Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 07:28

 

"Ils pourront bien regarder de tous leurs yeux, mais ils ne verront pas ; ils pourront bien écouter de toutes leurs oreilles, mais ils ne comprendront pas." (Es 6, 9-10) (Mc 4, 12)

Les Ecritures sont Paroles de Dieu, mais pour les comprendre, il faut une clé. Il y en a plusieurs, et selon la clé utilisée, les Ecritures prennent un sens différent. Paul en propose deux et les compare dans ses épîtres aux Romains et aux Galates.

Clé  N° 1 - La Loi

Dieu est juste. Par Moïse, il a donné une loi au peuple juif. En appliquant la loi, le juif devient juste et mérite le salut :

"C'est en ayant pratiqué la loi que l'on sera justifié." (Rm 2, 13)

Les païens ne connaissent  pas la loi ; ils seront aussi rendus justes en appliquant la loi, car "la façon d'agir ordonnée par la loi est inscrite dans leur cœur et leur conscience."( Rm 2, 18)

Le salut est pour ceux qui le méritent, juifs ou non. S'ils appliquent la loi, Dieu leur accordera le salut, car il est juste.

Clé  N° 2  - La Foi

"Mais aujourd'hui, indépendamment de la Loi, Dieu a manifesté sa justice qui nous sauve… Et cette justice de Dieu donnée par la foi en Jésus Christ, elle est pour tous ceux qui croient. (Rm. 3, 21-22)

L'homme devient juste par la foi. Paul le dit et tente une démonstration subtile. Il s'est au moins convaincu lui-même puisqu'il dit : "Nous estimons que l'homme devient juste par la foi. "(Rm. 3, 28). La démonstration n'était pas nécessaire puisque la foi est un don. Le même Paul dit en effet dans d'autres épîtres : "C'est bien par la grâce que vous êtes sauvés, à cause de votre foi. Cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu." (Eph. 2, 8-9)

Seuls seraient donc sauvés, ceux qui ont reçu la foi. Comme la  foi  est donnée par celui qui sauve, autant dire que Dieu sauve qui il veut. Paul sait bien comment la foi lui est venue sur le chemin de Damas : (Ac 9, 3) : il n'a rien fait pour l'obtenir. Il se sait sauvé par la croix, mais il a écrit : "Cette justice de Dieu donnée par la foi en Jésus Christ, elle est pour tous ceux qui croient."(Rm. 3, 22). En allant à Damas, Paul ne croyait pas : il sait bien qu'il n'a pas été sauvé par la justice de Dieu. La justice donnée par la foi est pour ceux qui croient. Le salut de ceux qui ne croient pas ne relève pas de la justice.

L'Eglise s'en tient à la Parole de Dieu exprimée par Paul et enseigne ce qui est écrit : c'est la foi qui sauve. foi en Dieu, Foi en son Eglise qui administre en son nom le baptême qui sauve: "Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné." (Mc 16, 16)

Clé N° 3  - La Croix

La croix est l'événement clé de l'histoire de l'humanité. Elle est la vraie clé de lecture des Ecritures et du monde. Le monde n'a de sens que par la croix. Jésus en croix assure le salut de tous les hommes, de ceux qui ne croient pas, en commençant par ceux qui l'ont mis en croix : "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font." (Lc 23, 34)

Ils ne croient pas, ils ne savent pas, ils font n'importe quoi et ils sont sauvés quand même. Ils ne sont sauvés ni par la loi ni par la foi, mais par Jésus en croix.

Le "bon" larron, certes, à l'heure de mourir, a eu la foi, mais ce n'est pas la foi qui l'a sauvé. Jésus ne lui a pas dit : " Ta foi t'a sauvé" Il l'a sauvé… en mourant sur la croix.

Paul sait bien que c'est le Christ en croix qui sauve, mais il ne s'est servi de cette clé, ni pour lire les Ecritures, ni pour les écrire : il en est resté à la foi : "Ce n'est pas en observant la loi que l'on devient juste devant Dieu, mais seulement par la foi en Jésus Christ." (Ga 2, 16)

Paul n'a pas écrit avec la clé de la croix, mais on peut lire ses épîtres avec la clé de la croix… et toutes les Ecritures aussi.

Relire les Ecritures avec la clé de la croix

Relire les Ecritures avec la clé de la croix donne un sens neuf aux Ecritures sans rien changer à la Parole de Dieu qui, elle,  ne change pas : "Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la loi jusqu'à ce que tout se réalise." (Mt 5, 18)

Les Ecritures ne changent pas, c'est leur compréhension qui change. Pour comprendre, pour trouver le neuf dans les Ecritures, il faut en lire chaque passage en cherchant le sens que lui donne la croix, et le sens qu'il donne à la croix. La mort du Fils de Dieu sur une croix n'a aucun sens si on prend le seul récit de la Passion : la mort du Fils de Dieu sur une croix est un non-sens. Un non-sens pour l'homme parce qu'il fait un contresens en lisant les Ecritures. La croix donne le sens des Ecritures, et les Ecritures donnent le sens de la croix. Mais, seul l'Esprit peut nous le faire comprendre.

De même, la création n'a de sens que si elle a un but, et les Ecritures n'ont de sens que si ce but, l'au-delà en vaut la peine. S'il n'y a rien après la mort, après celle du Christ comme après la nôtre, la mort de Jésus en croix n'a aucun sens : "Si le Christ n'est pas ressuscité, notre message est sans objet" (1 Cor. 15, 14). Alors, quand nous lisons un passage des Ecritures, il nous faut chercher ce que lui apporte la croix, et  ce qu'il apporte de neuf à la création du monde, à la croix et à l'au-delà. L'homme a déjà découvert dans les Ecritures le neuf qui est devenu ancien : reste à chercher du neuf  toujours plus neuf.

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Le Laboureur 05/11/2009 08:26


j'ai beaucoup aime votre explication de la cle de la croix et les deux larrons.
J'aimerais avoir votre avis sur le sabbat.

Cordialement,
signé J.
Tel est une partie du message que J. m'a envoyé directement sur mon mail.
Demain, vendredi je lui répondrai dans un article sur le sabbat
Le laboureur


françoise 31/10/2009 06:22


Oui,tous les hommes seront sauvés.
Mais ce qu'affirme le Laboureur est déjà,sous une autre forme, chez Saint Paul.
En effet, dans la lecture de ce jour (Rom 11,1-29), Saint Paul écrit:
"Tout Israël sera sauvé." (Rom 11,26)
Et "Car Dieu a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire à tous miséricorde." (Rom 11,32)

Personnellement, me référant à la fois à Saint Paul et au Laboureur, je présenterais les choses ainsi:
Dieu a éxaucé son fils bien-aimé en pardonnant à ceux qui l'ont fait mourir sur la Croix.
De même, il pardonne à tous les hommes qui agissent contre sa volonté.
Tous, nous obtiendrons notre salut grâce à la miséricorde infinie de Dieu.


Le Laboureur 31/10/2009 09:30


Rien à ajouter.


Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens