Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 06:48

Hénok a été enlevé de terre en 987 (cf. art 402) : il est monté au ciel où, en un instant, il a tout vu, en particulier tout ce qui s'est passé, ce qui se passe et ce qui se passera sur la terre. Il en est redescendu durant un an pour tout expliquer à son fils Matoushéla (cf. art.409).

Mathoushela est mort en 1656 (cf. art. 402). Le Livre d'Enoch a été écrit, en même temps que la Genèse par Hénok qui l' a écrit - ce sont les Ecritures - et expliqué à Matoushéla - c'est la tradition. dès 988. 

Tout ce qui suit a donc été écrit des siècles avant les événements qui y sont évoqués sous forme de visions. Enoch est le prophète de l'Ancien Testament : il est le "scribe de Justice" (Enoch 15,1), scribe du Dieu Juste de l'Ancien Testament. Il a pris successivement le nom de tous les prophètes : il a eu de nombreuses visions de la gloire de Dieu, sous le nom d'Ezéchiel en particulier (cf. art 410)

 

Les visions d'Hénok

"Ensuite j'eus encore une autre vision, que je vais t'expliquer, ô mon fils… Avant d'épouser ta mère, j'eus une vision dans mon lit." (Enoch 84, 1)

Enoch explique à Mathusala une vision que je transcris intégralement, en disant au fur et à mesure ce que j'en  comprends.

"Voici un taureau sortant de terre. Et ce taureau était blanc. Ensuite sortit une génisse, et avec elle deux jeunes veaux, dont l'un était noir et l'autre rouge." (id, 2)

Adam vient de la poussière : c'est le taureau blanc. Eve sortit ensuite et eut deux enfants : un veau noir, Caïn, et un rouge, Abel.

Le noir frappa le rouge et le poursuivit sur toute la terre. Dès ce moment, je n'aperçus plus le veau rouge, mais le noir survint à une extrême vitesse, et il y avait avec lui une génisse.

Caïn tue Abel qui disparaît. Une génisse accompagne Caïn : c'est Naama, l'étoile de Marie-Madeleine (Cf. art. 307).

"Ensuite je vis beaucoup de taureaux nés de ce couple, qui leur ressemblaient et les suivaient. Et la première génisse sortit de la présence du premier taureau ; et elle chercha le veau rouge, mais elle ne le trouva point. Et elle poussait des gémissements lamentables, en le cherchant".

Eve, la première génisse, s'éloigna d'Adam et chercha Abel sans le trouver.

"Et elle continua à pousser ses cris jusqu'à ce que le taureau s'approcha d'elle ; dès ce moment elle cessa de se plaindre et de gémir. Et puis elle mit au monde un taureau blanc. Et après celui-ci beaucoup d'autres taureaux et de génisses".

Adam et Eve eurent un autre enfant, Seth, des petits enfants et des arrière-petits-enfants.

"Je vis encore dans mon songe, un bœuf blanc, qui grandit de la même manière, et finit par devenir un grand bœuf blanc. Et de lui sortirent beaucoup de bœufs qui lui étaient semblables. Et ils commencèrent à produire d'autres bœufs blancs, qui leur étaient semblables, et ils se succédaient les uns aux autres." (84, 1-15)

Le bœuf blanc n'est plus un homme, mais un ange - les anges n'ont pas de sexe. Cet ange est Hénok. Enlevé au paradis, il vit beaucoup d'anges, des bœufs qui lui ressemblaient.

"Je levai encore les yeux, et je vis le ciel au-dessus de ma tête. Et voici qu'une étoile tomba du ciel. Et elle se dressait au milieu de ces taureaux et paraissait paître avec eux"( id 85, 1-3).

L'Etoile tombée du firmament est l'ange Hénok envoyé par le Seigneur sur terre.

"Ensuite, je vis d'autres taureaux, grands et noirs ; et voici qu'ils changeaient sans cesse de pâturage et d'étables, lorsque leurs jeunes veaux commencèrent à se lamenter ; et en regardant encore au ciel, je voyais beaucoup d'autres astres qui redescendaient et se précipitaient vers cette étoile unique."

Les taureaux grands et noirs sont les géants qui changent d'étables pour aller chez les hommes et s'y choisir des femmes. Ces géants tombaient du ciel et importunaient Hénok.

"Les taureaux commencèrent à entrer en feu et à monter sur les génisses  ; celles-ci ayant conçu, mirent au monde des éléphants, des chameaux et des ânes."(85, 2-6)

Les taureaux en rut, les géants  ont trouvé belles les filles des hommes, et ont donné naissances à des éléphants, à des chameaux et à des ânes. Ces monstres sont le produit d'union contre nature d'anges avec les filles des hommes.

 

Pour être moins long, je vais désormais quitter le mot à mot et dire ce que j'ai compris de la suite. Le texte intégral peut se consulter sur Internet avec le lien :

 http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Apocryphes/Henoch/article53.html

 

Les hommes semblables à des hommes blancs

"Alors, je tournai une seconde fois mes regards vers le ciel… et je vis sortir des hommes semblables à des hommes blancs. Il y en avait un et trois autres qui l'accompagnaient. Ces trois hommes qui sortirent les derniers, me prirent par la main, et, m'élevant au-dessus de la terre et de ses habitants me conduirent dans un lieu élevé… Ils me dirent : Reste-ici, jusqu'à ce que tu voies ce qui doit arriver par ces éléphants, ces chameaux et ces ânes, ces astres et toutes ces génisses."(86, 1-3)

Ces quatre hommes sont semblables à des anges. Ce sont les auxiliaires du Seigneur dont Judas nous a révélé les noms dans son Evangile : Michel, le chef, Gabriel et les deux larrons Nébrô et Saklas (Ev Judas 53 et54 ) (cf. art.315). Ce sont eux qui enlevèrent Hénoch au ciel. Hénok doit attendre, au ciel, pour voir, du ciel, le sort réservé aux monstres, que sont les géants, et aux génisses que sont les filles des hommes qu'ils ont fécondées.

" Dans ma vision, je vis un des quatre hommes… qui rassembla et saisit toutes les grandes étoiles, dont les parties sexuelles étaient semblables aux parties sexuelles des chevaux, et il les jeta toutes, pieds et mains liés, dans les cavernes de la terres." (Id 87, 5)

Michel, saisit les géants, ces monstres aux sexes de chevaux, les émascula, et jeta monstres châtrés et génisses dans les enfers, après les avoir exterminés dans les eaux du déluge.

 

Noé

" Et un homme naquit, et il bâtit un grand navire et avec lui trois taureaux…Et l'eau commença à tourbillonner… et voici que la hauteur de l'eau dépassa tous les villages… Le navire flottait sur la surface de ces mêmes eaux… Les cataractes cessèrent de tomber…  Alors, le bœuf blanc, qui avait été fait homme, sortit de l'arche, et avec lui trois taureaux. Et un des taureaux était blanc et semblable à ce bœuf ; un autre était rouge comme du sang et le troisième était noir ; et le taureau blanc se retira des autres." (Enoch 88, 1-13)

Noé est un bœuf blanc, un ange fait homme ; il donne naissance à trois taureaux, des hommes blanc rouge et noir, aussi dissemblables que les hommes de peau noire, blanche ou rouge. Noé, comme Adam est le père de tous les hommes. Le taureau blanc, Sem se retira des autres : c'est le père des patriarches.

 

Les patriarches

Naquit ensuite un bœuf blanc, Abraham. Il "engendra un onagre (Ismaël) et un bœuf blanc (Isaac) et encore plusieurs onagres" (id 88,18) (Madian et ses frères).

"Le bœuf blanc engendré par lui ( Isaac) engendra à son tour un sanglier noir (Esaü) et un brebis blanche (Jacob). "Et la brebis engendra douze autres brebis"(id 20) (les chefs des douze tribus d'Israël).

Dans le même langage, est ensuite racontée toute l'histoire du peuple hébreux, notamment la vente de Joseph, fils de Jacob, "à des loups", (les Ismaélites), et les brebis d'Israël vécurent "au milieu d'autres loups" (les Egyptiens). (id 24-30).

 

Moïse, la terre promise

Suit, dans des images similaires, l'envoi de Moïse vers les loups meurtriers, les plaies d'Egypte, le passage de la mer rouge, la traversée du désert, la source sortant du rocher, les récriminations, la montée de Moïse au Sinaï, le veau d'or, les sanctions, la tente de l'alliance (id, 31-63),  avec quelques précisions très instructives : "Je vis aussi, dans une vision, que cette brebis se faisait homme"(id 88,60). Moïse est un ange qui a pris l'apparence d'un homme. Ou encore : "La brebis qui les avaient conduites et qui était devenue homme, se sépara d'elles et mourut. Et toutes les brebis la cherchaient avec des cris lamentables. Et je vis qu'elles cessèrent de la pleurer, et qu'elles franchirent les eaux d'un fleuve."(id 62-64). Moïse est un ange devenu homme et lorsqu'il mourut, évidemment, personne ne trouva son corps. Cela se passait juste avant la traversée du Jourdain.

 

Le Temple

La vision d'Enoch se poursuit avec David, Salomon et la construction du temple, " une haute tour… et le Seigneur des brebis se plaça dans cette tour"(id 81-83). Une brebis, (Elie), "prêcha contre ceux qui voulait la tuer. Et le Seigneur des brebis la délivra de leurs mains, la fit monter et asseoir auprès de moi et y rester"(Enoh 88, 86-87).

Elie a été enlevé au ciel et a rejoint Hénok.

 

Destruction du Temple, Babylone

Les brebis rebelles sont ensuite soumises au carnage des "lions, des tigres des loups et des renards"( id 88, 90). Et le Seigneur "regardait d'un oeil satisfait ces brebis qu'on dévorait, qu'on exterminait"(id 94).

Le Seigneur est bien un tueur (cf. art.308), et pour tuer, il se sert de ses auxiliaires, les pasteurs. Il en choisit soixante-dix pour conduire ses brebis, et leur dit : "Celles que je vous dirai d'exterminer, vous les exterminerez" (id 96) ! Et les pasteurs en exterminèrent plus que le Seigneur n'avait dit.  Le Seigneur commanda alors à Hénok de surveiller les pasteurs et de compter les brebis exterminées. Hénok dit : "Je vis comment ces pasteurs gouvernaient le troupeau… Ils commencèrent à tuer plus de brebis qu'ils n'en devaient faire périr. … et ils abandonnèrent les brebis à la à la puissance des lions… et les sangliers se jetèrent sur elles, brûlèrent la tour consacrée au Seigneur et détruisirent la bergerie. "(id 88, 100-102).

C'est la destruction du Temple, et Hénok notait tout dans un livre (id, 107). Il remit le livre au Seigneur qui le signa (id, 109).

 

Reconstruction du temple

"Et voici que trois de ces brebis revenues de captivité, retournèrent et commencèrent à relever ce qui était détruit (id 88, 111) .

Ces trois brebis sont Zorobabel et Josué : Aggée nous l'a dit : "Rebâtissez ma maison… Et le Seigneur réveilla l'esprit de Zorobabel, le gouverneur de Juda … et de Josué, le grand prêtre, et l'esprit de  tout le reste du peuple : ils vinrent et se mirent à l'œuvre dans la maison du Seigneur." (Ag 1, 8-14) (cf. art. 269). Le troisième est  Hénok : c'est lui qui le dit : (vcir ci-dessous). Les sangliers continuent à tuer les brebis, et les brebis continuent la restauration "de la haute tour", c'est à dire du temple. Les brebis étaient aveuglées et les pasteurs aussi. "Et les pasteurs les livraient et les faisaient périr en grand nombre... Alors celui qui écrivait le livre, monta et le remit au Seigneur des brebis. Mais en même temps il pria pour elles en portant témoignage contre les pasteurs qui les avaient fait périr. Et après avoir déposé le livre, il s'en alla. (id, 88, 116-118)

Hénok est le troisième homme revenu de captivité, celui qui écrit ; il témoigne contre les pasteurs, en déposant son livre.

Les pasteurs tueurs

" Alors les brebis furent confiées à d'autres pasteurs"( Enoch 89, 1). Ces nouveaux pasteurs ne protégèrent pas davantage les brebis, et elles furent dévorées par les chiens, les aigles et les vautours, jusqu'à ce qu'une grande corne poussa sur la tête d'une de ces brebis : "Voici enfin qu'une grande corne poussa sur la tête d'une de ces brebis… Les yeux de toutes les autres furent ouverts et les bœufs se précipitèrent sur elles… Alors les corbeaux luttèrent avec elles. Cherchant à briser la corne, mais leurs efforts étaient inutiles"(id 89, 13,18).

Cette brebis à grande corne est le Christ. Il est au milieu des brebis et les anges l'accompagnent.

"Alors  je vis venir l'homme qui avait inscrit les noms des pasteurs, qui était monté en présence du Seigneur des brebis. Il vint se  porter au secours du bœuf " (id 89, 21-22).

Hénok, au ciel  se voit lui-même, sur terre ; il vient porter secours au bœuf, l'Ange Jésus.

 

Condamnation

"Alors je vis l'homme qui écrivait par l'ordre du Seigneur prendre le livre de la destruction accomplie par les douze derniers pasteurs, et il prouva qu'ils avaient fait périr plus de monde que ceux qui l'avaient précédé" (id 89, 25).

Hénok, avec le livre qu'il a écrit, vient  apporter la preuve de la culpabilité des pasteurs.

"Et Hénok vit un trône élevé…  sur lequel siégeait le Seigneur des esprits qui prit tous les livres, et les ouvrit.

Le Seigneur prend la Bible où Enoch a tout écrit.

"Alors le Seigneur des esprits appela les sept premiers hommes blancs  et leur ordonna d'amener la première étoile, qui avaient précédé toutes les autres, dont les parties sexuelles étaient semblables aux parties sexuelles des chevaux, qui enfin était tombée la première."(id,89, 32)

Cette fois, ce sont les hommes, les sept premiers, d'Adam à Hénok qui amène la première étoile tombée du ciel. Quelle est cet étoile ? 

Jésus a dit à Judas : "Lève les yeux, et vois la nuée, et la lumière qui s'y déploie, et les étoiles qui l'entourent ! L'étoile qui est en tête de cortège est ton étoile !"(Ev Judas, 57)

Judas serait-il l'homme "dont les parties sexuelles étaient semblables aux parties sexuelles des chevaux" ? Non : Il est l'apparence de l'homme "dont les parties sexuelles étaient semblables aux parties sexuelles des chevaux". Judas est un ange, l'ange Caïn-Judas qu'est devenu l'homme Juda, fils de Jacob, en mourant (cf. art. 303).

"Et il dit à l'homme qui écrivait en sa présence et qui était l'un des sept hommes blancs  : Prends ces soixante-dix pasteurs… qui ont fait périr beaucoup plus de brebis que je ne leur avais ordonné, et elles furent reconnues coupables… On les  jeta dans un lieu profond et rempli de flamme." (id, 33)

Les étoiles furent jugées et envoyées dans les bas-fonds enflammés.

"Ensuite… les soixante-dix pasteurs furent jugés et reconnus coupables ; ils furent également précipités dans l'abîme enflammé."(Enoch 89, 33)

Pour les pasteurs, même condamnation que pour les géants : l'abîme enflammé !

"C'est là qu'étaient conduites les brebis aveugles, qui avaient été jugées coupables  ; toutes étaient précipitées dans ce gouffre (id 35).

 

La géhenne

"Lieu profond et rempli de flamme", "l'abîme enflammé", "gouffre" !  Enfin la voilà l'explication de la Géhenne, annoncée par Jérémie : "Eh bien, des jours viennent - oracle du Seigneur - où l'on ne dira plus le Tafeth ni le ravin de Ben-Hinnom, mais le ravin de la Tuerie, et faute de place, le Tafeth lui-même deviendra un charnier. Il y aura dans ce peuple une grande hécatombe qui servira de pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre, et plus personne pour les chasser. (Jr 7,32-33)

Le Tafeth est lieu-dit où se trouve la Géhenne : Jérémie le confirme exactement dans les mêmes termes en disant : "Eh bien, des jours viennent - oracle du Seigneur - où l'on ne dira plus le Tafeth ni le ravin de Ben-Hinnom, mais le ravin de la Tuerie. En ce lieu…"( Jr 19, 6)

La Géhenne est le lieu de la Tuerie, le charnier, le bas-fond enflammé où sont jetés les condamnés.

 

Hénok enlevé dans le nouveau temple

"Et je vis aussi le Seigneur des brebis s'élever une maison plus grande et plus haute que la première, et la bâtir au même endroit que la première." (Enoch 89, 39)

Après l'exil, le temple est reconstruit au même endroit.

" Alors les trois hommes qui étaient revêtus de blanc, et qui me prenant par la main m'avaient fait monter, m'enlevèrent" (id 89, 41).

Alors Hénok fut enlevé par les trois hommes revenus de captivité. Hénock. Enlevé ? Oui, mais pas à Jérusalem ! Hénok a été enlevé pour le ciel.

Certes, mais Hénok a aussi été enlevé vers Jérusalem. Sous le nom d'Ezéchiel !

"Une ressemblance, comme l'aspect d'un homme… me saisit par une mèche de cheveux ; puis l'Esprit me souleva entre ciel et terre ; en vision divine, il m'emmena à Jérusalem, à l'entrée de la porte intérieure, celle qui est tournée vers le nord" (Ez 8, 2-3).

Hénok et Ezéchiel sont bien une seule et même personne : l'ange Hénok'Ezéchiel.

 

Le Verbe sauveur des brebis

"Les brebis étaient toutes blanches… Et toutes celles qui avaient péri ou qu'on avait exterminées, toutes les bêtes sauvages, tous les oiseaux du ciel se réunirent dans cette maison."(Enoch 89, 42)

Les brebis rentrent au bercail… et les bêtes sauvages aussi !

"Et voici que naquit un veau blanc dont les cornes étaient blanches, et toutes les bêtes sauvages, tous les oiseaux du ciel l'adoraient et l'imploraient incessamment. Alors je vis leur nature à tous se transformer, et ils devenaient des veaux blancs"(id 46).

Le veau blanc aux cornes blanches est Jésus, et il transforme la nature de tous les êtres. Des hommes, il fait des anges, des veaux blancs.

"Et le premier d'entre eux fut fait Verbe, et le Verbe devint un grand animal, et il portait des cornes noires" (id 47).

Le premier veau blanc est le Verbe, le veau blanc aux cornes blanches : Il devint un grand animal aux cornes noires, noires des péchés de toutes les bêtes sauvages et des brebis infidèles.

Le Verbe incarné s'est chargé de tous les péchés du monde.

"Alors, je fus réveillé."(id 49)

La vision est terminée.

"Voici ce qui a été écrit par Enoch : il écrivit ce traité de la sagesse pour tous les hommes appelés à gouverner ou à juger les autres hommes." (id 91,1)

Enoch précise les destinataires du message, mais il ajoute :

 Que votre esprit ne s'afflige point pour ce qui peut vous arriver, car le Très-Saint et le Très-haut a marqué à chacun son temps"(id 91, 2)

A chacun son temps. Il y le temps des géants et des prêtres fornicateurs. mais il y a aussi le temps de la rédemption où les mêmes prêtres, les apôtres, sont aussi les auxiliaires du Seigneurs pour assurer le salut du monde.

 

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens