Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 09:32

La mort de Lazare

"Il y avait un homme malade, Lazare, de Béthanie, village de Marie et de Marthe, sa soeur. C'était cette Marie qui oignit de parfum le Seigneur et qui lui essuya les pieds avec ses cheveux, et c'était son frère Lazare qui était malade. Les soeurs envoyèrent dire à Jésus: Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade." (Jn 11, 1-3)

Lazare, celui que Jésus aime est malade ; ses soeurs le font savoir à Jésus. Quand Jésus arrive à Béthanie, Jésus vit Marie pleurer. Il "frémit en son esprit, et fut tout ému. Jésus pleura. Sur quoi les Juifs dirent : Voyez comme il l'aimait." (Jn 11.34-36)

Jésus pleura... comme un fils pleure son père.

Pourquoi ?

Parce que Jésus pleurait la mort de son Père !

La Bible est codée. Nous avons expliqué dans des articles précédents, que Joseph était un ange et qu'il était Dieu le Père fait chair, Père de Jésus le Verbe fait chair.

Décodons la mort de Lazare.

- Lazare est un ange sous l'apparence d'un homme. Comme Jésus en croix. Dans les articles 232 à 235, j'ai expliqué que Jésus n'était ni mort ni ressuscité. Il est un ange et a abandonné sur la croix son enveloppe charnelle, tandis que son Esprit remontait vers le Père.

- Quand Jésus dit : "Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé. Pour moi, je savais que tu m'exauces toujours; mais j'ai parlé à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est toi qui m'as envoyé "(Jn 11, 42-43), c'est à son Père Lazare qu'il s'adresse.

- Quand, "ayant dit cela, il cria d'une voix forte: Lazare, sors ! "(Jn 11,44), c'est le Fils de Dieu qui fait sortir Dieu le Père de son tombeau.

- "Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d'un linge. Jésus leur dit: Déliez-le, et laissez-le aller."

C'est donc Dieu le Fils qui ressuscite Dieu le Père !

Les rôles sont inversés !

Non ! Car chaque personne de la Trinité est à la fois : Père, Fils et Esprit. Nous ignorions ce qu'était devenu Joseph, le Père putatif de Jésus. Nous savons maintenant qu'il n'y a pas de père putatif de Jésus ; il y a Dieu le Père et Dieu le Fils, deux anges descendus du ciel, ayant pris une enveloppe humaine, une apparence de corps humain. Ils ne sont morts ni l'un ni l'autre ; ils ont seulement abandonné leur enveloppe charnelle ; ils sont Vie et créateurs de Vie. Le Vivant ne peut pas mourir !

Lazare Père de Jésus

Lazare étant le Père de Jésus, Marthe et Marie, ses soeurs, deviennent mères de Jésus !

C'est bien ce qu'il faut comprendre. C'est bien ce que révèle l'Evangile de Judas et le Pistis Sophia.

Marie Barbelô est bien la mère de Jésus ! Sophia, la soeur de Marie, est bien la mère d'Iadalbaoth, la mère du diable. Nous l'avons expliqué récemment en répondant au commentaire de Francesco formulé dans l'article 257.

La famille de Jésus a Dieu pour Père et ne peut avoir de grand-père puisque Dieu le Père est tout puissant et ne dépend de personne. (cf Apocryphon de Jean)

Jésus est Fils de Dieu. Il ne peut dépendre que de Dieu le Père. Il ne peut donc pas dépendre de Marie Mère de Dieu, mais pas Dieu !

Si !

Car l'Apocryphon de Jean dévoile la Trinité Divine en distinguant 3 personnes : Dieu le Père, Dieu la Mère et Dieu le Fils. Marie est Dieu la Mère et Mère de Dieu !

Ce n'est pas le dogme de l'Eglise romaine !

Evident !

Le dogme romain est invention des hommes, des hommes d'Eglise. Quoi qu'en décident leurs conciles, les hommes d'Eglise se trompent : le pape est faillible, comme tout homme.

Les décisions des conciles sont sans valeur aux yeux de Dieu !

C'est Dieu qui décide ! Pas Rome !

Ce qu'impose l'Eglise romaine est néfaste

Oui !

Et c'est là où je veux en venir. Thècle va nous dire pourquoi.

Qui est Thècle ?

Le site http://villagederocles.free.fr/stethecle.html nous le dit.

Thècle d'Iconium

Le Père de Thècle était un riche noble de la ville d'Iconium en Asie mineure. Iconium est l'actuelle ville de Konia, la ville des derviches tourneurs. C'est la ville que Paul a évangélisée. Sa mère se nommait Théoclia. Thécle était fiancée à Thamyris, héritier d'une des plus grandes familles de l'Asie. Paul et Barnabé vinrent évangéliser Iconium et s'établir chez un certain Onésiphore. Thècle "s'établit à une fenêtre contiguë à la demeure du disciple ; de là elle recueillait avec avidité les discours de l'Apôtre... " Thamyris l'apprit et compris que Thècle lui échappait à cause de Paul. Il l'entraîna devant le gouverneur Castellius et excita le peuple contre lui. Aucun motif ne pouvant être retenu contre Paul, alors, on le dénonça comme chrétien. Le gouverneur Cortillius le mit en prison. Thècle "vendit ses bijoux et ses pierres précieuses et, avec leur prix, parvint à gagner le portier... qui lui ouvrit les portes pendant la nuit... Thècle fut introduite près de l'Apôtre. Assise à ses pieds, attentive au récit des merveilles de Dieu, elle gravait dans son coeur les préceptes qu'elle entendait." Paul parût devant le tribunal "Charmé de l'éloquence de Paul, Castellius écoutait avec plaisir les récits des miracles du Christ et admirait la sublimité de ses enseignements. Théoclia s'écria alors au sein de l'assemblée : Brûle Thècle au milieu du cirque. Elle viole les lois. Que cet exemple remplisse de crainte tous ceux qui se sont laissés enchaîner par la doctrine de cet étranger ! Le proconsul ne fit pas la moindre opposition car le peuple ameuté menaçait de le dénoncer à l'empereur s'il ne livrait pas les chrétiens au supplice. Dans un moment de crainte, Castellius ordonna donc de faire paraître la jeune vierge. Immobile, les regards fixés sur Paul, elle ne répondit rien aux accusations insensées du proconsul, aux menaces de sa mère et aux promesses de son fiancé. Castellius, à la vue de la joie qui rayonnait sur le front de l'Apôtre et de la vierge, se troubla, quitta le tribunal en ordonnant de flageller Paul et de le chasser d'Iconium. Le gouverneur se rendit au théâtre. Les païens soulevés par les Juifs l'accompagnaient, demandant à grands cris la mort du magicien, du séducteur. Paul venait à peine d'être conduit hors de la ville que Thècle reçut l'ordre de se rendre au lieu du supplice."

Brûlée vive comme Jeanne d'Arc

"Dépouillée de ses vêtements, la jeune vierge fut amenée au milieu du cirque où s'élevait un immense bûcher. L'éclat de la beauté toute céleste s'épanouissait sur son visage... Thècle monta sur le bûcher, fit sur elle le signe de la croix, puis livrant son corps aux flammes elle priait Dieu de recevoir son âme dans son saint paradis ; déjà le feu l'entourait de toutes parts. Le peuple croyait que la victime était consumée, quand soudain les flammes se divisèrent et laissèrent entrevoir le corps intact de la jeune vierge qui tenait les deux mains levées vers le Ciel. Dieu ne voulut pas laisser plus longtemps sa servante en spectacle. En un instant un épais nuage obscurcit le ciel, s'abattit tout entier sur le bûcher, et mit le désordre parmi les spectateurs. Les flammes furent complètement éteintes. Thècle miraculeusement délivrée fut reçue dans la maison d'un fervent chrétien de la ville."

Jeanne d'Arc ne fut pas épargnée des flammes. Brûlée vive comme une sorcière, elle brûla pour de bon. Elle est quand même un ange envoyée par le Père, mais avec une mission différente.

Thècle condamnée aux bêtes comme Daniel

"Alexandre, l'un des principaux magistrats d'Antioche, voulut épouser Thècle, et pour cela chercha à gagner l'Apôtre par des promesses. Celui-ci repoussa son or, ce qui blessa le gouverneur et fut l'occasion de nouveaux châtiments. Thècle refusa la main d'Alexandre... Après une nouvelle accusation, on la condamna aux bêtes... Elle fut amenée au milieu de l'amphithéâtre et aussitôt on lâcha une lionne furieuse. Oubliant sa férocité naturelle, l'animal vint doucement caresser de sa langue les pieds de sa victime."

Thècle condamnée aux lions, aux ours et aux serpents

"Arrachée des bras de sa mère, Thècle fut placée au milieu du stade. On lança d'abord sur elle des lions et des ours ; aussitôt la lionne qui l'avait épargnée la première fois, courut vers elle et lécha ses pieds. Un ours s'avança, mais la lionne le mit en pièces. Puis ce fut le tour d'un lion habitué à se nourrir de chair humaine ; après une longue lutte, les deux animaux expirèrent pendant que la vierge priait les mains levées au ciel. Le préfet la fit alors jeter dans une fosse remplie de toute espèce de serpents. A peine y fut-elle précipitée qu'un globe de feu consomma tous les reptiles, et la Sainte fut délivrée."

La chair des anges n'attise pas l'appétit des lions, que l'ange s'appelle Thècle ou Daniel Daniel est un ange, un ange prophète, c'est à dire l'Esprit de Dieu fait chair. Nous l'avons expliqué de nombreuses fois dans des articles antérieurs. Daniel est l'Esprit de Dieu fait chair. Thècle aussi !

Thècle condamné à l'écartèlement

"Alexandre dit au préfet : Qu'on attache cette femme à des taureaux furieux pour qu'ils l'écartèlent. Les deux pieds de la Vierge furent attachés chacun à un taureau et les bourreaux armés d'aiguillons très pointus et de fers rougis au feu excitaient les animaux. Ceux-ci s'élancèrent en poussant d'affreux mugissements ; les liens se brisèrent et notre Sainte resta encore seule au milieu du stade... Le préfet, étonné de ce prodige, demanda à la jeune martyre pourquoi les animaux avaient tant de respect pour elle. Elle répondit : je suis la servante de Dieu maître de l'univers. Alors parut un décret du proconsul : Je remets en liberté Thècle qui adore le vrai Dieu et dont la puissance nous a paru admirable."

Mort de Thècle

Thècle "quitta Iconium... Non loin de la ville, elle se pratiqua un petit ermitage et y finit ses jours. A l'âge de 80 ans, elle quitta cette vie de souffrance pour aller recevoir de son Epoux céleste la double couronne du martyre et de la virginité."

Soeur Marie Thècle de Bayeux

Marie Mourot prit en religion le nom de Soeur Marie-Thècle. Sa Mère s'appelait Thécla Devin et était native de Bouxières-aux-Chênes. Son père François Léopold Mourot exploitait une grosse ferme à Bathelemont-les- Bauzemont. Elle avait une soeur, Adeline et un demi-frère Amand Louis Joseph George. En effet, son père François Mourot, est décédé en 1884. Thécla Devin, sa veuve ne put tenir seule un tel train de culture ; elle se remariera en 1885 avec Louis Edmond George. De ce lit, naîtra en 1987 Amand Louis Joseph George, donc demi-frère de Marie.

Entrée en religion

Marie sera religieuse, chez les soeurs bénédictines de Saint Nicolas de port. La supérieure est alors Félicité Mathieu, la soeur du cardinal Désiré Mathieu,en religion, Mère Saint François de Salle. Fille de François Mathieu et Félicité Georgell est cousine de Marie au 4ème degré. Amand Louis Joseph George, le demi-frère, supporta très mal la cérémonie funèbre qui précéda les voeux de l'impétrante.

La séparation de l'Eglise et de l'Etat

Dès 1904, fut proclamée la loi sur les congrégations. L'établissement des bénédictines considérée, à la fois école et couvent, fut fermée. Marie se retrouva chez son père Louis Edmond George retiré à Bauzemont. Le temps passant, une petite communauté religieuse se reforma à Nancy, boulevard de Strasbourg. Elle rejoint quelques années plus tard, le couvent cloîtré de Bayeux.

Le calvaire de Soeur Marie Thècle

Ses supérieures appelèrent dépression les longues années que Marie Thècle passa à Bayeux En réalité, elle remplissait la mission que Dieu le Père avait assignée à son ange : elle vivait l'agonie du Christ. Soeur Marie-Thècle se croyait damnée et condamnée à l'enfer pour l'éternité.

L'ange Thècle Thècle d'Iconium, le prophète Daniel, Jeanne d'Arc et Thècle de Lisieux, sont un seul et même ange envoyé par le Père dans des éons différents, avec des missions différentes. Thècle de Lisieux ne fut pas brûlée vive ni condamnée à la fournaise ; elle ne fut pas livrée aux bêtes, ni écartelée ; elle fut livrée au doute. Elle vécut la passion du Christ, sans en porter les stigmates comme Marthe Robin ou Padre Pio. Aucun signe du Père pour la rassurer.

C'est l'Eglise romaine que Dieu le Père avait chargé de la rassurer Marie Thècle. Elle ne la pas rassurée, elle l'a chargée !

Le simulacre de mort lors des voeux religieux d'une vierge est une invention de l'Eglise romaine. Une Vie de vierge consacrée à Dieu n'est pas une mort au monde, c'est une autre façon de se mettre au service du monde

Rendre possible aux hommes la crainte de la condamnation à l'enfer éternel par un Dieu Amour est l'oeuvre du diable.

L'Eglise romaine est diabolique !

C'est pour cela qu'elle ne rejoindra jamais le Père. Elle disparaîtra en même temps que le vieux monde. Jésus lui a assuré son assistance jusqu'à la fin du monde. Pas une minute de plus !

Marie Thècle a rejoint le Père, l'Eglise romaine ne le rejoindra pas !

On connaissait la petite Thérèse de Lizieux, on connaîtra la petite Thècle de Bayeux.

Thérèse et Thècle sont un seul et même ange : l'Esprit de Dieu fait chair !

Une affaire de famille

Soeur Marie-Thécle est ma tante, Amand Louis Joseph George, mon Père, Thécla Devin ma grand-mère et Louis Edmond George mon grand-père. Marie Mourot est Marie soeur de Lazare. Elle a pris la meilleure place et elle ne lui sera pas enlevée. Sa soeur Adeline est Marthe, l'ange de l'Evangile de Luc "Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison. Elle avait une soeur, nommée Marie, qui, s'étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit : Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir? Dis-lui donc de m'aider. Le Seigneur lui répondit: Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée." (Lc 10, 38-42)

Adeline reçut Jésus dans sa maison, s'agita beaucoup, mais c'est Marie, contre toute apparence qui choisit la meilleure part. Elle ne lui sera point ôtée dans la Terre Nouvelle.

Adeline aussi aura sa part dans la Nouvelle terre.

Ceci est bien une affaire de famille. Elle concerne tous les descendants de Thécla Devin ma grand-mère.

Nous reparlerons un jour de mon père Joseph Amand Louis George et de ma mère Léa Marie Marcelle Braconot. C'est aussi une histoire de famille qui concerne tous leurs ascendants et descendants.

Thècle Thècle d'Iconium et Thècle de Bathelémont-les-Bauzemont sont un seul et même ange, envoyé par le Père dans le monde dans des éons différents avec des missions différentes. Pour qu'éclate, à la fin des temps, la Gloire infinie de Dieu !

Notre Père, que ton Règne vienne !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Laboureur
commenter cet article

commentaires

Du Neuf Dans La Bible

Le MONDE TRINITAIRE - LA REVELATION EVOLUTIVE

Si vous souhaitez lire le document de référence, prenez contact avec
lelaboureur@numericable.fr
je vous le ferai parvenir dans les meilleurs délais

Archives

Liens