare le pouce de l'index, tous doigts écartés ; la palme, la distance de l'indes à l'auriculaire, tous doigts écartés et la paume a la largeur de la main.

Cette canne est la quine des maîtres d'œuvre qu'ont étudiée les moines de Boscodon :

 http://romanes.blogspot.com/2007/10/cahier-de-boscodon-n-8-nombre-et-lumire.html.

Elle est directement  liée à φ  et à π. Dans cette quine, la paume vaut 0,382 empan, la palme 0,618, l'empan 1, le pied 1,618 et la coudées royale 2,618 (les matheux s'y retrouveront).

Si l'empan vaut de 22 à 23 cm comme l'indique la TOB, la longueur de la canne vaut, d'après les moines de Boscodon,  entre : 22 x (0,382+0,618+1+1,618+2,618)  et 23 x (0,382+0,618+1+1,618+2,618), soit  entre 115 cm et  130 cm.

La canne des compagnons est beaucoup plus petite que la canne d'Ezéchiel, mais là n'est pas l'important. L'important est la possibilité de donner la mesure des rectangles et des cercles et d'en établir les caractéristiques, à une palme près.

 

Pourquoi ces formes et ces mesures ?

Ces mesures semblent bien fastidieuses et inutiles. (les dates aussi) Elles ont un sens caché. A nous de le chercher.

Le Seigneur a imposé les formes et les mesures de sa Maison. Les contrôles fait en présence d'Hénoch, sous le nom de Moïse, d'Ezéchiel ou de Jean, permettent de retrouver les lois mathématiques de la création. Dieu les a imposées et les savants les découvrent, un peu plus tous les jours.

Les carrés et les rectangles formés des deux carrés, que l'on retrouve dans l'arche, et dans le Saint et le Saint des Saints du temple, permettent de s'approcher de π. Les moines de Boscodon, des savants à leur façons, les ont étudiés et ont découvert leurs propriétés.

Les mesures des tables rectangulaires et des salles rectangulaires, Saint et Saint des Saints, quel que soient le rapport de leurs côtés 2  2,5 /1,5   2 /1,5  sont proches des rectangles remarquables étudiés par ces moines.

La "mer " est un cercle. L'ange en a mesuré le diamètre et la circonférence : 10 coudées et trente coudées.

La circonférence est 2 π r soit 10 π. Soit 31,416  L'ange du Seigneur a mesuré et a trouvé 30. La mesure n'est pas précise. Le cordon ne pouvait en faire le tour : il manquait presque 1,5 mètre. Mais Hénok est témoin de la mesure il a vu ne pas pouvoir mesurer π,

Les salles sont formées d'un rectangle double dont les mesures permettent de d'approcher la valeur de π.

L'arche d'alliance et la table de la tente de la rencontre sont des rectangles dont les côtés sont dans le rapport 2 / 1,5 approchant le rectangle d'or et le rapport de ses côtés, φ.

Hénok a vu l'ange du Seigneur mesurer rectangles et cercles et approcher la valeur de π et de φ.

 

La Maison de Dieu dans l'Apocalypse

C'est encore Hénok, sous le nom de Jean, qui parle.

"Alors arriva un des sept anges (Ap 21, 9)…  Il me montra la cité sainte, Jérusalem (id, 10)… Celui qui parlait avec moi avait un roseau d'or pour mesurer la cité, ses portes, et sa muraille. La cité est disposée en carré… Il mesura la cité avec le roseau : douze mille stades… Puis il mesura sa muraille: cent quarante quatre coudées. (id 10-17)

Le stade vaut environ 185 mètres et la coudées de 45 à 52 cm. La Jérusalem céleste est immense : mille fois la plénitude calculée dans une unité très grande. La muraille du temple semble petite parce que calculée en coudées beaucoup plus petites. Mais si l'unité de mesure est petite, il s'en compte 144. 12 fois 12. Une plénitude de plénitude. Le ciel est infini : Il contient les 144.000 "marqués du sceau" (Ap 7, 1-8), "vêtus de blancs … venant de la grande épreuves … Ils ont lavé leurs vêtements dans le sang de l'Agneau (id 13 et 14) … Ils auront "droit aux fruits de l'arbre de vie " (id 22,14). Dans la Jérusalem céleste dont l'ange Jean-Hénok dit : "Dans la cité je n'ai pas vu de temple, car son temple c'est le Seigneur."(Ap 21, 22).

Le temple n'est qu'une image du ciel. Jésus est le ciel. Il n'est plus une image.

 

L'ange Hénok  a été enlevé au ciel ; il a tout vu et il est redescendu sur terre pour écrire la Bible.

Ami, les mesures de l'ange Moïse-Salomon-Ezéchiel-Zorobabel-Jean ne t'en ont peut-être pas convaincu. Peut-être Méton y parviendra t'il ?

 

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens