Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 07:37

Remarques préliminaires

Le Seigneur se révèle progressivement dans la Bible. L'Ancien Testament révèle un Dieu, créateur et juste ; le Nouveau, un Fils de Dieu incarné en un Fils de l'homme qui meurt sur une croix par amour. La création, l'incarnation et la croix sont les sommets des Ecritures. Tout texte des Ecritures n'a de sens que par l'éclairage qu'il reçoit ou qu'il donne à la création, à l'incarnation et à la croix. 

 

La double descendance de Lamek

"Lamek prit deux femmes ; l'une s'appelait Ada et l'autre Cilla.  Ada enfanta Yabal ; ce fut le père de ceux qui habitent les tentes avec des troupeaux ; son frère s'appelait Youbal ; ce fut lui le père de ceux qui jouent de la cithare et du chalumeau. Cilla, quant à elle enfanta Toubal-Caïn qui aiguisait tout soc de bronze et de fer ; la sœur de Toubal-Caïn était Naama" (Gn 4, 19-22).

 

             Ada           X              Lamek               X                  Cilla

            ↓                                        ↓

                                   Yabal   et  Youbal             Toubal-Caïn   et   Naama       

"Lamek prit deux femmes ; l'une s'appelait Ada et l'autre Cilla". Lamek eut deux descendances : Yabal et Youbal par Ada,  Toubal-Caïn et Naama par Cilla. Ces quelques lignes apportent compréhension nouvelle de la création et du Fils de l'homme mort sur la croix.

Lamek a une double descendance comme Eve, et les personnes issues de ces deux descendances, celle de Lamek comme celle d'Eve, se trouvent directement mêlées au calvaire de Jésus.

 

Première descendance : Youbal et Yabal

Deux noms semblables ! Deux noms semblables attribués à des hommes semblables.  Sur le calvaire, il y a deux hommes semblables, crucifiés sur deux croix semblables à celle de Jésus.

Nous ignorions le nom des larrons : ils s'appellent Yabal et Youbal : Yabal est le père des nomades ; Youbal, le père des adorateurs.

 

Deuxième descendance : Toubal-Caïn et Naama

Toubal-Caïn  ! Un nom voisin de celui des larrons, associé à celui de Caïn. Au début de la Genèse, Caïn est le fils du Seigneur et de l'ange Eve, venu du ciel et ayant pris un corps de chair, dans la côte l'homme Adam (cf. art. 304). Comme Jésus,  le jour de son incarnation, a pris un corps dans le sein de la Vierge Marie (cf. art.217).

Caïn, né du Seigneur et d'un ange, est l'ange père des géants, père du géant Toubal-Caïn en particulier : il a tué Abel et se retrouve le jour de la Cène le traître de son maître Jésus qu'il mène directement sur le Calvaire.

"La sœur de Toubal-Caïn était Naama".

La sœur de Toubal-Caïn est aussi la sœur de Caïn et elle s'appelle Naama.

 

Le géant Toubal-Caïn est l'homme Noé

 

"Toubal-Caïn qui aiguisait tout soc de bronze et de fer". C'est Noé qui dut aiguiser les socs de charrue. Il le fallait bien pour faire produire la terre où il restait seul avec ses fils.

Toubal-Caïn est un géant fils du géant Lamek. Pourtant Luc en établissant la généalogie de Jésus nous présente Toubal-Caïn, sous le nom de Noé, comme un homme ,fils de l'homme Lamek. Luc reprend, en effet la liste des pères de Noé, la liste des hommes, fils d'hommes de la deuxième descendance d'Eve avec l'homme Adam et écrit : "(l'homme)Sem, fils de (l'homme) Noé, fils de (l'homme) Lamek, fils de (l'homme) Mathusalem, fils de (l'homme) Hénok, fils de (l'homme) Iaret, fils de (l'homme) Maléléel, fils de (l'homme) Kaïnam, fils de (l'homme)Enos, fils de (l'homme) Seth, fils de (l'homme) Adam" (Lc 3, 36-38).

Le géant Lamek engendra le géant Toubal-Caïn et sa sœur la géante Naama. Mais Lamek le géant est le même que Lamek l'homme, et c'est l'homme Lamek qui engendra l'homme Noé et sa sœur, la femme  Naama, tous deux de la deuxième descendance d'Eve avec Adam.

La Genèse avait déjà annoncé l'existence de l'homme Noé et de sa sœur : "Après avoir engendré Noé, Lamek vécut cinq cent quatre-vingt-quinze ans et engendra des fils et des filles" (Gn 5, 30). Cela revient à dire que Noé avait des sœurs. L'une d'elles s'appelle Naama.

Caïn aurait t-il donc aussi une sœur ? Oui et plus qu'une sœur !

 

Naama sœur et épouse de Caïn

"Caïn connut sa femme." (Gn 4, 17)

Le début de la Genèse ne dévoile pas le nom de la femme de Caïn. A ce moment  n'existait sur terre qu'une femme, Eve. Il fallait à Caïn une femme pour assurer la génération des anges. Cette femme ne peut être qu'Eve ou une fille d'Eve.

Naama, la sœur de Caïn est aussi sa femme. Comme lui elle est enfant de la première descendance d'Eve avec le Seigneur ; elle est ainsi fille de Dieu, mère des géants et du géant Lamek en particulier.

Comme sœur de Toubal-Caîn elle est fille du géant Lamek. En même temps, elle est fille de l'homme Lamek et frère de l'homme Noé. Pour rendre plus claires ces diverses parentés un peu ardues, il faut corriger le tableau généalogique en dissociant Lamek géant et Lamek homme :


Tableau généalogique corrigé

 

 Adam                     X                     Eve                    X                    Le Seigneur

                                                                                                      

                  Seth                     (Naama )  X  Caïn    et     Abel

                                                         ↓                                                 ↓

                                                      Enosh                                        Hénok   

                   Qenan

                   Mahalabel          

                                                      Yered                                         Irad

                                                      Hénok                                        Mehouyaël

                                                      Methoushela                            Metoushalem

                            Ada         X       Lamek        X       Cilla              Lamek     X     Cilla

                                            ↓                             ↓                                                ↓

         Yabal et Youbal      Noé et Naama                      Tabal-Caïn   et  Naama

                                              

La colonne de gauche est la colonne des hommes  celle de droite, celle des géants.

Ce tableau met en évidence que Naama (colonne de droite), épouse de Caïn  est mère des géants et en même temps, la demi-sœur de Seth, le fils de l'homme Adam (colonne de gauche).

En même temps, elle est encore la sœur du géant Tabal-Caïn (colonne de droite) et la sœur  de l'homme Noé (colonne de gauche). Personnage complexe !

                              

Naama et Marie-Madeleine : même identité !

Cette généalogie n'a de sens que si elle éclaire le mystère de la croix.

Les anges ne connaissent pas le temps humain ; ils ne connaissent que l'éternel présent du ciel ; ils apparaissent n'importe quand dans le monde des hommes. Ce qui explique que l'ange Eve et l'ange Marie sont une seule et même personne ; Adam et Joseph aussi ; Caïn et Judas aussi ; Yabal, Youbal et les larrons aussi ; Seth et Jésus, tous deux "fils de l'homme" aussi.

Et Naama ?  Qui est-elle au pied de la croix ? Elle est Marie Madeleine ! Et Naama va nous expliquer les relations de Marie-Madeleine avec toutes les personnes présentes au pied de la croix.

Marie-Madeleine est un ange, comme Caïn son frère ; elle est fille du Seigneur et de l'ange d'Eve-Marie. Elle est la demi-sœur du fils de l'homme Jésus. Elle n'est ni sa femme, ni son amante : elle est un ange demi-sœur d'un autre ange Jésus. En même temps, elle est la demi-sœur des larrons.

Marie-Madeleine est symbole du péché, comme ses enfants les géants. Elle forniqua avec les hommes, comme Naama.

En même temps elle est la belle fille de la femme Eve-Marie, comme Naama.

Ange et femme, elle est une des huit rescapés du déluge.

 

Les géants n'ont pas de femme

Caïn connut sa femme, mais  la Genèse ne donne pas de femmes à ses descendants (Gn 4, 17-22). Esprits venus du ciel, charnels seulement par la côte d'Adam, ils n'avaient pas à perpétuer l'espèce de façon charnelle. Mais privés de femme, "Les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles et ils prirent pour femmes celles de leur choix"(Gn 6 1-3).

Les anges, fils de Dieu, péchèrent avec les filles des hommes et lassèrent la patience du Seigneur.

Lamek, le géant  tueur

"Lamek dit à ses femmes : Ada et Cilla, écoutez ma voix ! Femmes de Lamek, tendez l'oreille à mon dire ! Oui, j'ai tué un homme pour une blessure, un enfant pour une meurtrissure." (Gn 4, 23)

Lamek est un géant. Le Seigneur Dieu a condamné les géants et les hommes pour leur méchanceté : "Le Seigneur vit que la méchanceté de l'homme se multipliait sur la terre… Son cœur n'était porté qu'à concevoir le mal"( Gn 6, 5).

Le géant Lamek fut condamné pour sa méchanceté.

Caïn tua son frère pour une blessure d'amour-propre, parce que son sacrifice n'avait pas plu au Seigneur (Gn 4, 5). De même, Lamek tua son frère pour une blessure, et fit pire que Caïn : il tua un enfant après l'avoir meurtri.

Lamak est un tueur, mais il n'est pas le seul : il est tueur comme Moïse, comme le prêtre Pinhas, comme le Seigneur lui-même.

 

 

Lamek tueur comme Moïse à Péor

"Israël s'établit à Shittim, et le peuple commença à se livrer à la débauche avec les filles de Moab…. Israël se mis sous le joug du Baal de Péor, et le Seigneur s'enflamma contre lui. Le Seigneur dit à Moïse : Saisis tous les chefs du peuple et fais-les pendre devant le Seigneur, face au soleil, afin que l'ardente colère du Seigneur se détourne d'Israël. Moïse dit aux juges d'Israël : Que chacun de vous tue ceux de ses hommes qui se sont mis sous le joug du Baal de Péor ! (Nb 25, 1-5)

 

Tueur comme le prêtre Pinhas

Et voici que l'un des fils d'Israël, amenant une Madianite, arriva au milieu de ses frères ; et cela sous les yeux de Moïse et de toute la communauté… A cette vue le prêtre Pinhas … prenant en sa main une lance, suivit l'Israélite dans l'alcôve et les transperça tous les deux, l'Israélite et la femme dans  l'alcôve de la femme….

Les victimes de ce fléau furent eu nombre de vingr-quatre mille. (Nb 6, 9)

Le Seigneur commande le massacre et le justifie :

Le Seigneur parla à Moïse : Le prêtre Pinhas… a détourné ma fureur des fils d'Israël en se montrant jaloux à ma place au milieu d'eux. C'est pourquoi, je n'ai pas, sous le coup de la jalousie, exterminé les Fils d'Israël" (Nb 25, 1-11)

Dieu juste ! Il n'extermine pas le peuple, mais il en a fait quand même tuer vingt-quatre mille personnes !  

 

Lamek tueur comme le Seigneur, tueur de Coré, de sa bande et du peuple

Coré dit à Moïse : "De quel droit vous élevez-vous au-dessus de l'assemblée du Seigneur… Moïse dit à Coré : Toi et toute ta bande, soyez là demain devant le Seigneur, toi, eux et Aaron. Prenez chacun votre cassolette ; vous y mettrez de l'encens, et chacun présentera devant le Seigneur sa cassolette… Et le Seigneur dit à Moïse et Aaron : Séparez-vous des gens de cette bande, je vais les dévorer sur le champs…  Moïse déclara : S'ils descendent vivants au séjour des morts, vous saurez que ces gens avaient méprisé le Seigneur. Comme il achevait de prononcer toutes ces paroles, la terre se fendit sous leurs pieds… " (Nb 16, 1-30)

Le Seigneur tue aussi son peuple : "Le lendemain toute la communauté des fils d'Israël protesta contre Moïse et Aaron : Vous avez fait mourir le peuple du Seigneur… Le Seigneur parla  à Moïse : Retirez-vous du milieu de cette assemblée, je vais les anéantir en un instant.  Moïse mis le feu à l'encens et "les victimes du fléau furent  au nombre de quatorze mille sept cents. ( Nb 17, 6-15)

Le Seigneur donna ainsi la mort à sept cent personnes de plus !

 

Caïn marqué pour être protégé

"Caïn dit au Seigneur : Ma faute est trop lourde… Je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera. Le Seigneur lui dit : Eh bien, si l'on tue Caïn, il sera vengé sept fois. Le Seigneur mit un signe sur Caïn pour que personne en le rencontrant ne le frappe." (Gn 4, 13-17)

Caïn pécheur est protégé de la colère des hommes par un signe du Seigneur.

 

La vengeance de Dieu est le pardon du pécheur

"Oui Caïn sera vengé sept fois, mais Lamek soixante dix-sept fois " ( Gn 4, 23-).

Lamek fit pire que Caïn : il tua un enfant après l'avoir meurtri. C'est pourquoi, il sera vengé dix fois plus que Caïn : soixante-dix fois. Le Seigneur venge le pécheur, en dissociant le péché du pécheur. Il condamne le péché, mais justifie le pécheur. Il le pardonne.

Caïn fut pardonné sept fois, Lamek, dix fois sept fois. Les pécheurs Youbal, Yabal et Toubal-Caïn, c'est à dire les larrons et Judas seront pardonnés sept fois soixante-dix fois, comme Jésus l'a enseigné à Pierre.

Pierre demandait à Jésus : "Combien de fois dois-je pardonner à mon frère ?" Jésus répondit : "Je ne te dis pas sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois." (Mt 18, 21-22)

Les larrons Yabal et Youbal, sont de grands bandits qui méritent leur peine. Le « bon » larron l’a reconnu : « Après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. »  (Lc 23, 41).

Les tueurs, Judas et les larrons méritent la mort, mais seront pardonnés soixante-dix fois sept fois : ils ne sont pas en enfer.

Et le Seigneur tueur ! Que mérite-t-il, lui ? Où est-il ?  

 

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens