Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 07:28
 
Le Protévangile de Jacques dévoile le nom des grands-parents de Jésus

Nous ne connaissons l'existence et le nom des grands-parents de Jésus que par les apocryphes. Et l'Eglise romaine en a fait des saints. Et voici qu'un ange du Seigneur parut, disant : " Anne, Anne, le Seigneur Dieu a entendu ta prière. Tu concevras, tu enfanteras et l'on parlera de ta postérité dans la terre entière. Anne répondit : Aussi vrai que vit le Seigneur Dieu, je ferai don de mon enfant, garçon ou fille, au Seigneur mon Dieu et il le servira tous les jours de sa vie. Et voici, deux messagers survinrent, qui lui dirent :  Joachim, ton mari, arrive avec ses troupeaux. Un ange du Seigneur est descendu auprès de lui, disant : Joachim, Joachim, le Seigneur Dieu a exaucé ta prière. Descends d'ici. Voici que Anne ta femme a conçu en son sein" (Prot Jacq 4,1-2)

Le protévangile  dévoile l'immaculée conception de Marie

Joachin était avec ses moutons depuis quatre mois quand Anne se trouva enceinte sans rapport sexuel possible : "Alors, accablé de tristesse, Joachim ne reparut pas devant sa femme, et il se rendit dans le désert ; il y planta sa tente et, quarante jours et quarante nuits, il jeûna, se disant :  Je ne descendrai plus manger ni boire, avant que le Seigneur mon Dieu m'ait visité. La prière sera ma nourriture et ma boisson. "( Prot Jacq 1, 4)(cf. art. 270)

Le protévangile  dévoile l'existence de Marie-Salomé, mère de Marie

Au pied de la croix se trouvait Salomé. Il y avait  : "Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques le petit et de José, et Salomé, qui suivaient Jésus et le servaient quand il était en Galilée" (Mc 15, 40).

Nous ne savions qui elle était. Le protévangile va nous l'expliquer. Joseph se rendait à Bethléem, avec Marie pour le recensement. Ils s'arrêtèrent dans une grotte pour l'accouchement et Joseph partit chercher une sage-femme. De retour, ils racontent : " Une grande lumière resplendit à l'intérieur, que nos yeux ne pouvaient supporter. Et peu à peu cette lumière s'adoucit pour laisser apparaître un petit enfant. Et il vint prendre le sein de Marie sa mère. Et la sage-femme s'écria :  Qu'il est grand pour moi ce jour ! J'ai vu de mes yeux une chose inouïe. Et la sage-femme sortant de la grotte, rencontra Salomé et elle lui dit : Salomé, Salomé, j'ai une étonnante nouvelle à t'annoncer : une vierge a enfanté, contre la loi de nature. Et Salomé répondit : Aussi vrai que vit le Seigneur mon Dieu, si je ne mets mon doigt et si je n'examine son corps, je ne croirai jamais que la vierge a enfanté. Et la sage-femme entra et dit : Marie, prépare-to,i car ce n'est pas un petit débat qui s'élève à ton sujet.  A ces mots, Marie se disposa. Et Salomé mit son doigt dans sa nature et poussant un cri, elle dit :  Malheur à mon impiété et à mon incrédulité ! disait-elle, j'ai tenté le Dieu vivant ! Et voici que ma main se défait, sous l'action d'un feu. Et Salomé s'agenouilla…Et voici qu'un ange du Seigneur parut, qui lui dit :  Salomé, Salomé, le Maître de toute chose a entendu ta prière. Etends ta main sur le petit enfant, prends-le. Il sera ton salut et ta joie. Et Salomé, tout émue, s'approcha de l'enfant, le prit dans ses bras, disant : Je l'adorerai. Il est né un roi à Israë,l et c'est lui.  Aussitôt Salomé fut guérie, et elle sortit de la grotte, justifiée.Et voici qu'une voix parla : Salomé, Salomé, n'ébruite pas les merveilles que tu as contemplées, avant que l'enfant ne soit entré à Jérusalem." (Prot Jacq 19, 1- 20, 4)

La sage-femme rencontre Salomé. Elle est la mère de Marie, car elle est la seule, mise à part la sage femme, en droit d'examiner sa fille. Et la sage femme prédit : " Marie, prépare-toi car ce n'est pas un petit débat qui s'élève à ton sujet. " A ces mots, Marie se disposa".

Le débat de l'Immaculée Conception de la Vierge s'ouvrait, et Salomé apporte comme Thomas un témoignage important. Comme Thomas, elle veut mettre son doigt. Mal lui en prit puisque sa main se défit. L'ange la guérit et elle prit son petit-fils dans ses bras. L'ange lui dit : "N'ébruite pas les merveilles que tu as contemplées, avant que l'enfant ne soit entré à Jérusalem".

C'était écrit

L'histoire de Joseph, ayant deux femmes, l'une avec des enfants et l'autre sans, a été écrite dans les Ecritures vers l'an 1040 av J.C. en termes similaires à ceux de Jacques.

Le premier livre de Samuel évoque Anne : "Il y avait un homme… de la montagne d'Ephraïm. Il s'appelait Elqana… Il avait deux femmes : l'une s'appelait Anne et la seconde Peninna. Peninna avait des enfants, Anne n'en avait pas" (1S, 1-2). Anne monta à la maison du Seigneur à Silo. "Elle fit le vœu que voici : Seigneur tout-puissant, si tu daignes regarder la misère de ta servante, te souvenir de moi, ne pas oublier ta servante et donner à ta servante un garçon, je le donnerai au Seigneur pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera pas sur sa tête… Elquarna connut sa femme Anne, et le Seigneur se souvint d'elle…"(1 S ch. 1 et 2).

Comme Anne dans le protévangile de Jacques, Anne, femme d'Elqana fut enceinte, enfanta, mais ne monta pas au temple avant que l'enfant soit sevré  : " Lorsqu'elle l'eut sevré… elle le fit entrer dans la maison du Seigneur à Silo, et l'enfant devint servant". C'est l'histoire de la naissance de Samson. C'est l'annonce de l'histoire authentifiée de Marie et de Joseph, non authentifiée quand elle est racontée par Jacques : " Et voici qu'un ange du Seigneur parut, disant : Anne, Anne, le Seigneur Dieu a entendu ta prière. Tu concevras, tu enfanteras et l'on parlera de ta postérité dans la terre entière.  Anne répondit : Aussi vrai que vit le Seigneur Dieu, je ferai don de mon enfant, garçon ou fille, au Seigneur mon Dieu et il le servira tous les jours de sa vie. " (Prot Jacq  4.1)

 

Qu'est devenue Anne-Salomé ?

Marie  a suivi Joseph. Salomé qui était restée avec sa fille au temple, y est restée après le départ de Marie. Elle n'a pas ébruité les merveilles qu'elle avait contemplées avant que l'enfant ne soit entré à Jérusalem.

Né à Bethléem, Jésus fut présenté au temple de Jérusalem. Anne-Salomé pouvait dès lors ébruiter les merveilles : elle le fit et Luc rapporte : "Il y avait là (au temple) une femme qui était prophète, Anne fille de Phanuel de la tribu d'Azer, demeurée veuve après sept ans de mariage, elle avait atteint l'âge de quatre vingt quatre ans Elle ne s'éloignait pas du temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. S'approchant d'eux à ce moment, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. " (Lc 2, 36-38)

Heureuse grand-mère !

Salomé pourrait bien avoir eu une petite fille, "portrait craché" de sa grand-mère et un petit-fils aussi portrait de sa grand-mère. Ils se ressemblaient car, ils étaient vrais jumeaux. C'est Jean qui le laisse entendre en disant : "Thomas (dont le nom signifie jumeau) dit …"  (Jn 11, 16)

Qu'est devenu Joachin ?

Marie suivit Joseph, et Joachin retourna à ses moutons jusqu'au jour de la présentation de Jésus au temple de Jérusalem. Luc raconte la suite : "Il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon… L'Esprit lui avait révélé qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Messie du Seigneur. Poussé par l'Esprit, Syméon vint au temple. Les parents y entraient avec l'enfant Jésus pour accomplir les rites de la loi qui le concernaient. Syméon prit l'enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes, et gloire d'Israël pour ton peuple.

Le père et la mère de l'enfant s'étonnaient de ce que l'on disait de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie, sa mère : Vois, ton fils qui est là, provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. -Toi-même, ton cœur sera transpercé par une épée - Ainsi seront dévoilées les pensées s secrètes d'un grand nombre." (Lc 2,25-35)

Heureux et troublant grand-père. Chargé d'un tel message, il est un ange.

La grand-mère Anne porte toujours le même nom, mais le grand-père en change : tantôt Joachin, tantôt Elqana, tantôt Syméon. Après la présentation au temple, Anne, Joachim disparaissent définitivement des Ecritures. Joseph aussi. Leur message transmis, ils sont repartis d'où ils venaient : au ciel.


Pour consulter le protévangile de Jacques, tapez  :

http://seigneurjesus.free.fr/protevangiledejacques.htm

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

                               


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens