Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 07:37

La loi du Sabbat

"Que du jour du Sabbat on fasse un mémorial en le tenant pour sacré. Tu travailleras six jours faisant tout ton ouvrage, mais le septième, c'est le sabbat du Seigneur ton Dieu. Tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, pas plus que ton serviteur, ta servante, tes bêtes ou l'émigré que tu as dans tes villes. Car en six jours, le Seigneur a fait le ciel et la terre, la mer et tout ce qu'ils contiennent, mais il s'est reposé le septième jour. C'est pourquoi le Seigneur a béni le sabbat et l'a consacré." (Ex 20, 8,11)

Lire la loi du Sabbat avec la clé de la loi

Enfreindre la loi du Sabbat, c'est s'exposer à la colère de Dieu. La loi est coercitive et tout manquement est sanctionné. "On surprit un homme en train de ramasser du bois un jour de sabbat… Alors le Seigneur dit à Moïse : Cet homme sera mis à mort; toute la communauté le lapida en dehors du camp." (Nb 15, 32-35)

Lire la loi du Sabbat avec la clé de la foi

Lue avec la clé de la foi, la loi demeure, mais perd de sa rigueur. Jésus respecte le sabbat  : "Comme il en avait l'habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat… "(Lc 4, 16), mais il prend des distances avec elle, il dit : "Le sabbat a été fait pour l'homme, et non pas l'homme pour le sabbat. Voilà pourquoi le Fils de l'homme est maître même du sabbat"(Mc 2, 27-28).

Jésus est maître du sabbat et agit en conséquence. Le jour du sabbat, il guérit une femme possédée d'un esprit (Lc 13, 10-13), il laisse ses disciples arracher des épis (Lc 6, 1-5), il autorise l'homme à retirer son bœuf ou son fils tombé dans un puits (Lc 14, 1-5). Jésus est maître du sabbat : il est au-dessus du Sabbat, au-dessus des lois. Fils de Dieu et Dieu, c'est lui qui a fait les lois : il en est le maître.  Alors, la foi des hommes en Jésus, maître du sabbat, entraîne leur espérance de n'être pas condamnés pour leurs manquements à la loi du sabbat.

Lire la loi du Sabbat avec la clé de la Croix

Quand nous lisons un passage des Ecritures, il nous faut chercher s'il a des liens avec la Genèse et avec la croix : ce que lui apportent la croix et la Genèse, et ce qu'il apporte à la croix et à l'au-delà. (cf. art. 264)

Le texte de l'Exode précise celui de la Genèse en précisant les modalités du sabbat : Ne pas travailler le jour où Dieu a cessé le travail et qu'il a béni.

Ce texte de l'Exode est une loi proclamée par le Dieu qui punit toute infraction. La croix supprime toute sanction puisque Jésus sur la croix pardonne tous ceux qui enfreignent la loi.

Par ailleurs, le respect de la loi du sabbat donne un éclairage nouveau au mystère de la croix. Il apporte du neuf.

"C'était le vendredi et déjà brillaient les lumières du sabbat. Les femmes qui accompagnaient Jésus depuis la Galilée suivirent Joseph. Elles regardèrent le tombeau pour voir comment le corps avait été placé. Puis elles s'en retournèrent et préparèrent aromates et parfums. Et durant le sabbat, elles observèrent le repos prescrit" ( Lc 23, 54-56).

La nuit était tombée, Jésus était dans son tombeau et le sabbat était commencé. Personne ne pouvait plus rien faire avant la fin du sabbat, le dimanche matin. Les femmes "observèrent le repos prescrit".

"Le premier jour de la semaine, de grand matin, les femmes se rendirent au tombeau" (Lc 24, 1). Alors seulement elles ont pu voir le Ressuscité. Elles l'ont vu le dimanche : cela ne veut pas dire que Jésus est ressuscité le dimanche. Cela ne veut pas dire, comme l'a compris Pierre, que durant trois jours il est descendu aux enfers : "proclamer son message à ceux qui étaient prisonniers de la mort. " (1 P 4, 18, 20).

Jésus l'avait prévu en disant : "Détruisez ce temple, et en trois jours, je le relèverai … Le temple dont il parlait était son corps" (Jn 2, 19 et 21).

L'Eglise a suivi les pensées de Pierre, et enseigne dans son Credo : " Je crois en Jésus Christ… qui est descendu aux enfers".  La vraie question est de savoir si les pensées de Pierre, cette fois, sont bien les pensées de Dieu. Jésus, en effet, lui a dit un jour : "Passe derrière moi,  Satan,  … Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais des hommes." (Mt 16, 22).

A l'évidence Pierre peut se tromper. Jésus l'a dit. Pierre peut se tromper, mais pas ses successeurs ! Les hommes les ont déclarés infaillibles.

Les femmes en respectant le sabbat n'ont vu le Ressuscité qu'à l'aube de Pâques, et Jésus n'est pas descendu aux enfers, parce que les enfers n'existent pas plus que l'enfer lui-même. (cf. art. 225)

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

françoise 13/11/2009 09:22


Dominique explique comme cela:"Il est descendu aux enfers": le Christ est descendu dans les enfers intérieurs de tous les hommes. Il a connu, comme chacun la connaît ou la connaîtra au moment de sa
mort la solitude totale- Au point qu'il a dit: "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?"
Dans ce sens, on n'a pas tort de déclarer dans le Credo: "Il est descendu aux enfers".


Le Laboureur 14/11/2009 08:18



Chacun lit les Ecritures avec une clé, et en comprend ce que l'Esprit lui suggère. Chacun lit à sa façon, en fonction de sa formation et de ce
qu'il connaît. Ce qu'il en comprend mérite le respect de tous, y compris ceux dont la charge est de guider et de porter un jugement ( les représentants de l'Eglise)


Je n'ai pas à juger, mais je trouve excellente la compréhension de Dominique.


Pierre n'avait pas la même clé de lecture, lui qui a dit dans sa première lettre : " C'est ainsi qu'il est
allé porter son message à ceux qui étaient prisonniers de la mort. Ceux-là s'étaient révoltés  au temps où se prolongeait la patience de Dieu, quand Noé construisit
l'arche..."


Pierre est un homme qui peut se tromper, même quand il dit dans sa seconde épître : "Pour aucune prophétie
de l'Ecriture il ne peut y avoir d'interprétation individuelle, puisque ce n'est jamais la volonté d'un homme qui a porté une prophétie : c'est portés par l'Esprit Saint que les hommes ont parlé
de la part de Dieu."


Les prophéties viennent de l'Esprit et ne sont pas portées par des hommes qui les déformeraient, mais par des anges qui ne transmettent de façon
parfaite les messages de Dieu.


Pierre est un témoin du Christ : il commente ce qu'il a vu et entendu comme il l'a compris. Il n'était pas encore un ange quand il a écrit, et
ses pensées n'étaient pas toujours les pensées de Dieu.














Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens