Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 07:27

Rappel de l'article 305

"L'homme connut Eve sa femme. Elle devint enceinte, enfanta Caïn et dit : J'ai procréé un homme avec le Seigneur." (Gn 4, 1-2)

La double descendance d'Eve

Avec le Seigneur l'ange incarné Eve a conçu Caïn, Abel et les géants. Avec Adam, elle a conçu Seth et les hommes.

 

 

Adam       X        Eve       X       Le Seigneur

                                            ↓                      ↓

      Seth                 Caïn et Abel

                                         Enosh               Hénok   

     Qenan

                                         Mahalabel

                                         Yered                Irad

                                         Hénok               Mehouyaël

                                         Methoushela      Metoushalem

                                         Lamek               Lamek

                                         Noé


Colonne de gauche, descendance d'Eve avec l'homme Adam.

Colonne de droite, descendance d'Eve avec le Seigneur.

Enosh est un homme, Hénok un géant et un héros

Enosh, le deuxième  après Eve est l'homme né de l'union d'Adam avec Eve.

Hénok, le deuxième après Eve, est un géant, né de Caïn, fils de Dieu avec l'ange incarné Marie.

Hénok, le septième depuis Adam est le héros né de Irad, le géant, qui trouva belle la femme sa sœur, la sœur de Yred : "En ces jours là, les géants étaient sur la terre et ils y étaient encore lorsque les fils de Dieu vinrent trouver les filles d'hommes et eurent d'elles des enfants. Ce sont les héros d'autrefois, ces hommes de renom" (Gn 6, 4).

De cette union incestueuse naquit le héros Henok, homme fils de l'homme Yered et du géant Irad, fils du géant Hénok.

Noé est le douzième après Adam.

Hénok est la ville créée par Caïn

" Caïn construit une ville et appela la ville du nom de son fils Hénok." (Gn 6, 17)

Hénok est une ville symbole qui n'existe pas sous ce nom, mais qui existe sous le nom des villes symboles du péché : Babylone, Sodome et Gomorrhe.

Hénok, c'est Babylone, la ville dont les premiers fils de Noé voulurent construire la tour pour atteindre le ciel (Gn 11, 1-9),  la ville "fautive envers le Seigneur" (Jr ,50, 14), la ville dont les "péchés ont atteint jusqu'au ciel" (Ap 18,5)), la ville dont les rois de la terre "qui ont partagé sa prostitution et son luxe… diront : Malheur, malheur, grande cité, Babylone cité puissante, en une heure est survenue ton jugement." (Ap 18, 10). Pour finir, la ville symbole tombera : "Elle est tombée, Babylone la grande  !  (Ap 18, 2)

Hénok, c'est Sodome, la ville qu'Abraham ne put sauver parce que le Seigneur ne put y trouver dix justes (Gn 18, 32).

Comme la ville Hénok est le symbole des villes du péché, le géant Hénok est lui-même symbole du péché.

 

L'enlèvement de Hénok

"Hénok vécut en tout trois cents soixante-cinq ans. Ayant suivi les voies de Dieu, il disparut car Dieu l'avait enlevé"(Gn 5, 24).

Hénok disparut : Dieu l'enleva comme Elie fut enlevé (2 R 2, 1).

Hénok enlevé comme Elie

Il disparut comme Elie : "Voici ce qui arriva quand le Seigneur fit monter Elie au ciel dans la tempête" (2 R 2, 1).

Elisée ne voulut pas se séparer d'Elie, et tout le monde était prévenu : Elie allait monter au ciel. Ils partirent, tous deux, de Guilbal, passèrent par Bethel et Jéricho pour se retrouver au bord du Jourdain.

"Cinquante d'entre les fils de prophètes allèrent se placer en face du Jourdain, à distance d'Elie et Elisée qui s'arrêtèrent tous deux près du fleuve. Alors Elie enleva son manteau, le roula et frappa les eaux qui se séparèrent. Ils passèrent tous deux à pied sec. Comme ils passaient, Elie dit à Elysée : Demande ce que je dois faire avant d'être enlevé loin de toi. Elisée répondit : Que vienne sur moi, je t'en prie, une double part de ton esprit. Il dit : Tu demandes une chose difficile. Si tu me vois pendant que je serai enlevé loin de toi, alors il en sera ainsi, sinon cela ne sera pas. Pendant qu'ils poursuivaient leur route tout en parlant, voici qu'un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre. Elie monta au ciel dans la tempête ; quant à Elisée, il voyait et criait : Mon père ! Mon père ! Chars et cavalerie d'Israël. " ( 2 R 2, 12)

Elisée ramassa alors le manteau d'Elie, le roula et en frappa les eaux du Jourdain : "Elles se séparèrent et Elisée passa." (2 R 2, 14). Les prophètes s'assurèrent qu'Elie n'avait pas été déposé un peu plus loin.

Avant de monter au ciel Elie fendit les eaux du Jourdain devant témoins et passa sur l'autre rive, comme Moïse fendit les eaux de la Mer Rouge  et passa sur l'autre rive (Ex 14, 21-22). Quand les eaux se refermèrent, "la prophétesse Miryam, sœur d'Aaron, prit le tambourin ; toutes les femmes sortirent à sa suite, dansant et jouant du tambourin. Et Miryam leur entonna : Chantez le Seigneur, il a fait un coup d'éclat. Cheval et cavalier, en me il les jeta." (Ex 15, 20-21)

Hénok enlevé comme Moïse

"Et Moïse, le serviteur du Seigneur, mourut là, au pays de Moab, selon la déclaration du Seigneur. Il l'enterra dans la vallée, au pays de Moab, en face de Beth-Péor, et personne n'a jamais connu son tombeau jusqu'à ce jour. Moïse avait cent vingt-ans quand il mourut ; sa vue n'avait pas baissé, sa vitalité ne l'avait pas quitté."( Dt 34, 5-7)

Le corps de Moïse ne fut jamais retrouvé, il fut enlevé, comme celui d'Elie, comme celui d'Hénok.

Comme Elie, Moïse apparut à Pierre, Jacques et Jean, le jour de la Transfiguration de Jésus : " Et il fut transfiguré devant eux… Elie leur apparut avec Moïse… Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus." ( Marc 8, 2-8).

Elie est un ange : il a été enlevé, est apparu et a disparu le jour de la transfiguration pour réapparaître dans la personne de Jean Baptiste (Mt 11, 14-15). De la même façon, personne n'a retrouvé le tombeau de Moïse, parce que son corps est remonté au ciel. Moïse est aussi un ange. Comme Elie, il apparaît et disparaît sans prévenir.

La Transfiguration

Moïse et Elie se retrouvent, sans prévenir, éclatants de lumière avec Jésus devant Pierre Jacques et Jean. Ils apparaissent et disparaissent. Comme des anges !

De la même façon, Hénok est monté au ciel. Personne ne l'a vu redescendre. Cela ne veut pas dire qu'il n'est jamais redescendu, puisque les anges sont visibles ou invisibles à volonté.

Hénok est un piège : homme, géant et ange. Visible ou invisible !

Hénok est un piège

Les anges sont des ressemblances d'hommes tellement parfaites qu'il est impossible de faire la différence. Un homme apparemment pécheur peut cacher un ange ! Le corps des anges n'est qu'une apparence de corps : les anges sont esprit.

Enosh est né comme un homme, et Hénok disparaît comme un ange parce qu'Enosh et Hénok, le géant comme l'homme, est un seul et même ange. Hors du temps humain, il apparaît n'importe quand au cours des siècles. Comme Elie et Jean Baptiste !

Homme, géant, héros, Enosh-Hénok est une seule et même personne, l'ange Hérok.

Hénok prépare le chemin du Seigneur

Comme l'ange Moïse, comme l'ange Elie, comme l'ange Jean, l'ange Hénok prépare le chemin du Seigneur.

A la semaine prochaine

Le laboureur te salue.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens