Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 08:00


"Jésus, portant lui-même sa croix sortit en direction du lieu dit Le Crane ou Calvaire. Là, ils le crucifièrent, et avec lui deux autres, un de chaque côté, et Jésus au milieu." (Jn 19, 17-18)

La liturgie du Vendredi Saint

A quinze heures, le Vendredi Saint, les catholiques suivent le chemin de croix. Au cours de quatorze stations, ils revivent la passion et la mort du Fils de Dieu sur une croix. Ils concentrent leurs prières vers un Jésus souffrant au point de ne pas pouvoir porter sa croix, et de tomber plusieurs fois sous le poids des péchés du monde.

Le soir, ils célèbrent la Passion du Seigneur. Pendant l'office, le prêtre lit la Passion de Jésus selon Jean ; il en interrompt  la lecture au moment de sa mort : "Puis inclinant la tête, il remit l'esprit. "(Jn 19, 30). Il marque ainsi la mort du Fils de Dieu. L'officiant a lu sans s'arrêter : "Ils le crucifièrent, et avec lui deux autres, un de chaque côté, et Jésus au milieu". L'office se prolonge par une veillée silencieuse, comme on veille un mort.

Un de chaque côté, et Jésus au milieu

Pourtant le prophète Zacharie avait d'avance eu la vision de Jésus entouré des larrons. Vision qui explique leur rôle : "L'ange qui me parlait revint m'éveiller comme un homme qu'on doit tirer de son sommeil. Il me demanda : Que vois-tu ? J'ai une vision : je vois un chandelier tout en or, muni d'un réservoir à la partie supérieure et, tout en haut, de sept lampes et de sept becs pour ces lampes ; à ses côtés, deux oliviers, l'un à droite du réservoir et l'autre à gauche.

Je repris et demandai à l'ange qui me parlait : Qu'est-ce que cela représente ? … Que représentent ces deux oliviers à droite et à gauche du chandelier ? … Que représentent ces deux branches d'olivier qui, par le moyen de deux conduits en or, déversent leur huile dorée ? Il me dit … Ce sont les deux hommes désignés pour l'huile, ceux qui se tiennent devant le maître de toute la terre."(Za  3, 1- 4, 13)

Le chandelier est, de toute évidence, le Christ sur la croix du milieu et les deux oliviers, les larrons, l'un à droite, l'autre à gauche. Les larrons sont les hommes désignés pour l'huile qui fait les rois. Ils reçoivent de Jésus l'huile qui permet d'oindre les rois. Le Vendredi Saint à trois heures, les larrons font du crucifié qu'ils entourent, un roi : "Jésus de Nazareth, le roi des Juifs".

Jean dans son Apocalypse a eu aussi la révélation de ces deux oliviers porteurs d'un message prophétique. Il a eu la révélation des larrons, les deux témoins du Seigneur. Les larrons en croix sont les témoins les plus proches de Jésus mourant sur la croix, l'un à droite, l'un à gauche. Depuis qu'ils sont morts, ils se tiennent debout devant le Seigneur de la terre : "Je donnerai à mes deux témoins de porter le message prophétique… Ce sont eux, les deux oliviers, les deux chandeliers,  qui se tiennent debout devant le Seigneur de la terre (Ap. 11, 3-4).

De temps à autres, ils descendent sur terre porter des messages.

Les trois crucifiés inséparables pour l'éternité.

"Père, entre tes mains je remets mon esprit. Et après avoir dit cela, il expira."(Lc 23, 46)

En expirant,  Jésus remonte vers le Père pour remettre son esprit entre ses mains.  Du ciel, il s'adresse à ses témoins, les larrons : "Et les deux témoins ont entendu une voix puissante venant du ciel qui leur disait : Montez jusqu'ici ! Ils sont montés au ciel dans la nuée" (Ap. 11, 12). C'est une autre formulation d'une des dernières paroles du Christ au "bon" larron : "Amen, je te le déclare : aujourd'hui même tu seras dans le paradis." (Lc 23, 43)

En mourant les deux larrons, le croyant comme le mécréant, sont devenus des anges (cf. art. 241). " Ils ont entendu une voix puissante venant du ciel qui leur disait : Montez jusqu'ici ! Ils sont montés au ciel dans la nuée." Les témoins  ont rejoint Jésus au ciel et ne le quitteront plus. Ils sont ses témoins pour l'éternité. Pour commencer, ils descendent, avec lui  le jour de Pâques (cf. art. 243)  et remonte avec lui au ciel le Jour de l'Ascension. (cf. art. 252)

Le jour de Pâques, Marie Madeleine les verra tous les deux : "A l'endroit où le corps de Jésus avait été déposé, elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l'un à la tête et l'autre au pied."(Jn 19, 12).

Le jour de l'Ascension, les apôtres "virent Jésus s'élever dans le ciel et disparaître à leurs yeux dans la nuée. Et comme ils fixaient encore le ciel, voici que deux hommes en vêtements blancs se tenaient devant eux" (Ac 1, 9-10). Depuis, du ciel, ils descendent parfois sur terre. A Mamré, par exemple : "Le Seigneur apparut à Abraham aux chênes de Mamré alors qu'il était assis à l'entée de la tente… Il leva les yeux et aperçut trois hommes…"( Gn. 18, 1-2)

Jésus et ses témoins ne sont visibles que par les visionnaires qui ne peuvent pas même comprendre ce qu'ils voient. Daniel est seul à voir : "Moi, Daniel, je vis seul l'apparition ; les gens qui étaient avec moi ne virent pas l'apparition." (Dn 10, 7). Daniel voit, mais ne comprend pas : "Et  moi, Daniel, je regardai, et voici que deux autres hommes se tenaient là, l'un sur une rive du fleuve et l'autre sur l'autre rive. .. J'entendis… mais ne compris pas." (Dn 12, 5-8)

Comme Zacharie, comme Jean, Daniel a vu les larrons de chaque côté du Christ. Il les a vus sans comprendre : il ne pouvait pas.

Et nous ! Pouvons-nous comprendre ?

A la semaine prochaine.

Le laboureur te salue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens